Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 86, Décembre 2014 
Une approche plurimédia dans un cours de philosophie à distance Version Imprimable  Version imprimable


Bernard Vallée  (conseiller pédagogique et chargé de projet, Cégep à distance)

L’objectif de ce court article, après avoir présenté brièvement le mandat et les caractéristiques du Cégep à distance, est d’expliciter quelques-uns des principes technologiques et pédagogiques qui ont sous-tendu le développement d’un cours à distance en philosophie.

Le Cégep à distance, fondé en 1991 (sous le nom de Centre collégial de formation à distance), a reçu le mandat du ministère de l’Éducation de mettre en place une offre de formation à distance et créditée en concordance avec les besoins du réseau collégial. Cette année, 19 000 étudiants y suivent des cours, dont la moitié en commandite, c’est-à-dire provenant d’autres collèges.

En formation à distance, les étudiants acquièrent des compétences à l’extérieur du cadre traditionnel d’une salle de cours, et ce, sans la présence physique d’un enseignant. La situation d’enseignement/apprentissage y est surtout de type asynchrone et individualisé.

L’étudiant doit être autonome et l’ensemble du matériel pédagogique, qu’il soit imprimé ou sur le Web, est dit « autoportant », c’est-à-dire qu’il comporte tous les éléments nécessaires pour que l’étudiant puisse cheminer et développer ses compétences seul. Bien qu’étant à distance, l’étudiant n’est pas isolé. En effet, il bénéficie d’un ensemble d’outils et de services qui l’accompagnent tout au long de son cheminement, et, à tout moment, il peut communiquer avec son tuteur, qui agit notamment comme personne-ressource. En règle générale, l’étudiant a jusqu’à six mois pour terminer son cours et doit se rendre dans un cégep de sa région pour la passation de l’examen final.
Parmi les cours offerts par le Cégep à distance se trouvent ceux qui relèvent de la formation générale, dont la philosophie. C’est ainsi que, en lien avec les critères de qualité en vigueur au Cégep à distance, j’ai reçu le mandat de travailler à la refonte complète du cours « Philosophie et rationalité ». On le sait, la philosophie est parfois perçue par les étudiants comme une discipline opaque, difficile, voire quasi inutile. Le mandat était donc double :

- Refondre le cours en privilégiant une approche par compétences;

- Accroitre la motivation des étudiants à suivre un cours de philosophie en proposant notamment un cours qui soit significatif, accessible, actuel, et tout cela, dans un contexte de formation à distance.


L’approche plurimédia s’est alors assez rapidement imposée comme un moyen de satisfaire à cette double exigence. Comme le souligne Chantal Bénit1, responsable de la production au Cégep à distance, le terme plurimédia se définit de plusieurs manières :
« L’approche plurimédia consiste à intégrer différentes composantes, qu’elles soient sous forme d’imprimé, de capsule d’autoapprentissage en ligne, d’interaction télématique, etc., pour constituer un cours dynamique où chaque média est utilisé en fonction de ses avantages intrinsèques. En d’autres mots, il s’agit de se servir de différents supports de diffusion afin de produire des activités d’apprentissage signifiantes, planifiées pour maximiser le développement de compétences. Le choix des composantes médiatiques est dicté par les compétences à développer, la teneur des contenus et les stratégies pédagogiques choisies. Quant à la démarche d’apprentissage proposée, elle repose principalement sur le recours à un support maitre, imprimé ou en ligne, qui orientera l’élève vers les éléments satellites. » On notera cependant que le Cégep à distance privilégie désormais le support en ligne comme support maitre de ses cours.


Le cours Philosophie et rationalité
En collaboration étroite avec un enseignant de philosophie du collège Lionel-Groulx, Guy Ferland, agissant à titre d’expert de contenu, nous avons conçu une nouvelle mouture technopédagogique du cours Philosophie et rationalité. Nous avons favorisé une approche plurimédia où forums, vidéos et activités interactives sont à l’avant-plan, le tout animé par des personnages drolatiques.


Un cours actuel et soucieux de l’approche par compétences
Pour rendre le cours plus actuel et respectueux de l’approche par compétences, nous l’avons développé sous forme plurimédia, ce qui, comme le nom l’indique, suppose le recours à plusieurs médias, à savoir, dans le cas présent :

- Une documentation imprimée;

- Un site Web comprenant lui-même plusieurs médias :
• des exercices interactifs;
•des vidéos;
•des forums;
•des guides;
•des illustrations, des photos;
•des adresses Internet.


Voyons-les maintenant plus en détail.

- Sur support imprimé, nous avons :
un manuel de base, et un cahier d’apprentissage dans lequel l’expert de contenu commente et complète les contenus; il met l’étudiant en situation de rédaction, notamment en ce qui concerne des questionnements, des arguments, des objections, bref, tout ce qui contribue à l’élaboration d’un texte argumentatif.

