Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 86, Décembre 2014 
TEKPHY : intégration des technologies intelligentes en kinésiologie et en techniques de réadaptation physique Version Imprimable  Version imprimable


Patrick Marion, kinésiologue, TEKPHY / Ariane C. Rousseau, coordonnatrice du projet TEKPHY

Depuis quelques années, les intervenants en santé utilisent les technologies intelligentes. Qu’il s’agisse de la console Nintendo Wii en réadaptation physique, d’applications mobiles d’analyse posturale, etc., les nouveautés technologiques pullulent et les futurs professionnels de la santé seront de plus en plus amenés à les exploiter. Comment les choisir et les utiliser convenablement?

Afin de répondre à cette question, des professeurs du Département de kinésiologie de l’Université de Montréal ainsi que de techniques de réadaptation physique (TRP) du collège Dawson et du cégep Marie-Victorin se sont associés afin de mettre sur pied le projet TEKPHY (Technologies intelligentes en kinésiologie et en techniques de réadaptation physique). Subventionné par le Programme de collaboration universités-collèges (PCUC) du MESRS, ce projet mise sur la synergie entre étudiants, ingénieurs, professeurs et cliniciens pour identifier, adapter et développer des outils technologiques à l’in­tention des professionnels en réadaptation physique et en kinésiologie. Cette démarche est effectuée dans le cadre de différents cours. Le matériel développé sera ensuite intégré aux programmes de formation collégiaux et universitaires. Notre page Facebook (https://www.facebook.com/projettekphy) vous informe sur les activités de l’équipe TEKPHY et sur nos trouvailles Web inspirantes en rapport avec les technologies dans un contexte de santé. En d’autres mots, ce projet vise à actualiser les compétences et la pratique des professionnels de la santé par l’introduction des technologies dans leur formation pratique afin d’améliorer l’évaluation, l’encadrement et le suivi des usagers.


Les étapes du projet
Mis sur pied en septembre 2013, le projet TEKPHY se divise en quatre grandes étapes réparties sur trois volets d’intervention : le développement scientifique, le dévelop­pement pédagogique et la pratique clinique (figure 1). La première étape consiste à cibler les besoins des professionnels en réadaptation physique et en kinésiologie quant à l’évaluation de la mobilité articulaire, de la dépense énergétique, de l’équilibre postural et de la prescription de modalités de réadaptation ou d’entraînement. Parallèlement, un tra­vail de repérage a été enclenché afin de familiariser ces personnes avec les technologies à faible coût, telles les consoles de jeux vidéo actifs (Kinect, Wii) et les applications mobiles, utilisables dans leur pratique. À la deuxième étape, les outils technologiques sont intégrés dans certains cours laboratoires, et les étudiants doivent évaluer la validité et la pertinence du recours à de tels outils dans leur pratique. Cette rétroaction conduit à la troisième étape, qui vise à adapter et développer des outils spécifiques aux exigences établies par les étudiants en TRP et en kinésiologie. Finalement, ces technologies sont introduites dans la pratique des thérapeutes en réadaptation physique et des kinésiologues, d’abord en clinique-école, puis dans leur bureau.


Figure 1 : Schéma des étapes réparties sur les trois volets d’intervention


Exemple d’outil intégré
La notion d’équilibre postural est commune aux deux domaines d’études visés par TEKPHY.  L’équilibre peut être évalué et amélioré à l’aide de la plateforme Wii Balance Board (WBB). Cet accessoire de la console Wii s’apparente à une plateforme de force et est déjà largement utilisé en contexte alternatif de réadaptation dans plusieurs pays en raison de sa grande accessibilité et de son côté ludique, qui favorise la motivation et la rétention. La WBB contrôle des jeux vidéo au moyen de changements de mise en charge mesurés par la plateforme. Or, comme cet outil ne sert qu’à jouer et n’enregistre pas les mesures, une interface graphique a été développée afin de reproduire certaines fonctionnalités tout en ajoutant la possibilité de paramétrer les jeux en fonction des pathologies (figure 2). Ainsi, les technologies initialement exploitées dans un contexte ludique deviennent des outils de mesures et d’entraînement. De plus, afin de faciliter leur intégration dans l’enseignement, tous les outils sont accompagnés de fiches scientifiques, techniques et pratiques.


Figure 2 : La plateforme Wii Balance Board (WBB) et l’interface graphique constituent un outil d’évaluation et d’entrainement de l’équilibre postural.

Au terme de ce projet, TEKPHY aura suscité une collaboration entre enseignants, physiothérapeutes, kinésiologues et étudiants dans leurs domaines respectifs en vue de développer des technologies intelligentes à faible coût qui répondent aux besoins cliniques. Nous espérons qu’une telle approche, centrée sur la participation des étudiants au développement de leur future profession, contribuera à actualiser les pratiques. Chose certaine, ils développeront un esprit critique à l’égard des technologies omniprésentes dans leur quotidien, de même qu’une aisance à les utiliser et une curiosité à expérimenter l’innovation dans leur vie professionnelle.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015