Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 10, Septembre 1996 
Visual Basic 4 : Une introduction à la programmation Version Imprimable  Version imprimable


Jacques BOURGEOIS, Formateur spécialisé en Visual Basic

 

Lancé en 1991 pour permettre aux programmeurs amateurs de développer des applications en environnement graphique pour le PC sans avoir à comprendre les méandres internes du système, Visual Basic a été un succès instantané.

Le point fort de Visual Basic est la possibilité d'utiliser des composantes (objets) déjà construites pour nous par un autre programmeur. Plutôt que de travailler des mois à créer un logiciel de toutes pièces à partir de rien, le programmeur devient un assembleur de modules fonctionnels et débogués, le laissant libre de se concentrer rapidement sur le résultat plutôt que sur les moyens pour y arriver.

Si je veux un bouton sur une fenêtre, j'en prends un dans une boîte d'outils et le fait glisser jusqu'à la position désirée.

Si je veux afficher une image, une photo ou un vidéo, j'achète ou trouve sur l'Internet l'objet approprié, le fait glisser où je désire faire apparaître l'image et lui fournit simplement un nom de fichier. Je n'ai pas à connaître le format particulier du fichier, je n'ai pas à le lire et le décoder, à déterminer le type d'écran et à fusionner toutes ces informations en points colorés pour recréer l'original. L'objet fait tout ce travail pour moi.

Les informaticiens parlaient d'objets depuis des années : des éléments qu'on peut facilement réutiliser et intégrer à loisir dans un programme sans avoir à réinventer la roue chaque fois qu'on travaille sur un nouveau projet. Visual Basic déroge un peu de la notion " objet " des théoriciens, mais a été un des premiers logiciels de développement à vraiment fournir des composantes réutilisables.

Ses possibilités ont attiré l'attention des programmeurs professionnels, qui s'en sont tout d'abord servi comme outil de prototypage 1 . La rapidité avec laquelle on pouvait créer un programme Visual Basic ou y faire des changements était telle, comparée au travail requis avec les langages utilisés alors (C++ pour la plupart), qu'ils ont forcé Microsoft à développer des versions plus sophistiquées.

Depuis, la compagnie a misé énormément dans Visual Basic . En plus d'être un outil pour développer des logiciels, il est maintenant aussi utilisé pour les macros dans Excel et Project, le sera également dans la prochaine version de Word, et se retrouve derrière le contrôle des bases de données Access 7.

Microsoft a par ailleurs décidé d'investir tout son potentiel dans l'Internet et veut révolutionner le réseau global. Au coeur de leur démarche, un langage appelé Visual Basic Script, une simple extension de notre bon vieux Visual Basic .

Certains éducateurs ne sont pas restés insensibles.

Les concepts de programmation orientée objet sont abstraits et difficiles à enseigner. L'étudiant qui essaie de les maîtriser doit habituellement intégrer de front les objets informatiques, un langage complexe (SmallTalk, C++) et une connaissance approfondie de l'environnement (UNIX, DOS, Windows).

Visual Basic, qui n'est disponible que sous Windows dans la version 4 qui est sur le marché depuis l'automne 2 , pallie à ces problèmes en offrant un langage facile à comprendre et en isolant l'utilisateur du système sur lequel il travaille.

Le langage est un dérivé de l'anglais avec une syntaxe simple. Visual Basic s'occupe automatiquement de la gestion de la mémoire de l'ordinateur de sorte qu'il est très rare de voir l'écran se figer. Relancer le système est une routine régulière si vous programmez en C++, une exception sous Visual Basic .

Le C++ exige en plus une bonne compréhension de Windows et de ses 1300 fonctions internes (près de 2000 pour Windows 95). Elles sont disponibles pour le programmeur Visual Basic s'il se butte à des problèmes qui ne peuvent être réglés autrement, mais on peut développer des applications très sophistiquées sans jamais recourir directement à Windows.

Une contrainte à noter cependant, et pour certains, elle est fondamentale. Visual Basic ne supporte pas le principe d'héritage qui, avec l'encapsulation et le polymorphisme, est un des trois éléments fondamentaux de toute la théorie sur les objets. Quoiqu'il soit parfois possible de simuler l'héritage, Visual Basic n'offre pas, pour le moment, la possibilité de créer un objet à partir d'un autre.

Il est cependant probable que l'étudiant en informatique qui a déjà travaillé avec des objets Visual Basic aura beaucoup moins de difficulté à comprendre et à maîtriser des objets plus sophistiqués.

À ne pas négliger finalement, il y a actuellement sur le marché du travail une pénurie de programmeurs Visual Basic. Avec les projets actuels de Microsoft, il y a fort à parier que la demande va persister pendant encore quelques années.

Pour plus de détails ou d'informations, n'hésitez pas à nous contacter. Notre adresse électronique est 71662.773@compuserve.com.

 


Notes

     

  1. Un prototype est une version très modeste d'un logiciel, qui permet de démontrer sa fonctionnalité et son interface à un client, afin d'obtenir son approbation avant de commencer le développement des éléments plus complexes comme le traitement, la sécurité et la validation des données. Retour au texte
  2. La version 3 était aussi disponible pour DOS, et il y a des rumeurs non confirmées de versions éventuelles pour d'autres plates-formes. Retour au texte

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015