Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 78, janvier 2012 
Francisation en ligne Version Imprimable  Version imprimable
pour futures personnes immigrantes au Québec

Martine Chomienne, conseillère pédagogique, Janine Clergue, conseillère pédagogique, et Christine Rioux, conseillère experte, Service de la pédagogie, MICC  (Cégep@distance)

 

Le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles (MICC) a mis en place le  plan de mesures gouvernementales Pour enrichir le Québec: franciser plus et intégrer mieux afin de renforcer l’action du Québec en matière de francisation des personnes immigrantes. La mesure Rendre accessible un cours de français en ligne aux candidats sélectionnés à l’étranger ainsi qu’aux personnes immigrantes déjà établies au Québec et désireuses de parfaire leur connaissance du français, inscrite dans le plan de francisation des personnes immigrantes, vise à offrir un cours de français en ligne (FEL) de stade intermédiaire, soit les niveaux 5 à 8 du stade intermédiaire sur l’Échelle québécoise des niveaux de compétence en français, aux candidates et candidats sélectionnés à l’étranger, détenant un certificat de sélection du Québec (CSQ) et en attente de visa, d’une part, et aux personnes immigrantes déjà établies au Québec et devant parfaire leur connaissance du français, d’autre part.

Le cours FEL a été développé de 2006 à 2008. En mars 2008, la gestion et la formation des tutrices et des tuteurs du cours ont été octroyées au Collège de Rosemont Cégep@distance.  La mise en œuvre du cours a débuté en avril 2008. 

En janvier 2009, le Ministère a offert la formule en autoformation (sans tutorat) pour répondre au besoin d’une certaine clientèle. Le cours FEL est donné aux personnes immigrantes résidant au Québec depuis juin 2009. En 2008-2009, 2012 personnes se sont inscrites; en 2009-2010 : 4146; en 2010-2011 : 4563. Les élèves du cours FEL proviennent de plus d’une centaine de pays.

 

EN QUOI CONSISTE CE COURS?

Il s’agit d’un cours de français langue seconde diffusé entièrement en ligne et dont le contenu favorise l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes en exploitant des thèmes se rapportant à la vie quotidienne (logement, emploi, éducation, etc.).

Le cours FEL se divise en quatre blocs d’apprentissage, pour une durée potentielle de formation de 456 heures. Il comporte au-delà de 230 heures d’activités médiatisées. L’intensité de travail proposée aux élèves est d’environ six heures par semaine.

 

LE MODÈLE PÉDAGOGIQUE

Le cours FEL a été construit selon une approche par compétences, dans une démarche séquentielle obligatoire avec préalables. Il permet de travailler la compétence langagière par l’intermédiaire de la compréhension orale et écrite, de la production orale et écrite, et enfin, de l’interaction orale et écrite. Comme le souligne Collin (2011), cette dernière compétence, pourtant de base, est peu traitée dans les dispositifs d’intégration langagière à l’aide des TIC qu’il analyse dans son texte intitulé Place des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’intégration des immigrants: aperçu de la situation actuelle. Le cours FEL du MICC aborde largement cette compétence grâce à la participation des élèves, tout au long de leur apprentissage, à des activités de groupe (forums, classes virtuelles et séances de clavardage).

Le cours est diffusé selon trois modes de formation: l’autoformation, qui comprend des exercices variés réalisés selon l’horaire de l’étudiant (60% du cours); l’apprentissage en différé en petits groupes avec un tuteur ou une tutrice en ligne (25% du cours), et la classe virtuelle en direct avec tuteur ou tutrice afin de soutenir l’apprentissage des élèves (15% du cours). Ces derniers peuvent choisir de suivre ces modes de formation combinés ou seulement le mode en autoformation.

 

LE CÔTÉ TECHNOLOGIQUE

L’admission des élèves s’effectue en ligne et est entièrement automatisée. Ils sont invités à passer un test de positionnement qui permet de les classer dans le bloc approprié. Ils sont ensuite inscrits automatiquement à une sessionet ce, en tenant compte de leur fuseau horaire, puisqu’ils proviennent de partout à travers le monde. Pour faciliter l’organisation des sessions, le globe est découpé en trois grandes zones géographiques: la zone des Amériques (nord, centre, sud) (de GTM -3 à GTM -12), la zone Europe, Afrique (GTM -3 à 5), la zone Asie (GTM 5-12). Les sessions (maximum de 15 étudiants) sont assignées à un tuteur ou une tutrice. Si cette personne s’occupe d’une session en Asie, elle fait des classes virtuelles le matin au Québec afin que ce soit le soir chez l’élève; avec l’Europe et l’Afrique, ce sera l’après-midi; avec les Amériques, le soir.

