Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 8, Avril 1996 
Le transport de marchandises sur Internet Version Imprimable  Version imprimable


Pierre-Julien Guay  (Vitrine APO)

Communication présentée lors du colloque "Inforoute et Multimédia"
à Québec le 28 mars 1996

 

Alors que se déroule au Québec le grand tapis de l'autoroute électronique, cette rencontre de représentants des services aux entreprises des collèges et commissions scolaires revêt un caractère particulier. Pour plusieurs, c'est peut-être une rencontre d'adieu. Dans le marché global, désormais accessible par cette autoroute, saurons-nous en effet adapter nos pratiques tout en préservant notre expertise ?

Pour les partenaires de l'accord américain de libre-échange, le marché de la formation professionnelle et technique représente le potentiel le plus intéressant. Chaque pays s'est en effet engagé à reconnaître les diplômes d'études postsecondaires de ses partenaires.

Déjà, des entreprises américaines ont ouvert des instituts à Montréal qui dispensent de la formation en anglais et en français. Les étudiants peuvent maintenant choisir entre un cours d'électrotechnique de trois ans et un cours accéléré en une année, débarrassé des classes de français et de philosophie, avec financement offert sur place. Dès que le taux de pénétration de l'autoroute de l'information dans les foyers sera suffisant, ces programmes américains pourront être accessibles à la grandeur du Québec.

La crainte de l'envahissement du marché de la formation par les Américains est certes préoccupante. Curieusement, personne ne parle d'envahir les Américains. Pourtant, avec un dollar plus faible et une expertise reconnue pour la formation en entreprise, nous nous trouvons devant un potentiel de marché extraordinaire.

 

Réingénierie de l'éducation

L'accroissement des capacités de traitement et de diffusion de l'information fait en sorte que nous assistons à un renouvellement constant du savoir. Cela favorise l'émergence d'un nouveau marché axé sur l'apprentissage à vie où les interventions de formation doivent être ponctuelles et facilement accessibles.

Depuis quatre ans, le collège de Bois-de-Boulogne anime, pour le compte du ministère de l'Éducation, une vitrine technologique dont la mission est de favoriser l'intégration des nouvelles technologies de l'information et des communications (NTIC) en éducation. Regroupant quelque 80 collèges et commissions scolaires, la Vitrine APO 1 offre des services de formation aux NTIC pour les formateurs, des programmes d'achats regroupés de licences de logiciels. Elle opère également plusieurs serveurs accessibles par Internet pour donner accès à des dossiers et articles d'information, pour consulter une base de données sur 500 logiciels éducatifs et même pour faire l'essai à distance de plusieurs de ces logiciels.

Favorisant le développement et l'échange de savoir-faire chez ses membres, la Vitrine a présenté un projet d'enseignement interactif à distance au Fonds québécois de l'autoroute de l'information. Ce projet de recherche, d'une valeur totale de 150 000 $, a fait l'objet d'une subvention de 90 000 $ par le Fonds.

 

En balade sur l'autoroute

Nous sommes tous familiers avec l'utilisation de la vidéoconférence pour partager un enseignant entre deux ou plusieurs classes. Il s'agit, selon nous, d'une application pratique mais primitive du potentiel des NTIC en éducation. L'enseignant reste la principale source de contenu, présenté de façon structurée même s'il n'est pas toujours à jour, et l'approche magistrale devant un auditoire captif est privilégiée.

Il semble que devant un nouveau médium, nous tentions d'abord de l'utiliser avec des stratégies connues plutôt que de développer de nouvelles approches. On n'a qu'à se rappeler les premiers logiciels éducatifs où on ne faisait que tourner des pages de texte. Il a fallu dix ans pour arriver à développer le concept du multimédia.

La situation est semblable pour l'autoroute de l'information. Plutôt que de s'en tenir à la simple transmission vidéo, le projet de la Vitrine vise à explorer le potentiel pédagogique de la téléconférence et de partage d'applications logicielles en mode multipoint.

