Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 10, Septembre 1996 
Court-circuit sur l'Internet Version Imprimable  Version imprimable
Communication présentée à INET 96 (Montréal)

Pierre-Julien GUAY  (Vitrine APO)

 

La Vitrine APO a pour mission de favoriser l'intégration des NTIC en éducation. Elle compte 80 établissements membres francophones à travers le Canada. L'évolution technologique et les actions de ses membres sont à l'origine d'une importante quantité d'informations difficiles à livrer dans ce vaste réseau. Avec le déploiement de l'Internet dans les collèges qui s'amorce maintenant, l'autoroute apparaît, sous certaines conditions, comme un instrument idéal de livraison de services, en particulier :

     

  • la veille technologique (dossier, bulletin...) ;
  • les offres d'ateliers de formation des formateurs ;
  • les activités de recherche et de développement ;
  • l'information et l'essai de logiciels à distance.

"Court-circuit sur l'Internet" peut signifier l'échec de la communication ou bien une utilisation optimale des outils pour assurer une communication rapide et efficace. Ce sont les conditions de présentation et de livraison des informations qui feront la différence.

 

Les nouvelles technologies de l'information...

Informer signifie rendre disponible et ne signifie pas nécessairement que l'information est livrée et perçue. Cela s'applique aussi bien à l'imprimé, à la radio, à la télévision ou à l'Internet.

L'information numérique
En psychologie de la communication, l'information numérique -- à ne pas confondre avec l'information numérisée -- est livrée sous forme codée et repose sur des conventions établies. Les signes écrits représentent des lettres de l'alphabet et forment des mots dont la prononciation et le sens sont reconnus consciemment par l'une ou l'autre partie (en supposant qu'ils parlent une langue commune).

L'information analogique
En complément, l'information analogique se surimpose à l'information numérique pour la compléter et l'orienter. Les inflexions de la voix pourront donner un sens affectueux ou menaçant à des mots tout à fait banals. Le sens d'une information analogique peut aussi varier énormément selon le contexte et il est habituellement facile à décoder même s'il s'adresse davantage à l'inconscient.

Le message
Le message est donc une combinaison de l'information numérique et analogique. L'interprétation de ces deux types de communications repose sur des conventions culturelles partagées.


Tableau 1
Information numérique et analogique dans les médias de masse

Média Numérique Analogique
imprimé signes - lettres - mots
conventions
position (page)
forme (gras, couleur)
illustrations
radio sons - mots intonations
télévision et Internet signes - lettres - mots
sons
position des signes (animation, scintillement)
intonations vocales
illustrations

 

...et de la communication

La principale distinction entre information et communication est l'interaction entre les parties. Cette interaction se manifeste par la ponctuation, c'est-à-dire une séquence caractérisée par l'alternance entre l'émission et la réception. Elle se manifeste également par la modulation constante "Stimulus --> Réponse --> Rétroaction". Par l'évaluation constante de la capacité du récepteur et de la présence d'obstacles, le niveau de communication est ajusté de façon à être le plus efficace possible. Cette action renforce alors le niveau de confiance et de satisfaction.

Les obstacles
D'autres obstacles peuvent aussi se dresser dans la communication et provoquer une perte de contrôle, un blocage ou l'arrêt total de la communication.

Une attitude impropre de la part de l'émetteur, telle une position d'autorité, entraîne une résistance de la part du récepteur qui peut réagir de façon agressive ou soumise (en se dépréciant ou en nourrissant de la rancoeur).

Le bruit est composé de tous les stimuli parasites au moment de la communication comme d'autres conversations tenues à proximité, des fluctuations dans la vitesse de transmission des données, etc.

Enfin, le récepteur comme l'émetteur peuvent appliquer certains filtres. L'absence totale de filtre peut conduire à un manque de discernement et à une confiance aveugle. Par ailleurs, la censure fournira une communication dépouillée d'éléments essentiels.

La ponctuation dans les médias
Dans les médias de masse, le récepteur est en quelque sorte désincarné puisqu'on peut ni le voir ni l'entendre, en tout cas, pas de façon synchrone. L'émetteur ignore si le récepteur est présent et à l'écoute.

Le taux de modulation est faible. Il est alimenté par l'expression d'opinion (sous forme de courrier ou d'appel) et les sondages d'audience qui tentent d'établir les caractéristiques de l'auditoire (nombre, provenance, habitudes d'écoute ou de lecture...).

Le médium Internet
Dans une communication Internet, les éléments de modulation sont davantage synchrones. Ils s'expriment par l'identité des pages téléchargées, les intervalles entre les clics, les choix dans les menus, le nom de domaine du requérant, le courrier électronique et les signatures dans un livre des visiteurs.

 

Faire d'un site W3 un véritable outil de communication

Bien identifier et connaître son public cible
Bien cibler son public permet d'adopter un niveau de langage et un style appropriés. Lorsque l'information est destinée à un grand public, on devrait prendre garde aux différences interculturelles dans le décodage des informations numériques et analogiques. Il suffit de penser au Japonais qui fait "oui" de la tête en pensant "non" et où un regard insistant sur un objet est interprété comme une requête pour l'obtenir pour comprendre les imbroglios susceptibles de surgir lors d'une mauvaise interprétation.

Il est nécessaire que vous et votre public partagiez un répertoire commun. Au besoin, il est facile de créer un glossaire qui renseignera le visiteur sur le sens approprié à donner à un terme. Des liens hypertextes sont particulièrement efficaces dans ce cas.

 

Figure 1
Effets du répertoire commun sur la communication

 

Utiliser l'information analogique
Le recours à une représentation schématique, sous forme d'arborescence ou de plan par exemple, pour représenter le contenu ou la situation du visiteur devrait faciliter la navigation dans le site.

Tout en respectant les capacités de connexion du public cible, des éléments multimédias -- comme des fichiers RealAudio ou QuickTime -- sont plus efficaces pour transmettre l'information analogique (intonations et gestes).

Être à l'écoute des rétroactions
En procédant à une segmentation du contenu, par opposition à de longues pages, il est possible d'enregistrer le nombre de visites afin de compiler des taux de fréquentation et d'accès aux pages ou de chargement de fichiers.

L'utilisation d'éléments interactifs tels des menus locaux déroulants, ou des moteurs de recherche portant sur le contenu du site, permet de mieux connaître les intérêts de la clientèle.

On peut encourager les messages de rétroaction en invitant les visiteurs à utiliser le courrier électronique pour obtenir une information très précise tandis que les timides pourront laisser, de façon anonyme, leurs commentaires dans le livre des visiteurs.

Mais ce premier cycle "Stimulus --> Réponse " doit être entretenu par une analyse régulière des données et par des ajustements appropriés, en somme par le circuit le plus court.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015