Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 3, Novembre 1995 
L'école branchée ! Version Imprimable  Version imprimable
Un projet franco-québécois clés en main

Régis Fournier  (APOP)

Le mercredi ler novembre, Robert Bibeau donnait une conférence de presse sur la recherche-action École informatisée clés en main. Ce projet québécois auquel s'est aussi associée la France, se définit comme suit : "Le projet de recherche-action École informatisée Clés en main réunit chercheurs et pédagogues, gestionnaires et technologues, parents et élèves, clients et fournisseurs dans le but de transformer la réalité pédagogique, informationnelle et organisationnelle d'une école. Le problème à résoudre est de savoir comment et à quel coût nous pouvons, dans une école secondaire existante, réussir l'intégration pédagogique des TIC (technologies de l'information et de la communication, qui ne sont plus tellement "nouvelles") et des ressources multimédias accessibles localement ou à distance au moyen des "inforoutes"." En plus de nombreux partenaires, assistaient à cette conférence de presse une délégation de 14 spécialistes français qui sont venus passer une semaine dans deux écoles pilotes (l'école de la Pointe-aux-Trembles et la polyvalente de Saint-Jérôme.

On prévoit de nombreuses retombées économiques, pédagogiques et sociales, dont :

  • une méthodologie d'élaboration et de mise en place d'un projet d'intégration pédagogique des TIC à l'école et d'accès à des ressources éducatives à distance par la voie des inforoutes ;
  • une meilleure connaissance des conditions technologiques, organisationnelles, humaines et financières optimales pour permettre l'intégration efficace des TIC à l'apprentissage et à l'enseignement dans une école secondaire (modèle clés en main avec ses variantes possibles) ;
  • une meilleure connaissance des impacts de l'intégration systématique des TIC à l'école sur les stratégies d'apprentissage et d'enseignement ;
  • une meilleure connaissance de l'apport des réseaux télématiques et des ressources multimédias en situation d'apprentissage et d'enseignement ainsi que des problèmes d'accès à des ressources éducatives par la voie des inforoutes ;
  • une rentabilité accrue des investissements publics consentis pour les TIC en milieu scolaire ;
  • une amélioration de l'offre de service des partenaires privés engagés dans le projet (nouvelles applications et nouveaux services destinés aux école).

N'oublions pas que Pierre Séguin, le président de l'APOP, fait une recherche parallèle au niveau collégial.

Pour plus de renseignements, prenez contact avec Robert Bibeau ou Johanne Guidotti au (514) 873-7679; téléc. (514) 864-1948; email: bibeaur@grics.qc.ca.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015