La plateforme de formation TM SIGAL ® version 6.0, développée par Technomedia, est adaptée pour le cours FEL. Elle est utilisée pour les activités asynchrones. Les classes virtuelles et les clavardages se font à l’aide du logiciel Adobe Connect Pro Meeting. Les élèves sont répartis dans les classes virtuelles en fonction de leurs fuseaux horaires.

Depuis les débuts du cours, les réseaux informatiques, les équipements et les connaissances des élèves quant à l’utilisation des nouvelles technologies se sont considérablement améliorés. Au début, il fallait souvent fonctionner avec des 56K,
mais c’est aujourd’hui exceptionnel. 

Il y a parfois des difficultés sur le plan technique dans certaines circonstances, tels des problèmes politiques ou des catastrophes naturelles dans certaines régions du globe. Les classes virtuelles qui se font normalement avec Adobe Connect Pro Meeting migrent alors vers Skype, MSN et autres. Dans certains pays ou dans des régions éloignées, des élèves n’ont que deux ou trois heures d’électricité, mais ils participent tout de même au cours. Il faut savoir s’adapter: certains élèves n’ont pas d’ordinateur personnel, ils travaillent à partir d’ordinateurs installés dans des centres communautaires, écoles, cafés Internet, bureaux d’entreprise, etc. Les lieux sont parfois bruyants, rendant le travail plus difficile.

 

UN PROJET NOVATEUR ET RECONNU

Le cours de français en ligne FEL est un projet novateur qui a été reconnu par divers prix et mentions.

En 2009

  • Mérite du français dans les technologies de l’information décerné par l’Office québécois de la langue française
  • Prix d’excellence et d’innovation en conception pédagogique remis par le Réseau canadien pour l’innovation en éducation (RCIÉ)
  • Finaliste pour le prix OCTAS dans la catégorie «Français dans les technologies de l’information»
  • Prix Partenariat et collaboration du Réseau canadien pour l’innovation en éducation (RCIÉ)

 

En 2010

  • Prix Gouvernement en ligne de l’Institut d’administration publique du Québec (IAPQ)
  • Finaliste pour le prix OCTAS dans la catégorie «Gestion des connaissances»

 

Dans un sondage sur la satisfaction des élèves du cours FEL qui a eu lieu en 2010, les résultats ont montré que 9 personnes sur 10 étaient très satisfaites de leur formation. Elles recommanderaient ce cours dans une proportion de 97%.

 

LE TUTORAT

Relation à distance ne veut pas dire relation distante! Une relation de confiance nourrit le désir d’apprendre, de comprendre et de connaître le français et la société québécoise. Le tuteur ou la tutrice est très souvent le premier interlocuteur francophone québécois des personnes immigrantes, et l’attachement se fait rapidement (voir les témoignages  ci-dessous).

Une communication proche, empathique est demandée aux tuteurs et tutrices, mais jamais familière. C’est la clé du soutien de la motivation de l’élève et d’un apprentissage réussi.

 

LES DÉFIS DES TUTEURS ET TUTRICES

La persévérance des élèves au cours de l’apprentissage du français est importante dans le processus d’intégration. Une personne ayant fini les quatre blocs du cours FEL sera bien outillée pour réussir son intégration à la société québécoise.

La décision d’immigrer est un enjeu important: les personnes quittent leur famille et leur réseau. Le tuteur ou la tutrice sont formés pour comprendre les phases de l’immigration et accompagner les élèves dans leur connaissance du Québec, de ses valeurs et de ses codes culturels par l’intermédiaire d’outils technologiques permettant la communication et les échanges.

 

LE RECRUTEMENT DES TUTEURS ET TUTRICES

Les tuteurs et tutrices sont sélectionnés par le Cégep@distance. Après l’évaluation du CV, un test écrit leur est envoyé et ils ont une heure pour le passer. Il s’agit de corriger deux productions écrites qui représentent deux travaux types d’étudiants. Si le test écrit est concluant, la personne sera invitée à une entrevue d’embauche en ligne de 45 minutes environ.

Si ensuite elle est retenue, elle sera encadrée par une tutrice principale responsable de sa formation initiale. Celle-ci se fait entièrement en ligne et dure une dizaine de jours.

