Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 77, octobre 2011 
Le Centre de renseignements en techniques policières II (CRTP II) Version Imprimable  Version imprimable


Cyr-Marc Debien, chargé de projets  (CCDMD)

 

Le Centre de renseignements en techniques policières II (CRTP II) est un site Internet qui s’adresse aux étudiants en techniques policières. Il simule le Centre de renseignements policiers du Québec (CRPQ), une banque d’informations que les policiers utilisent quotidiennement. Il permet aux étudiants de se familiariser avec la recherche d’information dans une base de données contenant des renseignements propres au domaine des techniques policières. Celles-ci sont enseignées dans 12 collèges et l’harmonisation de la formation des futurs policiers est requise, puisque les étudiants ayant réussi leurs cours collégial et qui désirent devenir policiers devront ensuite effectuer une formation à l’École nationale de police du Québec.

La première version du CRTP atteignait cette année l’âge vénérable de 10 ans. Une cure de rajeunissement du logiciel s’avérait nécessaire pour répondre aux besoins actuels des enseignants et des étudiants de techniques policières. La mise à jour a été développée et conçue par les enseignants Michel L’Italien, du Cégep de Sherbrooke, et Yvan Goyette, du Collège de Maisonneuve.

Plusieurs facettes du logiciel ont été retouchées, que ce soit l’interface, la navigation ou les fonctionnalités. Des centaines d’heures de création, de discussion, de conception ergonomique et infographique ainsi que de programmation ont été nécessaires pour la réalisation de ce projet.

 

figure1

Figure 1: Fenêtre des paramètres généraux lors de la création d’un scénario

 

Voici un aperçu des améliorations que comporte le CRTP II :

  • Il est maintenant possible de mettre à jour les contenus de la base de données au moyen des « scénarios ». Dorénavant, toutes les nouvelles données créées par les enseignants s’ajoutent dans les bases de données. Celles de la version d’origine 
du CRTP sont conservées et sont toujours accessibles dans la nouvelle version.

figure2

Figure 2: Fenêtre d’édition d’un scénario

 

  • La création et la gestion des scénarios offrent aux enseignants la possibilité de développer des mises en situation simples ou « évolutives ». La méthode de création des scénarios est similaire à la façon de créer une mise en situation « sur papier », mais nécessite que les enseignants structurent leurs données afin que le CRTP II puisse les conserver et alimenter les bases de données. Les scénarios peuvent contenir des évènements, des cartes d’appel, des adresses, des personnes, des véhicules, des armes, des mandats, etc. Bref, tout ce qui peut être utile pour la conception d’un scénario.
  • Les scénarios peuvent aussi contenir non seulement une ou plusieurs cartes d’appel, mais aussi des suivis de cartes. Ils peuvent ainsi se dérouler sur de longues périodes. Les suivis de cartes d’appel favorisent la création de scénarios « évolutifs ».

figure3

Figure 3: Fenêtre de gestion des scénarios et des cartes d’appel

 

  • Il est possible pour les enseignants de techniques policières de partager et d’échanger leurs scénarios avec leurs pairs du réseau. De cette façon, les scénarios et les données associées seront automatiquement disponibles pour les autres enseignants de techniques policières.
  • Il n’est plus nécessaire pour les enseignants de gérer les listes d’étudiants. Maintenant, ce sont les étudiants qui doivent s’inscrire à un groupe-cours et être « acceptés » par l’enseignant, lequel aura préalablement créé ses propres cours-groupe.
  • L’enseignant peut effectuer une gestion beaucoup plus serrée de ses groupes-cours, de ses étudiants, de ses scénarios et de ses cartes d’appel. En effet, il peut y avoir plusieurs scénarios différents contenant chacun un nombre de cartes d’appel variable. Les étudiants d’un même groupe peuvent se voir assigner des scénarios distincts ou les cartes d’appel différentes d’un même scénario. De cette façon, les étudiants d’un même groupe ou de groupes différents sont en mesure de faire des recherches singulières.
  • Les interfaces de navigation ont été revues et actualisées. Elles sont beaucoup plus ergonomiques, logiques et agréables à consulter.
  • Finalement, cette nouvelle version a aussi permis l’actualisation des acronymes de recherche actuellement en usage au CRPQ.

 

 

figure4

Figure 4: Fenêtre de recherche pour les étudiants

 

En ce qui concerne les étudiants, ceux-ci doivent maintenant s’inscrire au CRTP II selon les consignes de l’enseignant et ensuite se relier à un cours-groupe particulier. Au même titre que dans l’ancienne version du CRTP, les étudiants peuvent effectuer leurs recherches dès la réception d’une carte d’appel et ainsi répondre aux différentes requêtes de l’enseignant. Au fur et à mesure que leurs recherches évoluent, ils peuvent les communiquer à leur enseignant en utilisant les fenêtres de rétroaction prévues dans le logiciel.

Le CRTP II a été présenté, dans sa version bêta, le printemps dernier à plusieurs enseignants de techniques policières. L’accueil a été des plus chaleureux. Les fonctionnalités que nous avions définies au départ semblent répondre à leurs besoins pédagogiques. Il va sans dire qu’un travail de cette ampleur ne peut se réaliser sans les connaissances et l’expertise d’auteurs chevronnés. Je tiens donc à remercier Michel L’italien et Yvan Goyette pour leur implication dans le développement de cet outil.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015