Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 13, Janvier 1997 
L'inforoute FPT Version Imprimable  Version imprimable


 

Les enseignants en formation technique doivent constamment adapter leur enseignement aux nouvelles technologies qui révolutionnent les façons de faire. Analyse biomédicale, arpentage, systèmes de gestion d'inventaire, outils de présentation pour la vente, établissement de plans de soins personnalisés, contrôle de la qualité, il n'y a guère de domaines épargnés.

Avec plus d'une centaine de programmes disséminés sur le territoire québécois et la disparition des coordinations provinciales de départements, ces enseignants sont laissés à eux-mêmes. Sans moyens d'offrir une formation adaptée, sont-ils condamnés à enseigner des pratiques dépassées?

Selon le CEMIS (Centre d'enrichissement en micro-informatique scolaire) suprarégional Saint-Jean-sur-Richelieu, la situation est identique en formation professionnelle au secondaire.

C'est pour répondre à ces besoins que le CEMIS, la Vitrine APO et la Direction générale de la formation professionnelle et technique (DGFPT) du ministère de l'Éducation du Québec ont élaboré un projet conjoint d'Inforoute de la formation professionnelle et technique (FPT), sous forme de site Internet (http://www.inforoutefpt.org/). Cet outil permettra de rejoindre une vaste clientèle:

 

  • Les enseignants
  • Les enseignants pourront utiliser des fonctions de conférence privée pour échanger sur leurs pratiques et stratégies, accéder à du perfectionnement sous forme de fiches ou de documents et identifier du matériel didactique. Des répertoires de sites spécialisés selon les secteurs ou disciplines pourront les aider à préparer du matériel d'enseignement.

     

  • Les coordonnateurs à l'enseignement et les conseillers pédagogiques
  • L'Inforoute permettra aux établissements de faire connaître leur expertise auprès des entreprises et clients potentiels. Les responsables auront accès à des banques de données de formateurs et de programmes, conçues dans le but de faciliter la concertation et l'échange de services. Éventuellement, des outils de travail collaboratif pourraient être utilisés lors de l'implantation ou la révision de programmes.

     

  • Les fonctionnaires du ministère de l'Éducation
  • Un des mandats confiés à l'Inforoute est la construction de banques de données. Les compressions budgétaires aidant, le tirage des répertoires de programmes a été réduit de 75%. Le plus souvent, il n'y a que quelques pages qui intéressent celui qui les consulte. Sur le site de l'Inforoute, il est possible d'identifier rapidement puis d'imprimer l'information dont on a besoin.

    C'est à la Vitrine APO qu'a été confié le mandat de créer un répertoire électronique des programmes techniques du collégial. Le système a été conçu pour que des corrections puissent directement être apportées à la base de données à partir de tout poste branché à l'Internet et bénéficiant des autorisations nécessaires. La mise à jour des renseignements est instantanée.

     

  • Les partenaires du réseau de la FPT
  • Ces partenaires, tels la Société québécoise de développement de la main-d'oeuvre (SQDM) et Développement des ressources humaines Canada, pourront utiliser le réseau lors de l'élaboration ou l'évaluation de programmes, la réalisation d'études de besoins et les opérations de relance.

     

  • Le grand public
  • Les étudiants intéressés à la formation professionnelle ou technique pourront rapidement identifier les programmes et les établissements correspondant à leurs intérêts en fonction des régions, des secteurs ou familles, de la disponibilité du programme d'alternance travail-études.

    Les services de l'Inforoute sont principalement offerts aux commissions scolaires et collèges qui pourront y avoir accès par un abonnement annuel à un coût variant entre 800$ et 1600$. Déjà, au cours de réunions d'information auprès des directeurs des ces établissements, l'Inforoute a reçu un accueil enthousiaste.

    En effet, loin d'être statique, l'Inforoute privilégie la formule participative, de sorte que l'information véhiculée provienne d'abord et avant tout des utilisateurs en fonction de leurs besoins et intérêts. Ce sont d'ailleurs des représentants du milieu qui détermineront l'orientation des travaux de l'équipe de développement. Les animateurs sont Jean-Guy Fontaine (fontainejg@cscolstjean.qc.ca) pour la formation professionnelle au secondaire et Pierre-Julien Guay (pjguay@collegebdeb.qc.ca) pour la formation technique au collégial.

    Pour utiliser les outils de l'Inforoute de manière optimale, une trousse de formation a été réalisée par la Vitrine APO. Un programme de formation régional doit commencer cet automne. Une partie de la trousse est réalisée sous forme de documents HTML et pourra être utilisée de façon autonome pour revoir ou compléter ses connaissances sur l'Internet, le courrier électronique, les forums de discussions et les outils de l'Inforoute.

    Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015