Elle comporte des parties en autoformation sur la plateforme et une partie en visioconférence avec la tutrice principale. Pour la formation initiale, la tutrice principale, chaque fois que c’est possible, forme des binômes de nouvelles recrues. Après 10 jours, les plateformes de ces recrues sont ouvertes et un groupe de 10 élèves leur est attribué. La tutrice principale travaille en collaboration avec le nouveau tuteur ou la nouvelle tutrice pour accomplir les tâches telles que définies dans le Guide du tuteur FEL. La formation et l’accompagnement de la personne se poursuivent dans les premières semaines de travail, en fonction de ses besoins. Progressivement, elle devient autonome.

Un «salon des tuteurs» est mis à la disposition de tous les tuteurs et tutrices. On y offre les documents, les explications sur les savoir-faire, les enregistrements sur les formations, etc. Plus de 200 documents pour le soutien au tutorat s’y trouvent. Depuis 2008, au delà de 40 tuteurs et tutrices provenant des différentes régions du Québec ont été formés entièrement en ligne par le Cégep@distance.

 

L’ENCADREMENT DES TUTEURS ET TUTRICES

D’une part, l’encadrement est assuré par la tutrice principale (conseillère pédagogique du Cégep@distance), qui veille à la qualité du travail en visitant les plateformes régulièrement et en vérifiant l’efficacité des interactions entre tuteurs et étudiants. 

D’autre part, une technicienne vérifie deux fois par mois si les tuteurs et tutrices respectent les règles à suivre. Par exemple, tous les travaux doivent être corrigés dans un délai de trois jours ouvrables, il faut répondre aux courriels des élèves dans les 24 heures ouvrables et dans les trois jours pour les interventions dans les forums, etc.

La tutrice principale demande que chaque tuteur ou tutrice lui remette un enregistrement de classe virtuelle par mois. Enfin, elle évalue une fois par an chaque tuteur ou tutrice en classe virtuelle en temps réel.

Former une équipe de tuteurs et tutrices prêts à collaborer et à s’entraider pour éviter l’isolement est essentiel au bon déroulement de ce cours. Chaque cas ou problème est discuté en groupe avec eux lors des rencontres pédagogiques, chacun suggérant des solutions. C’est une relation à distance tout en étant très présent pour l’autre, en quelques clics et quelques minutes. Cette présence passe souvent par la tutrice principale, qui soutient les tuteurs et tutrices dans leur travail.

Donc, l’apprenant n’est pas seul, et le tuteur non plus! À distance, tout le monde appartient à un réseau, et la force du réseau se matérialise tous les jours dans des échanges et des actions.

 

L’ANIMATION PÉDAGOGIQUE DES TUTEURS ET TUTRICES, LE SUIVI ET L'ENCADREMENT

La tutrice principale rencontre les tuteurs et tutrices en réunions bimensuelles par visioconférence. Le but de ces rencontres est de partager les dernières nouvelles, de parler des problèmes éprouvés et, quelquefois, de décider de nouvelles façons de faire. Ces rencontres sont importantes, elles sont le ciment des tuteurs et tutrices entre eux et avec la tutrice principale. Elles permettent de motiver l’équipe et de partager savoir, savoir-faire et savoir-être.

De plus, les tuteurs et tutrices bénéficient d’une formation continue à raison de quatre ou cinq ateliers par année sur des thèmes suggérés par eux-mêmes. À titre d’exemple, pendant l’année 2010-2011, les thèmes étaient la grammaire corrective, la phonétique et la grammaire comparative.

Cette formation continue ou ce développement professionnel prend aussi la forme d’une journée «pédagogique» organisée par le Cégep@distance une fois par an. En avril 2011, les tuteurs et tutrices ont suivi deux ateliers, l’un sur la nouvelle grammaire, l’autre sur la nouvelle orthographe. Ces journées pédagogiques peuvent être suivies en présentiel au Cégep@distance, ou en virtuel.

 

DES TÉMOIGNAGES D'ÉLÈVES ET D'UN TUTEUR

Au fil de leur cheminement, les élèves développent une relation avec leur tuteur ou tutrice. Voici quelques témoignages (textes reproduits tels que reçus):

C’est un plaisir de recevoir ton mot de bienvenue et la planification pédagogique du Bloc 3. Je commence le Bloc 3 avec un énorme envie de faire un excellent travail et j’espère apprendre beaucoup avec toi sur le Québec et sur le français aussi. Maintenant je attendre le grand changement de ma vie, qui est le départ du Brésil et l’arrivée au Québec. (…)


