Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 1, Septembre 1995 
Les internautes Version Imprimable  Version imprimable


Pierre Séguin  (APOP)

La présente chronique est composée de plusieurs sujets qui devraient intéresser les internautes novices ou experts.

Un rappel: la liste L-APOP

Mise en place pour le 9e colloque de l'APOP, la liste de distribution L-APOP démarre tranquillement. Elle a pour objectif de permettre la communication entre tous les techno-pédagogues du réseau collégial. Toute personne ayant un accès Internet et un logiciel de courrier électronique peut y accéder. Pour des renseignements sur la façon de vous y inscrire, cliquez ici.

L'Internet: une technologie pour l'apprentissage

L'Internet: une technologie pour l'apprentissage, tel est le titre du projet de recherche que j'ai présenté à PAREA l'an dernier et sur lequel je bosse présentement. Cette recherche vise à dégager les principaux modèles d'environnement d'apprentissage déjà utilisés sur l'Internet, à en évaluer la pertinence et la possibilité d'implantation au collégial et, ultimement, à réaliser un tel environnement pour l'enseignement d'une discipline. Par environnement d'apprentissage, j'entends la mise en oeuvre d'une ou de plusieurs applications de l'Internet pour fournir aux étudiants les outils et les ressources nécessaires à leur auto-apprentissage. Mon intérêt réside moins dans le contenu proposé à l'étudiant - car les modèles peuvent provenir de toutes les disciplines et de tous les ordres d'enseignement - que dans la clarté des objectifs visés, la facilité d'utilisation des applications et des ressources, ainsi que le degré d'autonomie de l'étudiant. C'est pourquoi, dès le mois prochain, je pourrai vous présenter quelques sites intéressants par leur potentiel pédagogique.

Inforoute Québec

Le conseil consultatif sur l'autoroute de l'information a publié son rapport en juillet. M. Parizeau, qui présentait le rapport, n'a pas sourcillé devant les implications financières des recommandations du groupe Berlinguet.

Un chapitre complet a été consacré à l'éducation, "levier de développement de toute la société". Les auteurs recommandent que la maîtrise des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC), soit une compétence à développer dès le primaire. C'est pourquoi on soulève également la question du perfectionnement des maîtres qui devra comporter un volet informatique et télématique. Sur le plan des équipements, le rapport n'y va pas avec le dos de la cuillère. D'ici trois ans, toutes les écoles devront posséder un réseau informatique local et être reliées à l'Internet. D'ici l'an 2001, le ratio élèves/ordinateur devra passer de 21 élèves par ordinateur (selon les statistiques actuelles) à 5 élèves par ordinateur.

Cependant, le rapport du conseil consultatif oublie presque complètement les collèges. La seule mention des cégeps, qui sont traités sur le même pied que les universités, vise à leur recommander de faire connaître leurs programmes de formation sur l'Internet. Comme si les collèges étaient aussi bien équipés que les universités, comme si tous les collèges possédaient un réseau local fiable et unifié, comme si tous les collèges étaient déjà reliés à l'Internet, comme si tous les collèges avaient assez d'ordinateurs pour permettre l'utilisation des NTIC dans chacun de leurs programmes.

On peut lire le rapport du conseil sur l'Internet à l'adresse suivante: http://www.cst.gouv.qc.ca/cst/.

L'Internet dans les collèges

Un comité de la Fédération des cégeps étudie depuis un an la possibilité de créer un réseau télématique spécifique aux collèges ou de se relier à l'Internet. Aux dernières nouvelles, le comité pencherait vers un lien Internet pour tous les collèges. Cependant, le comité n'a pas publié ses conclusions et étudie encore comment tous les collèges du Québec pourraient avoir un accès à l'Internet.

D'autre part, presque tous les collèges se préoccupent d'avoir un accès à l'Internet. Mais, selon les établissements, les projets sont plus ou moins avancés et il est difficile d'obtenir des informations précises.

Cependant, on peut lire dans les Pages blanches canadiennes que quelques collèges ont déjà défini leur propre domaine:

climoilou.qc.ca Cégep de Limoilou

DawsonCollege.QC.CA Cégep Dawson

Cjonquiere.qc.ca Cégep de Jonquière

collegebdeb.qc.ca Cégep de Bois-de-Boulogne

CollegeEM.QC.CA Cégep Édouard-Montpetit

clg.qc.ca Cégep Lionel-Groulx

ChamplainCollege.QC.CA Cégep Champlain

vaniercollege.qc.ca Cégep Vanier

clevislauzon.qc.ca Cégep de Lévis-Lauzon

cegep-st-jerome.qc.ca Cégep de Saint-Jérôme

cvm.qc.ca Cégep du Vieux Montréal

fedecegeps.qc.ca Fédération des cégeps

Les Pages blanches de l'Internet ne disent pas le niveau d'implantation dans chacun des collèges de cette liste. Le nombre d'usagers dans chaque collège peut varier considérablement. De plus, les Pages blanches ne disent rien sur les efforts que déploie chacun des collèges pour mettre en place ou développer son lien Internet.

Et Dieu créa l'Internet

J'ai lu dernièrement le livre de Christian Huitema, Et Dieu créa l'Internet..., publié aux éditions Eyrolles. Huitema, ingénieur francais de l'INRIA, a été élu président de l'IAB (Internet Architecture Board) en avril 1993. Son livre n'est pas, comme plusieurs autres, une introduction aux différentes applications de l'Internet. Il s'agit plutôt de la défense et de l'illustration de l'Internet comme LE réseau international. Huitema présente le protocole TCP/IP comme la solution simple et ouverte au réseautage international. Il donne son point de vue sur l'histoire de l'Internet et évalue sa situation présente et ses possibilités d'avenir. Huitema, comme plusieurs autres, remet en question le mythe militaire de la création de l'Internet. À lire, sans réserve.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015