Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 82, Avril 2013 
Bilan de l'expérimentation d'un cours d'été synchrone Version Imprimable  Version imprimable


Ryan W. Moon, chargé de projets  (Cégep@distance)

 

L’été dernier, le secteur anglophone du Cégep@distance a expérimenté un nouveau projet en partenariat avec le collège Champlain Saint-Lambert (Centre d’études à Huntingdon) et le Heritage College en Outaouais. Les 
deux établissements ont demandé la collaboration du Cégep@distance pour offrir à la session d’été en mode synchrone le cours Introduction to College English.

Ce cours est un préalable pour les trois autres cours d’anglais (langue et littérature) et fait partie de la formation générale dans tous les programmes menant à un diplôme d’études collégiales (DEC). Certains cégeps ou centres d’études ne sont pas en mesure d’offrir des cours d'été pour diverses raisons. Les collèges Champlain et Heritage espéraient permettre à leurs étudiants de poursuivre leur cheminement normal dans leurs programmes à l’automne grâce à ce projet. Les résultats ont été très concluants : tous les étudiants inscrits ont réussi leur cours d’été et ont donc pu continuer sans crainte et sans contrainte leur projet d’études à l’automne. Pour ce projet, Leisha Moulton, enseignante au collège Champlain Saint-Lambert, a relevé le défi d’enseigner pour la première fois en mode virtuel sur une plateforme synchrone, alors que les intervenants du Service du cheminement et de l’organisation scolaire du Cégep@distance étaient à pied d’œuvre pour trouver des solutions et implanter de nouvelles façons de faire en cours de route. La réussite des étudiants est une réussite partagée.

Le Cégep@distance prépare un rapport d’analyse du projet d’expérimentation afin de documenter les diverses étapes de sa mise en œuvre et l’appréciation générale du cours du point de vue des étudiants et de l’enseignante. Nous connaissons déjà quelques retombées et faits saillants intéressants :

  1. Les cohortes de moins de 15 personnes ne sont pas rentables pour un collège. Par contre, lorsque le Cégep@distance agit à titre de courtier de solutions pour deux collèges ou plus et que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST) est en mesure de contribuer financièrement de façon ponctuelle, tout le monde y gagne.
  2. Lorsqu’il est impossible pour le Cégep@distance d’offrir rapidement un cours asynchrone, il peut néanmoins mettre rapidement sur pied des cours d’été synchrones. Offrir certains cours synchrones est une solution potentielle pour accélérer le développement d’une banque de cours pour le secteur anglophone.
  3. Les systèmes de visioconférence/webinaire permettent l’enregistrement des cours. Ces enregistrements pourraient faciliter la préparation des cours asynchrones.
  4. Plusieurs collèges font actuellement des essais de prestation hybride des cours, et le Cégep@distance doit mieux connaître ce mode de diffusion s’il désire ajouter des services complémentaires à son offre de cours synchrones.


Une fois que le bilan de l’expérimentation sera déposé, le Cégep@distance sera en mesure de statuer sur la poursuite de la mise en place d’une offre de cours d’été synchrones.

 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015