Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 8, Avril 1996 
LES INTERNAUTES Version Imprimable  Version imprimable
Salade cyberspatiale

Pierre Séguin  (APOP)

Netscape 2.01, version française

 

Au tout début, avec la parution de la première version bêta en français, on se demandait si Netscape accorderait le même statut aux traductions allemande, française et japonaise de son navigateur qu'à l'original, c'est-à-dire une distribution gratuite pour l'éducation. On peut, aujourd'hui, affirmer que oui. La création d'un site de Netscape en France (http://home.netscape.com/fr/) et la publication d'une deuxième version bêta sont des signes qui ne mentent pas.

 

Le site français est loin d'être encore aussi riche que le site californien, mais il propose la même structure de distribution. On peut télécharger gratuitement les dernières versions. D'ailleurs, dès que vous cliquez cette option, vous êtes immédiatement dirigé sur le site américain (C'est pourquoi il est plus rapide pour un internaute québécois de télécharger directement du site américain http://cgi.netscape.com/cgi-bin/123.cgi ).

 

Cela semble signifier la fin d'une situation aberrante où la version française de Netscape n'était disponible que pour les internautes québécois qui s'abonnaient à des fournisseurs désignés. Les autres devaient se contenter de la version anglaise gratuite ou se payer la version française.

 

Quant à la nouvelle version française de Netscape (2.01Ib7 fr ), elle constitue un produit très stable et plus francophone. Le manuel a été entièrement traduit. On peut y lire la description détaillée des différents menus, tant pour la navigation sur le W3 que pour la lecture des News ou le courrier électronique. L'intégration de ces trois fonctionnalités dans une même application devrait réduire le temps de formation des étudiants et des profs. Mais, il y a un coût à payer. La version 2.0 exige un ordinateur avec 8 Mo de mémoire vive et un microprocesseur performant, soit un 486 ou un Pentium, soit un 68040 ou un PPC.


Java

Depuis déjà quelques mois, on attendait l'entrée en scène de Java. Ce langage de programmation créé par Sun (http://java.sun.com/index.html) propose de faire éclater les limites du HTML, le langage qui permet la création de document hypertexte sur W3. Vous pouvez déjà en voir des applications si vous utilisez Netscape 2.0 et le module Java 1 . Animation, musique, opérations mathématiques complexes, petites applications (applets) sont les premières manifestations d'un langage qui s'apparente beaucoup au C++.

 

Lors du colloque ARC-APOP au collège Mérici à la fin mai, vous pourrez voir certaines applications pédagogiques que l'on peut tirer de cet outil de programmation. On pourra découvrir comment un cours de mathématiques 103 exploite cette nouvelle ressource.

 

Mais il y a un hic. Java n'est pas une danse sociale à la portée de tous, ni un langage facile à maîtriser. En ce sens, l'utilisation généralisée de cet outil de programmation professionnel risque de faire de la publication sur le Web la chasse-gardée des spécialistes de la programmation. En effet, si les sites rehaussés à la sauce Java présentent une nette supériorité technique, esthétique, voire pédagogique, sur les pages HTML régulières, qui se contentera d'un simple document hypertexte? Il faudra alors confier nos projets à des programmeurs professionnels et sérieusement augmenter les budgets de production.

 

Alors qu'avec des éditeurs HTML comme PageMill, malgré ses limites et ses défauts, on pouvait espérer permettre à tous les professeurs, voire à tous les étudiants, de publier sur Internet, il n'est pas question d'exiger de tous la maîtrise d'un langage du calibre du C++. Devra-t-on se contenter d'un Web, conçu par des professionnels, pour la consommation du grand public, à l'instar des émissions de télévision des réseaux publics et privés ?

Dans un article de Syllabus 2 , Danny Goodman, grand défenseur de HyperCard et de son langage de programmation en anglais courant, dénonce cette privatisation du Web. Engst, rédacteur d'une chronique Internet dans MacWeek et éditeur d'un bulletin sur Internet, soulève la même question 3 . Java, par ses performances et par sa complexité, n'aliènera-t-il pas le Web ?


Qu'est-ce que le virtuel ?

 

Pierre Lévy, le prolifique philosophe français, avait déjà consacré un premier livre aux réseaux internationaux 4 . L'Intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberspace, décrivait la réalité et les promesses d'une humanité branchée. Lévy y percevait une étape importante de l'évolution, une mutation majeure plus significative que le néolithique : le noolithique, l'âge de l'intelligence.

Dans son dernier livre 5 , Pierre Lévy soulève une question : Qu'est-ce que le virtuel ? Il y répond d'abord en montrant que le virtuel ne s'oppose pas au réel, mais à l'actuel. Le processus de virtualisation n'a pas commencé avec le branchement en réseau de quelques ordinateurs. Il est déjà inscrit dans les médias qui prolongent le corps de l'homme et ouvrent de nouveaux espaces et de nouvelles temporalités. Mais la virtualisation se généralise avec les NTIC ; elle touche tous les aspects de l'activité humaine. On peut lire dans l'épilogue : " J'ai voulu montrer dans ce livre que la virtualisation était le mouvement par quoi s'est constituée et continue à se créer notre espèce. Pourtant, elle est souvent vécue comme inhumaine, déshumanisante, comme la plus terrifiante des altérités en marche. En l'analysant, en la pensant, en la chantant parfois, j'ai tenté de l'humaniser, y compris pour mon propre compte. " (p. 143).

 


Notes
  1. Intégré à la version Windows de Netscape et disponible, en version bêta, pour le Macintosh sur le site de Netscape. Retour au texte.

  2. GOODMAN, Danny. " Education and the Internet:The Coming Challenge to Internet Culture ", Syllabus, Vol. 9, No. 3, November/December 1995, pp 10-12. Retour au texte.

  3. ENGST, Adam C. " Working The Net " in MacWeek, Vol. 10, no 10, p. 14. Retour au texte.

  4. LÉVY, Pierre. L'Intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberspace. La Découverte, Paris, 1994. Retour au texte.

  5. LÉVY, Pierre. Qu'est-ce que le virtuel ? La Découverte, Paris, 1995. 157 p. Retour au texte.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015