Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 10, Septembre 1996 
LES INTERNAUTES Version Imprimable  Version imprimable
Internet: une technologie pour l'apprentissage

Pierre SÉGUIN  (APOP)















La première chronique de l'automne pourrait passer pour de l'autopublicité; elle vise surtout à remplir un engagement envers PAREA: faire connaître un rapport de recherche portant sur Internet et disponible sur Internet.


Une recherche PAREA

L'an dernier, j'avais obtenu une subvention de PAREA pour réaliser une recherche-action intitulée "Internet: une technologie pour l'apprentissage". Il s'agissait de baliser la voie à la grande majorité des collèges qui dès l'automne 1996 seront reliés à Internet et de s'assurer que ce branchement aux réseaux internationaux puisse être mis d'abord au service de l'enseignement et des apprentissages.

Le projet comportait deux volets: explorer Internet pour en dégager les modèles d'application pédagogique, et réaliser un premier site disciplinaire à la lumière de ces découvertes. Cependant, cette démarche logique fut bouleversée par une accélération du processus d'implantation d'Internet au collège. Au moment où le projet de recherche fut déposé, en janvier 1995, le Collège virtuel était une orientation lointaine du développement local des NTIC. Le projet PAREA original comportait déjà en filigrane la préoccupation d'intégrer les ordinateurs domestiques des étudiants, puisque depuis 1990 l'équipe UNOPEP travaillait au développement de la culture informatique des étudiants. Mais c'était un horizon lointain. On espérait intégrer les ordinateurs domestiques au réseau pédagogique du collège au plus tôt à l'automne 1996, une fois terminée la recherche PAREA. Mais pendant l'hiver 1995, il est apparu que les conditions techniques et financières pour réaliser le Collège virtuel étaient réunies grâce à Internet. Pouvait-on refuser une telle occasion ? C'est pourquoi, à l'automne 1995, je devais donc mener de front le projet de recherche qui avait été accepté par PAREA et l'implantation du Collège virtuel.

La solution la plus simple fut d'intégrer les deux projets. La dimension recherche du projet fut maintenue et l'exploration d'Internet débuta dès le mois d'août 1995. L'implantation du Collège virtuel devint la partie action du projet et débuta également en août 1995 avec la rédaction d'un premier échéancier et des premiers textes informatifs pour les professeurs et les étudiants. L'action allait accompagner la recherche et vice versa. La logique linéaire succombait déjà aux premiers assauts d'Internet. Quelques mois plus tard, s'imposait à Hélène Lavoie de la DGEC et à l'auteur de la recherche-action que la façon la plus appropriée de mettre les résultats de cette recherche à la disposition du réseau collégial était un site W3 qui proposerait des liens fonctionnels aux ressources pédagogiques d'Internet et au Collège virtuel. D'où ce site sur lequel je travaille encore au moment où j'écris ces lignes: Une technologie pour l'apprentissage -- http://www.virtuel.collegebdeb.qc.ca/pedagogie.

 

Un panorama pédagogique d'Internet

On trouvera d'abord sur ce site une présentation des principaux modèles d'utilisation pédagogique d'Internet. L'organisation de ce panorama a constitué un des principaux défis de la recherche. Après seulement un mois de recherche, j'avais déjà accumulé quelques centaines de signets différents. Fallait-il les présenter selon l'application d'Internet utilisée (courrier, W3, conférence, etc.), par ordre d'enseignement, par discipline, par programme, par type d'enseignement (présenciel ou à distance), etc. ?

Par ailleurs, je voulais axer cette présentation sur l'activité de l'étudiant. C'est pourquoi, quand j'ai décourvert la classification de Judy Harris dans une série d'articles du bulletin The Computing Teacher publiés sur Internet, j'ai su que je tenais une excellente piste. J'ai complété non seulement cette liste des modèles, mais j'ai aussi ajouté deux nouvelles catégories. D'une part, la classification de Harris se présente comme un instantané des projets pédagogiques du printemps 1995; d'autre part, l'auteure s'intéresse presque exclusivement à l'enseignement primaire et secondaire. J'ai donc voulu réaliser une mise à jour, intégrer des expériences tentées dans les collèges ou les universités et mettre l'accent sur le développement de l'autonomie d'un étudiant du collégial.

Les catégories retenues sont au nombre de cinq. La première catégorie rassemble toutes les activités de communication interpersonnelle. L'étudiant individuellement ou en tant que membre d'un groupe classe est amené à communiquer avec un correspondant, avec des pairs, des experts, un tuteur ou des conférenciers invités. Puis viennent les activités de cueillette d'information. Il ne faudrait pas confondre la cueillette d'information avec la recherche documentaire. La cueillette d'information vise à rassembler des données inédites en utilisant les outils de communication d'Internet. La troisième catégorie, à laquelle Harris attribue le titre "Résolution de problèmes", comporte plusieurs tâches à réaliser par l'étudiant grâce à sa connaissance d'Internet et à la collaboration avec des pairs. La quatrième catégorie est consacrée à la publication sur Internet. L'étudiant, déjà un familier de l'environnement Internet, doit apprendre à contribuer aux ressources de ce réseau, soit par un simple dépôt dans un site FTP, soit par la publication de son portfolio, ou en intégrant son document au vaste hypertexte du W3. Enfin, la dernière catégorie, l'autoapprentissage, où l'étudiant utilise de façon autonome les différentes ressources qu'Internet met à sa disposition. C'est dans cette catégorie que se situe le Collège virtuel.

À l'intérieur de chaque catégorie, on trouvera un nombre variable de modèles illustrés par des exemples retenus pour leur impact sur les apprentissages d'un groupe classe. La liste des modèles n'est pas exhaustive et les exemples sont trop souvent exclusivement américains. C'est pourquoi vous êtes invité à enrichir ce site en faisant connaître vos propres expériences et en proposant de nouveaux modèles, voire de nouvelles catégories. Ainsi le contenu deviendra de plus en plus québécois et demeurera à jour.

Dans le prochain Clic: le Collège virtuel.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015