Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 38, Février 2001 
L'évolution technologique de BOURSTAD Version Imprimable  Version imprimable


Philippe Poirier, responsable technique de la simulation  (BOURSTAD, CCFD)

La simulation BOURSTAD demande l’utilisation de technologies et de techniques semblables à celles dont doivent se servir les courtiers et les banques. Bien que la gestion de 2000 portefeuilles soit relativement modeste comparée à la clientèle d’un grand courtier, il n’en reste pas moins que plus de 500 transactions sont effectuées quotidiennement avec le système informatique de BOURSTAD et que les quantités de données générées par les outils de gestion de portefeuille exigent l’utilisation d’une base de données relationnelle complexe.

Depuis la création de BOURSTAD, les possibilités technologiques ont grandement évolué. Afin de s'adapter à cette évolution, l'équipe de conception de la simulation a procédé à un développement continu des systèmes. L'ossature de ces systèmes, c'est la base de données. Celle-ci a pu rester sensiblement la même depuis plusieurs années puisque, dès sa conception, plusieurs portes avaient été créées pour permettre une évolution harmonieuse. Toutefois, les interfaces utilisateurs ont été plusieurs fois remaniées pour s’ajuster aux nouvelles technologies disponibles. Du simple formulaire papier au téléphone à tonalités (touch-tone), la démocratisation d’Internet durant la seconde moitié des années 90 a permis de développer de véritables applications distribuées qui permettent aux utilisateurs d’accéder à un logiciel complet à l’aide d’un simple navigateur Internet et ce, peu importe leur situation géographique. BOURSTAD dispose maintenant d'un système informatique permettant non seulement d'effectuer les transactions mais aussi d'offrir des outils de gestion de portefeuille.

Les langages de programmation pour le WEB permettent de créer ces fonctionnalités. Plus que le simple HTML, des langages tels le Java, Javascript, CGI et ASP contribuent à créer un ensemble complet s'apparentant, du point de vue de l’utilisateur, à un logiciel pouvant être installé sur un poste de travail.

On peut affirmer que, sur le plan technologique, BOURSTAD a été à l’avant-garde puisque ce n'est que plusieurs mois après la mise en œuvre des premières versions électroniques que la majorité des courtiers ont proposé à leurs clients d’utiliser Internet pour effectuer leurs transactions.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015