Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 82, Avril 2013 
SHERPA un point d'appui sur le parcours de l'enseignement supérieur Version Imprimable  Version imprimable


François Lizotte, directeur, Plateforme collégiale DECclic

 

Le portfolio numérique SHERPA vient d’être mis officiellement à la disposition de la communauté étudiante. Les retombées de ce projet interordre pour le réseau collégial et universitaire sont, en théorie, importantes sur le plan technopédagogique. Des collèges et une université se sont dotés de cet outil répondant concrètement aux besoins des enseignants et des apprenants. En pratique, il faut maintenant soutenir le portfolio, le diffuser, en assurer la stabilité, l’intégrer à nos environnements numériques et continuer de le faire évoluer pour en assurer la pérennité, bref le faire vivre, lui donner un souffle.

C’est dans cet esprit que quatre partenaires du réseau collégial ont décidé de prendre le relais. Au-delà des discussions habituelles autour d’une table de concertation et des actions ponctuelles de collaboration, l’APOP, DECclic, Profweb et la Vitrine technologie-éducation font équipe pour assurer l’implantation de SHERPA dans le réseau collégial.

L’équipe de l’APOP ayant contribué de près à la réalisation de SHERPA depuis les tout débuts du projet, elle continuera de jouer un rôle de premier plan en offrant des activités de sensibilisation et de perfectionnement en ligne ainsi que du soutien individualisé, tout en contribuant à la documentation pour les utilisateurs. Elle voit ainsi à l’appropriation technique et pédagogique de l’outil.

La corporation DECclic, qui rejoint déjà une quarantaine d’établissements avec son service Moodle, assurera l’hébergement centralisé de SHERPA, lequel viendra tout naturellement s’ajouter à son offre de services.

Profweb, notre carrefour pour l’intégration des TIC en enseignement collégial, poursuivra sa mission première, soit de diffuser les meilleures pratiques pédagogiques dans le réseau et d’inspirer de nouvelles expériences pédagogiques avec SHERPA.

Quant à la Vitrine technologie-éducation, elle assurera, par son mandat de veille, un suivi des grandes tendances dans l’univers du portfolio numérique, notamment en ce qui concerne les normes et standards, et elle suscitera, par ses laboratoires, une réflexion soutenue sur l’usage du portfolio en enseignement supérieur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UN SERVICE CENTRALISÉ
L’implantation d’un service centralisé facilitera à coup sûr l’accès de nombreux établissements d’enseignement supérieur à SHERPA et permettra de mieux contrôler les coûts d’entretien de ce dernier. Pour les membres de la corporation DECclic, l’accès de base à SHERPA sera compris dans leur cotisation annuelle. Les coûts pourraient ensuite être modulés en fonction du volume d’utilisation, soit le stockage nécessaire à un établissement au fil des ans, une donnée encore difficile à prévoir au stade d’implantation.

Concrètement, l’équipe de DECclic assurera un soutien direct aux répondants TIC des collèges pour ce qui touche la création des cours et l’inscription des groupes d’utilisateurs, soit la partie administration. Comme SHERPA est un dérivé du cœur de l’application Mahara, son intégration à Moodle en sera facilitée. On peut déjà établir une connexion directe entre les deux par le module Mnet (réseau Moodle), commun aux deux environnements. Ainsi, un enseignant ou un étudiant connecté à Moodle peut accéder directement à SHERPA sans avoir à s’authentifier de nouveau.

On peut aussi publier directement de Moodle vers SHERPA, grâce au module d’intégration de portfolio déjà disponible dans Moodle. Par exemple, une contribution d’un étudiant dans un forum de Moodle peut être exportée directement vers son portfolio lorsque ce service est activé. Bref, le mariage Moodle-SHERPA, un « mariage arrangé », nous permet de rejoindre la communauté de Mahoodle (nom communément donné à une intégration des deux outils…dirons-nous Sherpoodle ?).

D'autres avenues demeurent à explorer quant à l'interopérabilité des environnements, comme la norme IMS-LTI, qui permet en toute simplicité l'interconnexion de systèmes autonomes. Bref, les outils sont déjà là, grâce au dynamisme des communautés de développement de Moodle et de Mahara, deux logiciels libres, qu'on peut donc adapter, modifier et faire évoluer sans restriction. Il ne reste qu'à choisir, parmi tout un éventail de possibilités, ce qui conviendra d'abord à nos utilisateurs et ce qui assurera une pérennité au produit final.

En ce sens, la norme LEAP2A offre une certaine garantie de continuité. On peut déjà facilement exporter le contenu d'un portfolio vers un autre serveur Mahara. En quelques clics, toute la production d'un étudiant est livrée en un format portable et interopérable. Son portfolio devient transportable et peut migrer d'un environnement normé à un autre. Personne ne sera jamais prisonnier de SHERPA.

L'étape d'implantation a suscité beaucoup d'enthousiasme dans la cohorte des premiers utilisateurs de SHERPA. Les partenaires qui soutiennent le projet propageront désormais cet engouement dans le réseau et encourageront le développement durable d'un portfolio réseau contributif pour l’apprentissage.

SHERPA : un guide « intelligent » appelé à soutenir la réussite, à favoriser la mise en valeur des compétences et à faciliter l’intégration professionnelle. Un défi enlevant!

 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015