Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 84, Janvier 2014 
La technologie de pointe s'invite dans la classe Version Imprimable  Version imprimable


Séverine Parent, Martin Parrot, Catherine Rhéaume et Norm Spatz, équipe d'animation, Profweb  (Parue initialement dans Profweb le lundi 4 novembre 2013)

 

Ce texte s'inspire d'une chronique écrite par Andrianes PINANTOAN, chargé de projets d'InformED, le pendant australien de Profweb

 

Profweb est heureux de vous présenter des nouvelles du monde technologique en provenance de partout autour du globe. Ce texte provient du site InformED, un portail australien d’information sur l’apprentissage interactif et les innovations en éducation. Il décrit les applications pédagogiques potentielles du projet Google Glass. Andrianes Pinantoan spécule sur les façons dont cette nouvelle technologie pourrait trouver sa place dans nos classes.


LA TECHNOLOGIE PORTABLE
L’expression « technologie portable » renvoie aux appareils technologiques que l’on peut porter : bijou, lunettes de soleil, sac à dos, ou même des vêtements comme des souliers ou un veston. L’avantage de ces appareils, c’est qu’ils intègrent à la vie quotidienne des utilisateurs une connectivité ininterrompue et des technologies de pointe.

Depuis la montre calculatrice des années 80, le domaine de la technologie portable a connu des avancées considérables. L’aspect pratique reste au centre des préoccupations des développeurs. Ces appareils sont légers et prennent souvent la place d’un accessoire que l’utilisateur porte déjà – lunettes, T-shirt, montre, etc. Et ce, sans réduire la mobilité ou le confort de la personne. Pour certains, cette technologie pourra être considérée comme intrusive. C’est pourtant le contraire qui est recherché : son intégration vise justement à ajouter une couche d’information sans troubler l’interaction sociale.

Ce genre de technologie est en pleine expansion. Par exemple, le professeur Thad Starner, de l’Université Georgia Tech, a fondé un groupe d’informatique contextuelle qui développe des applications et des interfaces portables : traducteur mobile de la langue des signes; pendentif qui reconnait et traduit les signes faits par une personne en action; tablette sensible à la pression afin de suivre l’évolution des tremblements chez les patients atteints de la maladie de Parkinson; etc.

La technologie portable qui est déjà sur le marché inclut notamment :

  • des vêtements qui rechargent des piles grâce à des cellules solaires décoratives;
  • des vêtements qui permettent des inter-
actions avec des appareils électroniques au moyen de contrôles ou de pavés tactiles cousus;
  • des souliers qui récoltent des données sur l’activité physique d’une personne à l’aide de capteurs intégrés aux talons.


Le secteur de l’éducation commence tout juste à expérimenter cette technologie malgré un potentiel d’application vaste. L’une des retombées les plus attrayantes dans le monde de l’enseignement supérieur touche la communication, que ce soit l’interaction en temps réel, la récolte d’information ou le partage de données. Cette technologie permettrait d’envoyer automatiquement de l’information par message texte, par courriel ou sur les réseaux sociaux à l’aide de simples commandes vocales ou gestuelles, et ce, en temps réel ! Elle pourrait aider étudiants et enseignants à communiquer les uns avec les autres, à garder des traces des mises à jour des travaux, ou encore, à mieux organiser la documentation et l’archivage des activités en classe.


GOOGLE GLASS
Le projet Google Glass est l’un des exemples de technologie portable qui fait le plus 

parler en ce moment, car il est fort prometteur pour le domaine de l’enseignement. Le dispositif, qui sera offert aux consommateurs en 2014, ressemble à une paire de lunettes avec un seul verre. Sur la lentille de cet appareil multifonction, l’utilisateur voit de l’information à propos de ce qui l’entoure. Par exemple, il peut, parce que les lunettes sont connectées à Internet, savoir que ses collègues de classe sont non loin de lui. Ou encore, obtenir de l’information sur des lieux environnants susceptibles de lui fournir des données utiles pour un projet de recherche. Ces fonctions ne sont pas anodines pour les enseignants créatifs en quête de nouveaux outils pédagogiques ! Plusieurs possibilités s’offriront à eux.

Imaginez un instant le travail en laboratoire, par exemple, guidé en direct par l’enseignant et perçu en temps réel par l’étudiant, qui voit les manipulations dans sa lentille comme s’il les effectuait lui-même. Pensez à la possibilité d’intégrer aisément des éléments de réalité augmentée en classe, de se connecter à une multitude de ressources audio et vidéo en temps réel, d’enregistrer des données pour la production de matériel pédagogique, etc. Ces Google Glass laissent entrevoir tous les éléments nécessaires à l’intégration des technologies de l’information et de la communication en classe, mais aussi, à l’enrichissement de l’apprentissage et de l’expérience étudiante. Un outil technopédagogique incontournable dans un futur proche !

L’image suivante vous propose différentes possibilités liées à l’utilisation de Google Glass en éducation. 

 

 

 

 

 

 

 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015