Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 76, Avril 2011 
Des citations filmiques à l'appui Version Imprimable  Version imprimable


Par Julie Bernard, Département de philosophie et Patrick Chabot, Département de sociologie  (Cégep de Sherbrooke)


bernard_chabot
Photo de La Tribune
Droits consentis sans modification 
Photo La Tribune / Imacom par Frédéric Côté

recit_profweb
Un jour, il sera d’usage de placer en exergue d’un texte un court extrait audiovisuel. La méthodologie est encore nouvelle. Les étudiants de Julie Bernard, enseignante de philosophie, et de Patrick Chabot, enseignant de sociologie, y parviennent au Cégep de Sherbrooke. Les deux enseignants, récipiendaires d’une mention d’honneur à l’AQPC, en juin 2010, ont choisi, pour «enseigner l’exercice du sens critique», une «situation d’apprentissage bien ancrée dans la réalité» des jeunes collégiens : le film grand public. Ils ont conçu un outil multimédia pour l’analyse filmique sur Internet, outil qui se révèle bien populaire dans leur collège.


Inverser le rapport de pouvoir entre le film et l’analyste

L’outil pour l’analyse multimédia que nous avons conçu et mis en ligne facilite la manipulation physique des films. Cette opération (repérage, découpage, montage) restait ardue, jusqu’à présent, pour les enseignants. Probablement pour cette raison, les films ont été surtout utilisés jusqu’ici dans les collèges comme moyens plutôt qu’objets d’analyse. Au départ de notre projet, nous avions cerné trois principales lacunes (tableau 1).

tableau_1


Armé de sa télécommande pour arrêter, faire reculer ou faire avancer le film, l’enseignant ne pouvait que difficilement analyser en classe ce média au flux rapide et continu. Or maintenant, le film s’analyse comme un texte : au rythme voulu, en fonction des citations filmiques sélectionnées. Le pouvoir d’analyse se trouve ainsi décuplé!


Le développement de la pensée critique à l’égard des médias

On peut recourir à cet outil pour organiser une discussion à partir d’extraits, mais il existe aussi d’autres façons de l’exploiter. Nous pouvons demander à l’étudiant, par exemple, de représenter des notions vues en classe et d’en analyser la manifestation et le sens (un stéréotype, par exemple) en utilisant adéquatement les citations filmiques, de la même manière qu’il devrait aller chercher des extraits pertinents dans un livre. L’étudiant s’approprie ainsi véritablement le processus analytique. Il apprend à transposer les concepts en pratiques vécues et à lire la réalité sociale présente dans le film.


Contexte organisationnel de Ceci n’est pas qu’un film

• Historique

Le point de départ de l’activité Ceci n’est pas qu’un film est une soirée de cinéma dans une magnifique salle de Sherbrooke1. Les frais d’entrée couvrent la location de la salle et l’achat des droits pour l’acquisition du film par le cégep. Nous pouvons ainsi rendre le film accessible sur Internet durant trois ou cinq ans2.


ceci_nest_pas


• Un événement collaboratif et multidisciplinaire 

Les enseignants sont sollicités pour le choix du film et son analyse. Le genre privilégié pour le moment est le film grand public, qui offre, malgré ce que plusieurs en pensent, un important potentiel de réflexion critique. L’an dernier, nous avons analysé et remis en question les représentations de la pauvreté, de la réussite et du bonheur diffusées dans À la poursuite du bonheur, avec Will Smith, inspiré d’une histoire vraie. Est-ce que le bonheur est réellement lié à la réussite professionnelle et monétaire? Suffit-il d’avoir une très grande volonté pour sortir de la pauvreté, voire de l’itinérance?

Beaucoup d’enseignants de sciences humaines et de philosophie utilisent l’outil au collège – plusieurs, sans même avoir bénéficié de formation. Pour la prochaine édition, qui portera sur le phénomène «princesse» dans les films pour enfants, nous travaillerons en collaboration avec les enseignants du programme Techniques d’éducation à l’enfance.

analyse_multimedia 


Étapes

Le calendrier s’échelonne sur neuf semaines et comporte les étapes suivantes :

  1. Choix du film et analyse par une équipe d’enseignants; tournage des entrevues avec plusieurs enseignants

  2. Préparation des extraits3 numériques
    • Extraction et conversion des fichiers VOB du DVD en fichiers AVI
    • Découpage des fichiers AVI en fonction des scènes du film (en moyenne une soixantaine par film)
    • Conversion des fichiers AVI en fichiers SWF (Flash)

  3. Création de la page Web rassemblant les extraits et l’intégrale du film
    • Logiciel libre utilisé pour créer la page Web : NVU
    • Logiciel libre utilisé pour l’acheminer : FileZilla

  4. Préparation de la présentation multimédia pour la soirée Ceci n’est pas qu’un film

  5. Soirée de projection et présentation de notre analyse multidisciplinaire

  6. Explication de la démarche de travail aux étudiants sur le site (mot de passe, sélection des extraits, intégration dans un PowerPoint) et évaluation4 par les enseignants


Un moment de révélation pour les étudiants

Les étudiants aiment beaucoup le projet d’exposé et de diaporama qu’ils réalisent en équipe à partir de l’outil d’analyse. Les heures au laboratoire sont des moments extraordinaires d’échanges, même entre équipes! Rappelons que la mise en ligne du matériel permet de poursuivre ou d’effectuer le travail à la maison.

Le film grand public est d’abord perçu par les étudiants comme un média banal et sans impact. Après les activités d’analyse, ils se rendent compte que même un objet de divertissement en apparence vide de sens véhicule souvent des préjugés, des valeurs ou des idéologies. Ils nous disent régulièrement combien ce travail réflexif leur a permis de voir ce qu’ils ne voyaient pas dans les médias et de transposer ces réflexions à leur vie. 

analyse_filmique


Perspectives d’avenir

Nous espérons développer une application en ligne permettant aux enseignants et aux étudiants d’effectuer eux-mêmes le découpage des extraits. Imaginons l’impact! Le matériel audiovisuel libre de droits, en ligne5 ou dans nos centres documentaires, est de plus en plus abondant. L’ère de la citation filmique démarre!


1 Nous tenons cette soirée d’analyse de film au Théâtre Granada, au centre-ville de Sherbrooke, depuis 2007, compte tenu du nombre élevé d’étudiants participants à chaque année (entre 800 et 1400 étudiants).

2 Pour respecter les droits d’auteur, l’accès à l’outil d’analyse est limité par un mot de passe qui est divulgué uniquement aux étudiants qui ont une évaluation (formative ou sommative) en lien avec le film.

3 Les enseignants ont le projet de développer un outil de conversion facile d’utilisation qui remplacerait l’ensemble logiciel énuméré.

4 Le nombre d’activités et l’importance des évaluations sont ajustés au cours concerné. Le cours Culture et média 387-433-SH se prête particulièrement bien à ces activités d’analyse qui débordent du cadre filmique et s’étendent à l’analyse du phénomène publicitaire, des téléromans, du feuilleton Web et télévisé et des bulletins de nouvelles, etc.

5 Nous vous invitons à consulter le site du CCDMD proposant des diaporamas numérisés et des conférences d’intérêt dans plusieurs domaines d’enseignement. 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015