Je pense que le gouvernement du Québec donne un énorme contribution aux immigrants, quand il ouvre une canaux de communication entre nous et les professeurs comme toi. J’aime beaucoup le cours FEL, parce qu’il nous enseigne comment être un citoyen, comment savoir nous droites et comment nous perfectionner en français. À mon avis, le contenu du cours est parfait

Pour moi, la langue française est extraordinaire et la culture française m’enchante. J’aime la musicalité des mots françaises. Mon but est parler français comme un québécois, sans accent. Un jour je vais le réussir. (…)

Emerson


Je veux t’informer que j’étais très chanceux de te connaître et d’être ton étudiant, je te trouvais toujours le symbole de travail et de fidélité à ta fonction. Ce qui j’ai appris avec toi en tant qu’étudiant c’est la grande partie en qualité et en quantité de toute mon histoire de l’apprentissage de la langue, et pour cette raison j’ai insisté d’avoir mes travaux corrigés pour les garder comme souvenir (...)

Merci pour ta bonté, tes encouragements, ta patience, et pour tous.

Maïfi


Je vous remercie pour votre aide au bloc 2. Je vois mes résultats, et ma compétence du français a bien augmenté. Vous êtes un professeur excellent et un causeur très intéressant. Grâce à vous, j’ai appris avec plaisir et facilité.

Vlada


Grâce à la technologie, le Québec s’est doté d’un cours de francisation à distance permettant de préparer avant leur arrivée les futurs immigrants du Québec; c’est la FEL.

Pour guider les étudiants dans leur parcours, il y a les tuteurs. Ceux-ci sont un peu le pont entre les cultures. Ils vont tendre un bras amical à ces personnes migrantes, courageuses, mais inquiètes, qui ont décidé d’abandonner tout ce qu’elles connaissent pour s’embarquer dans une aventure qui n’est certes pas toujours facile. Ces immigrants, qui se retrouvent à un tournant de leur vie, à l’orée d’un rêve nouveau, peuvent pour la première fois avoir un contact avec la culture d’accueil, ils peuvent mettre une voix et un vi-sage sur le Québec et ils peuvent y trouver un peu de chaleur humaine.

Pour les tuteurs, c’est un plaisir et un honneur de se sentir aux premières loges de leur aventure. Pour les tuteurs, il y a réellement quelque chose de beau et d’émouvant dans le fait de voir un immigrant choisir le Québec, aimer le français et obtenir du succès.

La FEL, c’est le Québec qui rayonne jusque dans les maisons et ce jusque dans les cœurs des nouveaux arrivants du monde entier.

Félix, tuteur du cours FEL

 

 

UN BEAU DÉFI ADMINISTRATIF

Le MICC et le Cégep@distance assurent un suivi étroit du cours FEL par la tenue de rencontres hebdomadaires en web-conférences où l’on traite de toutes les questions relatives à la gestion du cours: l’adéquation entre l’entrée des élèves dans le cours et les places disponibles en tutorat, la communication avec le registraire, la formation de tuteurs et tutrices et les communications avec eux, la gestion des apprentissages et les communications avec les étudiants, la gestion et l’organisation des classes virtuelles, les possibles changements à la plateforme du cours et  l’amélioration du processus de gestion des tuteurs et tutrices. 

Un rapport hebdomadaire indique quels élèves n’ont pas travaillé sur la plateforme depuis plus de 10 jours, si on le demande; selon certaines règles, le MICC ferme alors les dossiers de ces élèves, libérant ainsi des places. Les entrées sont continues, les sorties variables. Il faut décider toutes les semaines à quel niveau on placera les nouveaux étudiants, s’il faut former de nouveaux tuteurs, comment on va transférer les sessions d’une tutrice en congé de maternité, etc.

 

LES PERSPECTIVES

À l’hiver 2011, le Cégep@distance a amorcé la conception d’un cours de français en ligne de stade avancé pour le MICC. Ce cours sera offert en 2012. Des modules d’auto-apprentissage du français en ligne dans les domaines professionnels de la santé et des sciences infirmières, du génie et des sciences appliquées et de l’administration, du droit et des affaires sont aussi en développement au Cégep@distance et au Cégep de Matane. Un nouveau test de positionnement adaptatif et en ligne est en cours de développement au Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) pour répondre à ces nouveaux besoins.

Ces nouveaux développements témoignent de la vigueur de la francisation en ligne.
Celle-ci, c’est évident et réjouissant, a le vent dans les voiles!

 


Collin, S. (2011). Place des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’intégration des immigrants : aperçu de la situation actuelle, Département de didactique des langues, UQAM, 32 p.

 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015