Le contexte pédagogique s'apparente à celui de la formation à distance. Certains apprentissages peuvent être réalisés de façon asynchrone -- chacun pouvant lire des textes ou faire des exercices quand il lui convient. À intervalles, des sessions interactives (dites synchrones) permettent d'utiliser des stratégies d'apprentissage collaboratif. Ici, le formateur cesse d'être la principale source de contenu pour devenir un animateur et un tuteur personnel.

 

Le projet sur l'enseignement interactif à distance

L'établissement d'un réseau prototype et le développement de nouvelles stratégies de formation nécessitent la collaboration de plusieurs partenaires :

Québec Téléphone 2
Spécialisée dans la transmission de la voix, des données et des images, Québec Téléphone est une infrastructure essentielle de l'autoroute nationale de l'information au Québec. Dans le cadre du projet, Québec Téléphone fournit le soutien à l'intégration des solutions techniques et offre les liens de communications.

Novasys

Reconnue pour le développement de systèmes experts et d'environnements informatisés de formation, Novasys participe au projet par son expertise de formation à distance pour l'établissement d'un système de diffusion et de communication des connaissances.

Le Centre collégial de formation à distance (Collège de Rosemont) 3

Le Centre est un établissement national de formation à distance qui a développé une expertise en système intégré de gestion, en conception et en production de cours de formation à distance. Dans le cadre du projet, le Centre apporte son savoir-faire en développement d'environnements d'apprentissage utilisant les NTIC et il est responsable de l'élaboration de stratégies pédagogiques pour l'utilisation du réseau interactif d'apprentissage à distance.

Institut maritime du Québec (Cégep de Rimouski)

Spécialisé dans la formation des gens de mer, l'Institut doit, au-delà de la formation initiale, dispenser de la formation continue sous forme de brevets. Après de longues périodes de navigation -- entre six et huit mois --, la clientèle accepte difficilement de s'enfermer pendant encore quelques mois loin de la famille. D'où l'idée d'offrir de la formation à distance au foyer et, pourquoi pas, éventuellement sur le bateau. C'est ce contexte particulier qui fait de l'Institut un terrain privilégié d'expérimentation.

 

Les outils

Le matériel nécessaire pour l'établissement du réseau interactif existe déjà. Les mois qui suivent verront l'établissement d'une norme commune et une baisse importante des prix. On doit s'assurer que le matériel :

  • permet la communication entre différents environnements (Windows, Macintosh...);
  • est compatible avec les protocoles de communication en téléphonie (norme H320), en TCP/IP (norme H323) et IPX ;
  • comporte une application de type "tableau blanc" pour échanger dynamiquement des données et des applications logicielles.
On suggère d'établir le lien de communication entre deux réseaux plutôt qu'entre deux ordinateurs. Ainsi, le même lien peut alors servir à de la formation dans différents services. Actuellement, le lien idéal est constitué d'une ligne téléphonique -- voire deux, selon la qualité souhaitée -- de type RNIS (Réseau numérique à intégration de services). Il est aussi possible d'utiliser le protocole Internet mais cela suppose un branchement direct au routeur et une très large bande passante.

Une liste des solutions disponibles a été préparée par Distance Learning Delivery Systems 4 .


Solution haut de gamme

Dans le cadre du projet, chaque station est composée d'un ordinateur et de l'ensemble ProShare d'Intel 5 (2 750 $) comprenant :

  • deux cartes à insérer dans l'ordinateur;
  • une caméra couleur à grand angle, un micro et un écouteur;
  • un logiciel de vidéoconférence et de partage d'applications. On peut glisser dans la fenêtre de partage n'importe quel objet OLE -- (Object Linking and Embeding), le standard de Microsoft pour le partage d'objets -- et chaque utilisateur peut prendre le contrôle du logiciel ou utiliser des outils tels un pointeur ou un marqueur coloré pour appuyer ses explications.

et le lien est assuré par le réseau de téléphonie numérique (RNIS).


