Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 34, Avril 2000 
La Salle des profs grandit et s'agrandit Version Imprimable  Version imprimable
Un carrefour d'échange documentaire pour l'ensemble de la communauté collégiale

Régis Fournier  (CCDMD)

Que de chemin parcouru depuis juin 1995! Dans le numéro 0 du Clic, on annonçait le projet Psouké de Jacques Latreille. Cet enseignant de psychologie au collège Édouard-Montpetit voulait échanger des documents avec d’autres collègues de sa discipline, partout dans le réseau collégial. Il a d’abord procédé par des échanges de disquettes.

Un travail de moine! C’est ce projet du CCDMD, rebaptisé Partage de documents sur Internet (PDI), qui a donné le coup d’envoi à un réseau de communication intercollégial dont l’idée circulait au sein de l’APOP depuis au moins 1990 alors que Bernard Mataigne et moi-même avions tenté de monter, sans grand succès, un tel réseau avec les moyens de l’époque.

Une vision reptilienne des choses
La Salle des profs a fait peau neuve à quelques reprises. Tel un serpent éternel, elle mue selon les besoins. Elle devrait aussi être gravée dans notre cerveau et devenir un automatisme : on n’y pense plus, notre premier pas quotidien dans Internet, c’est de consulter la Salle des profs, extension naturelle de nos outils pédagogiques variés.

Une nouvelle taille, une
nouvelle peau, un nouvel attrait
Une Salle des profs agrandie
Depuis l’automne 1999, la Salle des profs n’est plus la seule affaire de l’APOP qui lui a donné naissance, il y aura bientôt cinq ans. Pour donner une nouvelle vigueur à ce carrefour d’échanges, l’APOP s’est associée à trois autres groupes bien connus dans le réseau collégial: l’Association québécoise de pédagogie collégialle (AQPC), Perfectionnement et formation des maîtres (mieux connu sous le sigle PERFORMA) et enfin, le Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC).

Ces quatre partenaires ont créé la Communauté virtuelle pédagogique francophone dans Internet, responsable du fonctionnement et de l’animation de la Salle des profs. C’est la volonté de faire avancer l’utilisation des technologies de l’information dans l’enseignement et dans
l’apprentissage qui est à l’origine de ce consortium pro actif. La Salle se veut un carrefour d’échanges de toutes sortes entre les acteurs du monde collégial francophone canadien.

Une Salle des profs rénovée
La dernière mue de la Salle des profs date de l’automne dernier. L’interface a été simplifiée, ce qui, nous l’espérons, rendra son utilisation plus facile et plus agréable. Nous avons emprunté l’interface et le mode de fonctionnement d’un autre produit du CCDMD, Agora, carrefour intranet à l’usage des écoles et des collèges (http://ccdmd.qc.ca/agora.html). Qui connaît Agora connaît la Salle des profs, et vice versa. Voilà donc une économie d’énergie: consacrons notre temps à des échanges documentaires plutôt qu’à l’apprentissage d’une nouvelle interface, d’une nouvelle façon de naviguer.

Une Salle des profs
facile à consulter et à animer
Quelques freins empêchaient plusieurs personnes de s’engager dans la Salle des profs. Il fallait utiliser du HTML, monter ses pages dans Internet. Il fallait aussi trouver un lieu d’hébergement pour ces pages et leurs liens, on devait connaître le protocole FTP pour procéder aux transferts, ou alors, il fallait s’associer à un graphiste pour monter les pages Web et à un technicien pour les faire déposer sur un serveur. Quel labeur!

Je suis comme monsieur Jourdain, je me sers du HTML et du FTP sans le savoir et je ne m’en porte que mieux. Fini tout cela! La personne responsable d’un dossier n’a plus à se soucier des aspects techniques. Il lui suffit d’avoir dans son ordinateur les fichiers et les images qu’elle veut attacher à une page Web, et elle fabrique celle-ci aussi facilement qu’elle utilise son traitement de texte. Voilà la grande innovation technologique de la dernière version de la Salle des profs. L’hébergement de fichiers attachés à la Salle de profs se fait automatiquement sur le serveur de la Salle des profs. Et rien n’empêche les responsables qui sont plus familiers avec les langages d’Internet de fabriquer des sites particuliers, à l’extérieur de la Salle des profs. Il leur suffit de créer un lien dans la Salle des profs pour organiser, comme ils le veulent, la séquence des pages de leurs sites Internet ou de tout autre site.

La Salle des profs,
un index qui donne accès à une bibliothèque planétaire
On pourrait comparer la Salle des profs à un index placé à l’entrée de la plus grande bibliothèque. Toutes les ressources sont organisées par les responsables. Elles sont peut-être, en majorité, sur le serveur de la Salle des profs, mais elles peuvent aussi pointer vers n’importe quel site extérieur. Imaginons que la personne responsable de ressources en histoire de l’art organise des pages Web trouvées au Louvre, au Musée du Vatican, à l’Hermitage ou à la médiathèque du Musée d’art contemporain de Montréal. La séquence entre ces pages sera celle que la personne a choisie, et elle aura la portée pédagogique visée par la personne responsable du dossier. Une fois la recherche faite et les pages montées (très rapidement) dans un dossier de la Salle des profs, le monde est à portée de… clics. La personne responsable d’un dossier glane les fichiers qu’elle veut mettre à la disposition des visiteurs de son dossier et les images qu’elle joindra à la fiche signalétique présentant les fichiers à télédécharger ou le lien Internet avec un site extérieur. Elle installe tout cela sur le disque rigide de son ordinateur. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent du travail est fait une fois qu’elle a décidé de l’organisation de son dossier, tâche qui s’accomplit en dehors de la Salle des profs. Le travail de transfert dans la Salle des profs ne prend qu’une fraction du temps consacré à la recherche, et il ne peut suffire que d’une minute ou deux pour créer une page. Le résultat est impressionnant et peu coûteux pour la personne responsable.

Une convergence dynamisante
Si la nouvelle Salle des profs est maintenant animée par un regroupement d’organismes collégiaux qui s’intéressent au premier chef à l’utilisation des technologies de l’information dans la formation de nos futurs diplômés, c’est qu’il y a une volonté de disposer d’un lieu de passage, d’un endroit familier de tous où le monde collégial francophone se reconnaît, s’enrichit, s’anime et progresse dans la connaissance des technologies, au plus grand profit des élèves et des enseignants. La Salle des profs est au bout de vos doigts : http://salledesprofs.com.

Cette convergence et cette mise en commun de ressources aussi variées que les articles de Pédagogie collégiale, publiée par l’AQPC, les programmations des activités PERFORMA dans les collèges, les plans de cours, les stratégies pédagogiques ou tout autre document que mettent en ligne les responsables, font de la Salle des profs ce qu’elle est actuellement. Il revient à tous les visiteurs et à tous les intervenants d’en faire ce qu’elle devrait être, un lieu d’échange. À vous d’en prendre possession, de l’habiter. Bonne visite chez vous !

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015