Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 7, Mars 1996 
Conférence socioéconomique sur les NTIC en éducation : les engagements pris Version Imprimable  Version imprimable


Régis Fournier  (APOP)

La Conférence socioéconomique sur les NTIC en éducation qui a eu lieu du 24 au 26 janvier dernier a tourné autour de 4 thèmes que Pierre-Julien Guay a abordés dans CLIC 6, p. 3. Les discussions entre les partenaires invités ont mené à des engagements de leur part, que nous souhaitons voir se concrétiser très bientôt.

 

Nous tirons du document intitulé Les consensus et les engagements, les principaux engagements qui touchent particulièrement le monde collégial.

 

Les engagements généraux

  • Unanimité des partenaires à propos de la formation initiale et continue du personnel enseignant : tous se disent prêts à participer aux activités de formation à l'égard des nouvelles technologies de l'information et des communications (NTIC).
  • Consensus assez large sur la réalisation de recherches "collaboratives" qui associeraient le milieu de l'éducation, le milieu universitaire et l'entreprise privée.

 

Des engagements particuliers

  • Les associations disciplinaires et les spécialistes de la documentation s'engagent à fournir leur expertise en matière de perfectionnement sur les NTIC, de diffusion des projets les plus intéressants, d'analyse et d'évaluation du matériel, du contenu des programmes d'études et de la formation des maîtres.
  • L'Association pour les applications pédagogiques de l'ordinateur au postsecondaire (APOP) s'engage à "interrelier" les différents sites WEB de l'éducation au Québec.
  • L'Association des éditeurs scolaires va investir dans la production d'ensembles didactiques de nouvelle génération.

 

L'éducation des adultes et la formation continue

 

Le Centre collégial de formation à distance (Cégep Rosemont) s'engage à partager avec le milieu scolaire son expertise quant au modèle de relations maître/élève dans un contexte de formation à distance.

 

La Télé-Université s'engage à :

  • mettre en oeuvre, en collaboration avec la Société GRICS et le secteur privé, des programmes de formation continue à distance qui s'appuient sur l'expertise des enseignants;
  • offrir des programmes de formation continue aux autres personnels scolaires;
  • rendre disponible une formation (créditée ou plus légère) sur Internet;
  • offrir à tous les partenaires du réseau d'éducation une vitrine pour faire connaître les réalisations intéressantes.

 

Le personnel enseignant

 

La Centrale de l'enseignement du Québec (CEQ) :

  • s'engage à développer un site WEB accessible au grand public intéressé par les questions éducatives et visant à briser l'isolement du personnel de l'éducation;
  • s'engage à s'impliquer dans des recherches, particulièrement sur l'impact des nouvelles technologies sur la profession enseignante et sur les nouvelles stratégies d'enseignement à développer;
  • dans la mesure où le personnel de l'éducation sera associé à la définition des contenus, est disposée à recommander que la formation et le perfectionnement concernant l'utilisation pédagogique des nouvelles technologies soient reconnus comme prioritaires;
  • est disposée à participer activement aux travaux des universités pour intégrer les NTIC à la formation initiale des enseignants et en assurer le prolongement dans les stages pratiques;
  • va faciliter la diffusion d'expertise des différentes associations auprès des enseignants.

 

De plus, la CEQ et la Société GRICS annoncent la création d'un comité conjoint ayant pour but d'identifier les besoins découlant de l'introduction des nouvelles technologies en éducation.

 

Le milieu universitaire

 

Les facultés d'éducation s'engagent à :

  • diffuser un bilan des réalisations sur l'intégration des NTIC dans les programmes de formation initiale;
  • participer à des recherches collaboratives (elles lancent à cet effet une invitation aux "bailleurs de fonds");
  • supporter la Télé-Université pour la production de programmes de formation continue adaptés aux besoins;
  • associer les enseignants à la conception, la mise en oeuvre et l'évaluation de ces programmes.