- Le site Web du cours comprend :
• Des exercices interactifs variés tels que des questions à choix multiples parfois introduites par des personnages drolatiques dont nous ferons la présentation plus loin. On y trouve aussi des phrases à compléter, des « glisser/déposer », de brèves mises en situation accompagnées de questions et divers exercices d’association.

• Des vidéos qui présentent deux dialogues portés par des acteurs qui défendent le point de vue d’une des quatre écoles de pensée vues dans le cours. Le premier dialogue aborde une problématique où un épicurien et un stoïcien présentent chacun leurs thèses et leurs arguments. Par la suite, ils présentent leurs objections et leurs réfutations, ce qui complète les éléments du discours argumentatif. Les vidéos sont entrecoupées de questions à choix multiples qui portent sur ces éléments constitutifs. Dans le deuxième, une cynique et un sceptique refont ce dialogue selon une autre problématique. Ces vidéos présentent ainsi une pratique orale de la structure argumentative que devront produire par écrit les étudiants lors de leur examen final.


Figure 1 : Page Web du cours où l’on accède à l’une des vidéos

• Les étudiants ont également accès à deux forums : un forum d’échange et de discussion libre sur les sophismes, animé par un tuteur, et un forum qui est une exigence pour un devoir; il sert au dépôt et à l’analyse de sophismes. En fait, chaque étudiant dépose un sophisme, puis analyse dans son de­voir le sophisme déposé par un autre étudiant.

• Le guide d’études présente les informations nécessaires au démarrage d’un cours à distance, soit, notamment, le déroulement du cours, le matériel, les évaluations et les ressources disponibles. Un guide a été spécialement conçu pour ce cours afin d’aider les étudiants à réviser de façon stratégique leur texte argumentatif avant sa remise.

• Quelques illustrations – dont l’allégorie de la caverne de Platon et son analogie moderne, la salle de cinéma – agrémentent le site. Des photos démontrent de façon ludique l’idée de la permanence dans le changement.

• Des adresses Internet parsèment le parcours de l’étudiant vers des sites pertinents tels celui des Sceptiques du Québec ou divers sites d’illusions d’optique, ou encore, le site d’une base de données cinématographiques sur Internet. Cette dernière adresse s’inscrit dans l’idée de suggérer des titres de films en lien avec le thème de chacune des leçons. Par exemple, le film La grande bouffe, réalisé en 1973 par Marco Ferreri, aide à comprendre la différence fondamentale entre l’épicurisme et l’école de pensée cyrénaïque.


Figure 2 : Page de présentation des modules du cours avec les personnages drolatiques


Significatif et accessible
Enfin, pour rendre le cours significatif et accessible, nous avons décidé d’arrimer la contribution des philosophes à des expériences vécues par les étudiants. Par exemple, les principes de Socrate dans le Criton de Platon deviennent une référence pour une question d’actualité comme celle-ci : « Faut-il obéir à une loi injuste? ». L’allégorie de la caverne de Platon conduit à se demander si nos sens sont une source de connaissance ou s’ils ne sont pas plutôt trompeurs.

Afin de contrer la perception chez l’étudiant d’un contenu rébarbatif, l’élément significatif mis de l’avant porte sur le développement de la pensée critique, notamment en apprenant à écarter les idées toutes faites, les opinions gratuites ou les vérités relatives. En développant l’autonomie intellectuelle de l’étudiant, on l’amène à favoriser la raison dans sa quête de sens et de vérité.

Rendre accessible la philosophie, c’est la mettre en lien avec les préoccupations qui touchent les étudiants, mais c’est aussi y mettre une touche d’humour. C’est donc par l’entremise de personnages caricaturaux que nous avons abordé les différentes leçons du cours. Ces personnages servent à dédramatiser l’appropriation de la philosophie par l’étudiant. Parmi ceux-ci, citons un mordu du culturisme pour qui seules les apparences comptent, un fataliste pour qui tout est écrit d’avance, un « monsieur-sait-tout » qui ne remet jamais rien en question et une hédoniste qui recherche le plaisir à tout prix. Tous ces personnages déversent leurs idées reçues, alors que, par la suite, la contribution des philosophes permet de rétablir la pensée rationnelle.

Ce nouveau cours est en diffusion depuis la fin 2012 et les données préliminaires portant sur quelques centaines d’étudiants nous laissent croire que les taux de réussite ont légèrement augmenté par rapport à une ancienne version du cours qui était offerte uniquement en format imprimé. Il faut cependant être très prudent quant aux liens que l’on peut établir entre la réussite scolaire et le plurimédia, car plusieurs autres facteurs peuvent expliquer ces résultats. Cependant, nous demeurons confiants que l’approche par compétences et l’utilisation du plurimédia contribuent à l’amélioration de la réussite des étudiants.

 


1 C. BÉNIT (2005), Le virage plurimédia du Cégep à distance, En ligne . http://bulletinclic.profweb.ca/cgi-bin/aff.pl?page=article&id=1050

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015