Page-écran de ProShare (50 ko)


Solution économique

En utilisant le réseau Internet, il est possible d'installer un réseau à coût très modique. En effet, le logiciel CU-SeeMe 6 peut être téléchargé gratuitement pour l'éducation et une caméra noir et blanc coûte environ 200 $ (300 $ pour la couleur).

Avec le logiciel Reflector 7 opérant sous Unix, on peut mettre en place un réseau multipoint de vidéo et d'audioconférence réunissant plusieurs dizaines d'utilisateurs.

 

Cadre d'expérimentation

Lors de l'expérimentation par l'Institut, on utilisera le réseau dans le cadre de l'attestation d'études collégiales en logistique des transports. Ce programme, axé sur la planification et la gestion de l'utilisation combinée de plusieurs modes de transport, vise un marché potentiel important mais très dispersé.

Le logiciel Storm est largement utilisé pour enseigner les étapes de planification et le suivi du cheminement des marchandises. Les stratégies pédagogiques élaborées porteront sur la création de mise en situation, la résolution de problèmes par un travail collaboratif sur des hypothèses de solution et la validation de ces hypothèses par la simulation.

La phase suivante du projet consiste à développer un cours multimédia sur les stratégies d'apprentissage identifiées et développées en cours d'expérimentation. Ce cours sera ensuite offert aux membres de la Vitrine APO.

 

Pour partir gagnant

Dans le contexte des services aux entreprises, ce type de réseau pourrait être utilisé dans une approche sur mesure et sur place. Par exemple, il devient possible d'intervenir de façon ponctuelle et immédiate pour résoudre un problème de formation au moment où il se pose. Un centre spécialisé en imprimerie, par exemple, pourrait offrir à ses clients une assistance immédiate pour l'utilisation d'un logiciel de mise en page, de retouches photographiques ou de séparation de couleurs.

L'utilisation de l'autoroute de l'information comme voie de formation permet d'abolir les distances mais aussi les monopoles régionaux. Pour assurer la survie sur ce nouvel échiquier, trois stratégies doivent être privilégiées :

  • chaque établissement devra se spécialiser dans des créneaux particuliers et éviter de vouloir répondre à tous les besoins;
  • la compétition devra céder la place à la collaboration pour la formation de partenariats entre les établissements. Citons par exemple le regroupement d'une dizaine d'universités américaines et canadiennes pour le développement de contenus de formation à distance à raison d'un demi-million de dollars pour chaque crédit;
  • la nécessité de se distinguer par la qualité de l'offre, non seulement sur le plan des contenus mais surtout de l'encadrement pédagogique et du tutorat.

 

Quelques sites d'intérêt sur l'autoroute

 

INRIA Videoconferencing system
http://zenon.inria.fr:8003/rodeo/personnel/Thierry.Turletti/ivs.html
VTEL : informations utiles sur la vidéo-conférence
http://www.timetool.com/index.html#Top
PictureTel: un fournisseur de produits de vidéo-conférence
http://www.picturetel.com
AT&T Center for Excellence in Distance Learning (CEDL)
http://www.att.com/cedl/
Aperçu général des produits de vidéo-conférence
http://fiddle.ee.vt.edu/succeed/videoconf.html#products
ISWorld Net : ressources en formation, enseignement et pédagogie
http://www-cba.bgsu.edu/amis/smagal/teaching/home.html

 


Notes

  1. http://www.vitrine.collegebdeb.qc.ca Retour au texte.

  2. http://www.quebectel.qc.ca/qtel/index.htm Retour au texte.

  3. http://www.cam.org/ meilleu/ccfdpage.htm Retour au texte.

  4. http://www.nmaa.org/member/ftn/delivery.html Retour au texte.

  5. http://www.intel.com/comm-net/proshare/index.htm Retour au texte.

  6. http://cu-seeme.cornell.edu/Welcome.html Retour au texte.

  7. http://www.wpine.com Retour au texte.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015