Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 0, Juin 1995 
Produire un document multimédia avec Macromedia Director Version Imprimable  Version imprimable


Xavier Marchand, Cégep Maisonneuve
Guy Claverie, Cégep Ahuntsic

On peut appréhender le domaine du multimédia de plusieurs façons, suivant nos attentes ou nos buts. La facette la plus spectaculaire de ce nouveau moyen de communication comprend des réalisations qui sont du domaine du loisir : interfaces de jeux, effets spéciaux pour le cinéma, réalités virtuelles aux environnements sophistiqués (casques, capteurs, etc. pour scènes artificielles). Ces réalisations supposent des coûts très élevés en investissements et en production.

Il existe cependant un volet multimédia plus accessible : il concerne, notamment, la culture et l'éducation.

En effet, on produit par exemple des encyclopédies ainsi qu'une grande variété de documents sur des supports comme le CD-ROM. Toutes ces productions sont interactives, c'est-à-dire qu'elles peuvent se consulter en tous sens, de la façon qu'on aura choisi de le faire, grâce à des interfaces permettant l'échange entre l'utilisateur et les parties du document qu'on désire consulter.

 

Exemple : la visite d'un musée sur disque CD-ROM

On peut décider d'effectuer cette visite d'une façon linéaire, comme on pourrait le faire dans la réalité, salle après salle, après avoir consulté les listes d'oeuvres d'art et les commentaires à l'entrée, etc., ou bien, on peut choisir de naviguer dans le document au plus près de nos besoins. On peut, par exemple, passer du début au milieu du document parce qu'une référence particulière s'avère nécessaire, ou encore, il est possible de consulter un glossaire à tout moment, etc. Ces opérations se font par des boutons interactifs.

Les documents très lourds, comme les encyclopédies nécessitent pour leur production, l'emploi d'un logiciel de programmation performant. Il sera nécessaire, en effet, que l'utilisateur puisse naviguer sans problème entre les innombrables définitions. On parle ici de programmation "lourde", à cause du nombre de données qui doivent être compilées.

Avant que ce travail de programmation ne soit entrepris (grâce à un schéma de navigation qui porte le nom de "coquille"), il est nécessaire de produire de nombreux documents, qui sont "les os et la chair" du document final.

Ces documents de travail (c'est le nom qu'on leur donne), seront des documents variés du point de vue de leur fabrication comme de leur provenance. Après tout, ne s'agit-il pas de multimédia ? Ces documents peuvent comprendre : du dessin 2D ou 3D fixe, du dessin animé, des photos, du texte, des saisies vidéo et du son.

Les sources qui les produisent sont très diversifiées (caméscope, cassette vidéo et télévision, logiciels divers 2D, texte, 3D, etc.) et pour intégrer ces documents efficacement, facilement et à un moindre coût, on utilise un logiciel qui est une sorte de vedette dans la production multimédia : Macromedia Director.

Macromedia Director, qui existe depuis 1985, est le chef de file de la production d'applications interactives et sa version 4.0, confirme son avance. Cette avance, il l'a acquise grâce à son puissant langage de programmation : le "Lingo".

Macromedia Director 4.0 a été entièrement recompilé pour augmenter la rapidité d'exécution des scripts interactifs. On y retrouve une plus grande souplesse d'utilisation dans les déplacements d'objets pour l'animation, et la taille des documents est maintenant illimitée (contrairement à 16 Mo pour la version 3.0).

Macromedia Director 4.0 se divise en trois parties principales :

  • La scène (stage) où se déroule l'animation
  • La fenêtre de distribution (cast) où se placent les éléments de l'animation (personnages, son, texte, vidéo, etc.)
  • La fenêtre de scénario (score) qui nous permet d'organiser les divers éléments du film. Chaque colonne du scénario correspond à une image et permet de placer jusqu'à 48 éléments animés à la fois. On retrouve aussi des canaux de son, de tempo, de transition, de couleurs et de script pour l'interactivité.

En fait, Macromedia Director est un rassembleur de médias (du 3D au film Quicktime) le tout aboutissant au lecteur CD-ROM.

Il peut gérer 32 000 objets/acteurs dans un seul document à l'aide de boutons interactifs et multimédias. Chaque objet/élément peut avoir un script attaché directement pour une action instantanée.

Il ne faut pas oublier la section Paint qui sert à retoucher les images importées, à la manière d'un Photoshop très simplifié. Elle permet aussi de produire directement des dessins pour l'animation.

Avantage supplémentaire : la version 4.0 de Macromedia Director fonctionne sur les nouveaux Macintosh Power PC, mais une version native sera bientôt disponible pour plus de puissance.

Macromedia Director reste donc, pour l'instant, le logiciel idéal pour la création de CD-ROM Multimédia, même si on ne peut pas visualiser le montage interactif par arborescence, à la manière d'un réseau, ce qui simplifierait considérablement le travail.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015