Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 78, janvier 2012 
L'utilisation de l'iPad en classe Version Imprimable  Version imprimable


Gordon Spicer, enseignant, et Anne-Marie Mesa (traductrice certifiée, OTTIAQ) et grâce à l'Entente Canada-Québec relative à l'enseignement dans la langue de la minorité et à l'enseignement des langues secondes au Cégep John Abbott

 

 

J’explore le potentiel pédagogique de l’iPad depuis l’avènement de l’iPad 1.

Mon défi, avec l’iPad 1, était d’imaginer comment je parviendrais à l’utiliser en classe. Ce modèle présentait de nombreux obstacles techniques pour ce qui est de la diffusion. Il n’était pas possible, notamment, d’envoyer l’intégrale du contenu de l’écran tactile vers le projecteur. De plus, certaines applications ne s’affichaient pas, ce qui causait des difficultés énormes. J’ai alors décidé de me consacrer à la résolution de ces problèmes en travaillant, durant plusieurs mois, avec des développeurs de l’application 2Screens-Presentation Expert.

 

 

DE l’IPAD 1 À l'IPAD 2

Si ces problèmes se sont résolus avec l’iPad 2, qui offre la possibilité de projeter1 tout le contenu de l’écran de la tablette, 2Screens s’avère encore très utile, puisque ce logiciel offre un gestionnaire de fichiers permettant de sélectionner les documents de l’iPad à projeter ou de naviguer sur le Web. Le tableau blanc interactif intégré permet d’annoter le contenu, à son goût, à même l’écran de l’iPad2.

Mon projet personnel s’est transformé avec l’arrivée de l’iPad 2. Après des préliminaires techniques avec l’iPad 1, j’aborde maintenant, avec l’iPad 2, la question des applications et du contenu!

 

 

Illustration reproduite avec l'autorisation d'Apple

 

Cette tablette numérique me donne accès à une incroyable quantité d’informations. Je peux y accéder et les projeter du bout des doigts, et ce, beaucoup plus rapidement qu’en utilisant une souris et un ordinateur. Je peux agencer le contenu de cours en pleine prestation et conjuguer instantanément sept ou huit types de médias numériques en glissant simplement mon doigt sur l’écran. De plus, la plupart des contenus disponibles pour l’iPad sont en haute définition. La qualité visuelle est étonnante. La tablette tactile est d’une grande polyvalence. C’est un appareil portable doté de tous les utilitaires nécessaires. On le tient en main. On y écrit comme sur une ardoise. On peut projeter aisément son contenu et même l’annoter! Il est facile de travailler avec ça.

 

LES APPLICATIONS POUR L'IPAD

De nombreuses applications sont conçues pour l’iPad. L’application gratuite iBooks nous permet de télécharger en format ePub ou PDF de nombreuses publications électro-niques. Certaines de ces applications sont préinstallées, comme3 YouTube ou iTunes. Cette dernière nous ouvre à l’importante collection4 iTunes U5. Plusieurs collèges et universités travaillent à élaborer leur page iTunes U. Ils commencent même à créer leurs propres contenus, qu’ils rendent accessibles aux autres établissements souhaitant les utiliser.

 

 

 

Exemple d'une requête exercée dans l'application iTunes d'un iPad

 

Le Département d’études environnementales du Cégep John Abbott pourrait créer d’intéressants modules. Plusieurs professeurs y ont déjà développé beaucoup de matériel multimédia. Quel que soit notre domaine d’enseignement, nous pouvons tous créer de tels modules. Et si l’on classait nos médias par objectifs d’apprentissage, ils pourraient être utiles à d’autres enseignants.

 

UNE COMPLICATION DES RESSOURCES EN COURS

La répondante TIC Brenda Lamb et moi avons entrepris de procéder à une compilation6 des ressources pour l’iPad connues des enseignants. Il peut s’agir d’applications, de livres ou de journaux numériques, de sites Web, de sources vidéonumériques et de modules. Nous vous invitons à y participer.

Le potentiel de collaboration étudiante est également très important dans ce projet. J’enseigne la méthodologie de recherche ainsi que l’administration des affaires. Plusieurs séances de cours ont lieu en laboratoire, dont l’une comportant des activités de recherche. Les étudiants doivent explorer les collections numériques. Parmi celles-ci se trouve celle de la Bibliothèque du Congrès7. Grâce à cette collaboration, je dispose maintenant d’une liste d’environ 300 sites. Les étudiants m’ont fourni quatre ou cinq suggestions chacun. Ce que j’aime de ce travail, c’est que non seulement il multiplie très rapidement la quantité d’informations dont je dispose, mais aussi, il fait participer aussi les étudiants.

Cette technologie éloigne l’enseignant de son bureau tout en le rapprochant de ses étudiants. L’iPad constitue, en réalité, un petit bureau virtuel de poche qui ne fait pas écran. Il modifie assurément la façon de travailler et d’enseigner. Quoi de plus motivant!

 


1 En le branchant, avec un adaptateur VGA ou HDMI, au projecteur.

2 Avec l’application 2Screens Remote, l’iPhone contrôle les pages Web ou PDF comme s’il s’agissait d’une télécommande Bluetooth.

3 Également : iMessages, Kiosque, Mail, Notes, Photo, Plan (Google Maps), Safari.

4 Rappelons que le Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) est le premier établissement collégial québécois sur iTunes U. Philippe Bonneau, chargé de projets au développement des ressources, relate l’évènement dans la 76e édition du Bulletin Clic.

5 Pour explorer le contenu pédagogique offert, il faut cliquer sur le bouton iTunes U dans l’iTunes Store. C’est là, nous signale Philippe Bonneau, que l’on trouvera les pages des établissements québécois présents sur iTunes U.

6 Par l’adresse courriel : ipad@johnabbott.qc.ca.

7 La bibliothèque nationale américaine est l’une des mieux équipées au monde en ce qui a trait à la numérisation de ses archives.

 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015