 

Les fournisseurs

 

Les fournisseurs reconnaissent l'éducation comme une priorité. En collaboration avec le milieu scolaire, ils s'engagent à poursuivre leurs efforts dans le domaine de l'éducation dans une perspective d'efficacité et d'accessibilité (coût, accès, etc.).

 

Certains fournisseurs, dont IBM et APPLE prennent des engagements spécifiques pour l'ordre d'enseignement collégial.

 

IBM :

  • s'engage à participer, avec le ministère de l'Éducation, la GRICS et APPLE, à un groupe de travail afin d'élaborer un plan d'action visant l'acquisition d'appareils informatiques par l'ensemble du système éducationnel québécois, en s'efforçant d'offrir les meilleurs prix possibles;
  • annonce que sa filiale Lotus s'engage à offrir au milieu éducatif, les logiciels appropriés (NOTES par exemple), la mise à jour et le soutien à une fraction du prix commercial (1% à 2%);
  • propose de rencontrer les différentes fédérations étudiantes ainsi que l'APOP afin d'évaluer la possibilité d'offrir un appareil répondant à leurs besoins, soit par la modification d'un appareil déjà existant, soit par la conception d'un nouvel appareil;
  • propose la formation d'un groupe d'étude, auquel pourraient participer la GRICS, la CEQ et APPLE, visant l'instauration d'un programme national d'acquisition de micro-ordinateurs pour les enseignants afin que ceux-ci puissent obtenir des équipements à un meilleur prix et aux meilleurs conditions (financement, déductions salariales).

 

APPLE :

  • s'engage à participer, avec le ministère de l'Éducation, la GRICS et IBM, à un groupe de travail afin d'élaborer un plan d'action visant l'acquisition d'appareils informatiques par l'ensemble du système éducationnel québécois, en s'efforçant d'offrir les meilleurs prix possibles;
  • propose d'examiner avec la Fédération des Cégeps et l'APOP les modalités d'acquisition de micro-ordinateurs portatifs, à bon prix, pour les étudiants des collèges et des universités;
  • est disposée, avec l'aide d'autres partenaires, à participer à la création, au Québec, d'un Centre de formation continue des enseignants où seront mis à leur disposition ses outils et son expertise.

 

La Fédération des cégeps s'engage à :

  • poursuivre et intensifier le développement des services communs en ces matières;
  • assurer une veille technologique;
  • améliorer les communications et les échanges entre ses membres;
  • créer un site WEB relatif au secteur collégial pour l'ensemble de la population et établir un lien avec les collèges francophones du Canada;
  • renforcer les liens entre les collèges et le monde du travail;
  • créer une bibliothèque virtuelle collégiale.

 

Les engagements du ministre de l'Éducation

  • Les compétences à atteindre en matière de NTIC seront déterminées, à très court terme, et réparties sur la durée de la scolarité obligatoire.
  • En concertation étroite avec les partenaires, un plan de perfectionnement du personnel enseignant en matière de NTIC sera établi, avant septembre 1996.
  • Dès maintenant, nous entreprenons une démarche pour que soient apportés les changements rapides nécessaires à une véritable intégration des NTIC à la formation initiale des maîtres.
  • Deux programmes à frais partagés avec les organismes scolaires seront lancés dès l'année scolaire 96-97 pour l'acquisition d'équipements et de "contenus" pédagogiques.
  • En concertation avec les principaux partenaires du secteur éducatif et du secteur privé, des mesures seront prises pour s'assurer que toutes les écoles du Québec soient reliées à l'autoroute de l'information dès l'année scolaire 96-97.
  • Un programme en vertu duquel les micro-ordinateurs rendus disponibles par le gouvernement seront mis gratuitement à la disposition des écoles va entrer en vigueur incessamment.
  • Des mesures de soutien financier seront mises en place pour le développement de matériel didactique de nouvelle génération faisant appel au multimédia.
  • Le Ministère va s'associer aux différents partenaires pour que soient rendus disponibles des programmes de téléformation.

 

Vous pourrez trouver le texte complet à http://www.gouv.qc.ca, ministères et organismes.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015