Retour ŕ l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 0, Juin 1995 
Windows 95, version bęta : pas bęte du tout ! Version Imprimable  Version imprimable


Claude Berthaud  (Collčge de l'Assomption)

Ça fait plus de deux semaines que j'utilise intensivement la version bêta de Windows 95. C'est une merveille ! J'ai déjà eu des coups de coeur (les plus récents : Approach et dBASE 5 Win), voilà que j'en ai un autre. Windows 95 sera certainement la coqueluche des usagers quand il sortira officiellement.

 

La nouvelle interface est un petit chef-d'oeuvre de technique caché sous une dose modérée de tape-à-l'oeil (icônes animées). Le résultat est convaincant. On prend rapidement goût à Windows 95 par l'attrait d'une interface soignée et par quantité d'astuces et de gâteries cachées dans tous les recoins. Cependant, cela occupe beaucoup de place sur le disque dur (60 Mo), beaucoup de mémoire vive (min. 8 Mo), et demande beaucoup de puissance (486 DX 33, DX2/66 ou Pentium). Un équipement multimédia (CD-ROM et carte de son) est fortement conseillé. Tous ces ingrédients combinés offrent à l'utilisateur une interface qui n'a plus rien à envier à celle du Mac.

Les habitudes prises avec l'ancienne version de Windows créent certains conflits lors des premiers pas et on découvre alors que Windows 95 s'inspire des concurrents : la poubelle (Recycle Bin), les dossiers dynamiques (liens) du système 7 sont là. Les noms de fichiers ou de documents explicites aussi (quelques restrictions). Les innovations d'OS/2 resurgissent (Internet via Microsoft Network) et les utilitaires de base, de meilleure qualité que les anciens accessoires (outils comme défragmenteur, DoubleSpace) grignotent le marché des Norton, Central Point et Stacker, sans toutefois être exceptionnels. Le NotePad et le WordPad (ex-Write) sont acceptables sans plus. Le visionneur de Word est une incitation à acheter le programme complet. Le remplaçant du gestionnaire de fichiers, Explorer, est aussi peu efficace que l'ancien : il gagne en décoration ce qu'il perd en puissance. C'est cute mais ça fait peu de choses.

Le bouton Start et la barre d'état sont par contre excellents. On peut faire des merveilles d'organisation avec ces objets si on possède bien la technique (Link). Le soutien à l'usager est remarquable comparé à Windows 3.1 et l'accès à l'aide et à la configuration est facilité par toutes sortes de boîtes de dialogues, de messages, d'explications et de conseillers (Wizards). C'est impressionnant de tout savoir sur tout selon son niveau d'expérience, l'individualisation des objets est très poussée. Il est par contre déroutant de pouvoir faire la même chose de trois ou quatre manières différentes. Chacun trouvera son propre mode de fonctionnement. Moi, je découvre que le bouton droit de la souris sert enfin à quelque chose dans le système Windows.

Les cadres et les fenêtres ont disparu de l'écran principal. Enfin, on n'a plus à se battre avec les icônes, la taille et la superposition des groupes. On peut les avoir de nouveau si on les veut absolument, mais qui les voudrait ? Les logiciels d'application sont à peine modifiés graphiquement ; ils tournent plus vite et sans problème (Pas d'accident en deux semaines). L'affichage est très rapide, l'accès aux fichiers aussi. Le code 32 bits doit y être pour quelque chose. L'imprimante à laser travaille comme auparavant et les périphériques aussi. Le modem et le télécopieur sont maintenant gérés par des accessoires Windows et on peut brancher des appareils en réseau (mode Novell ou Microsoft) même par téléphone (non vérifié). C'est de loin supérieur à WFW sans pour autant rejoindre Windows NT.

Une version bêta est censée comporter encore des difficultés. À part l'installation acrobatique que j'ai un peu voulu ainsi, je n'ai eu aucun problème. Aucun. Si une erreur survient (une opération imprévue est maintenant nommée opération illégale), Windows 95 ne "plante" pas, seule l'application concernée est arrêtée poliment avec une possibilité de choix. Le système Windows 95 n'a jamais gelé depuis le début. Seul mon vieux scanner HP en est venu à bout une fois, à cause d'une mauvaise configuration. C'était ma faute. Donc, score parfait jusqu'ici. Je ne peux pas en dire autant des prédécesseurs (WFW, Windows 3.11) qui cumulaient plus de messages d'erreurs par semaine que le Pentium d'erreurs de calcul par année.

Je ne sais pourquoi la version actuelle s'appelle encore bêta. Quelques accessoires ne sont peut-être pas finis, l'Explorer laisse à désirer ; mais si cette version Windows 95 est bêta, nous avons travaillé avec du moins que bêta sous des appellations officielles pendant longtemps. Moi, je l'achèterais tout de suite en y ajoutant quelques accessoires partagiciels. Windows 95 est actuellement meilleur que tout ce que j'avais de Windows et il ne "plante" pas même quand je le pousse à bout de ses ressources. C'est tout ce qu'il me faut. On a encore à attendre quelques semaines. Préparez vous à la transition. Le produit final sera très sérieux!

P.S. Vos appareils vont avoir besoin d'une cure de rajeunissement - si c'est possible - ou d'une retraite bien méritée. Prévoyez ça. Windows 95 est exigeant en puissance et en mémoire. Un Pentium avec 8 Mo de mémoire ou plus devrait bientôt trôner sur votre bureau!

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015