Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 73, Avril 2010 
On blogue en Sciences de la nature Version Imprimable  Version imprimable


Nadine Coulombe, enseignante, et Jérémie Pouliot, enseignant  (Cégep de Rivière-du-Loup)

recitnadine_jeremieÀ titre de conseiller pédagogique, Roger De Ladurantaye a accompagné le personnel enseignant du programme de Sciences de la nature dans l’évaluation de ce dernier. Parmi les recommandations, il y avait l’idée de trouver un moyen d’évaluer la contribution individuelle d’une étudiante ou d'un étudiant dans un travail d’équipe. Dans ce récit, Roger nous raconte une expérimentation du blogue réalisée dans ce programme.

Nadine Coulombe et Jérémie Pouliot aiment les sciences, mais ils affectionnent tout particulièrement l’enseignement des sciences. Après trois sessions d’enseignement explicite, de projets bien concrets, de résolutions de problèmes, les étudiantes et les étudiants sont invités, à la quatrième session, à produire un bilan de leurs apprentissages et à réaliser, pour une dernière fois au collégial, un projet scientifique dans un cours dédié à l’intégration des apprentissages. Cette activité tient lieu d’épreuve synthèse de programme.

À l’occasion d’une recherche expérimentale, les étudiantes et les étudiants incorporent dans leur projet les connaissances acquises durant leur formation. Cette approche pédagogique suppose beaucoup de communication et de coordination entre les membres de l’équipe. Le personnel doit relever le défi de l’encadrement.

Dès lors, quelle stratégie peut concilier la documentation de la démarche lors du processus expérimental et le suivi individuel de chaque membre de l’équipe? Rappelons que l’approche par compétences, au collégial, demande que l’on atteste individuellement la maîtrise d’une compétence dans le cadre d’un travail d’équipe. Une partie de la solution se trouve dans l’utilisation d’un journal de bord : chaque étudiante ou étudiant doit rendre compte de son cheminement, de son implication dans l’équipe, du travail qu’il effectue de semaine en semaine. Comment maintenir la motivation pour favoriser la persévérance? Peut-être en suggérant un outil simple d’utilisation, disponible sur Internet et offrant l’accès à une communauté d’apprenants. Le blogue possède ces caractéristiques et se présente comme un des outils les plus pertinents. On pourrait tout aussi bien opter pour le wiki. Nous avons choisi le blogue parce qu’il est d’utilisation courante dans la communauté des journalistes scientifiques.

Voici concrètement comment cela se passe…

Nadine et Jérémie proposent d’abord à chaque équipe de trois personnes de documenter leur cheminement dans un blogue. Chaque membre de l’équipe rend compte des tâches qu’il réalise comme partenaire et des étapes de la démarche qui lui sont confiées. Ce carnet de bord ou ce dossier de cheminement électronique permet à tous les intervenants de suivre la contribution de chaque membre de l’équipe. Il permet aussi au personnel enseignant d’évaluer la participation de chacun. Au cégep de Rivière-du-Loup, nous utilisons le blogue DotClear, qui offre beaucoup de documentation en français et qui, de surcroît, est libre de droit. Facile d’installation et d’usage, il offre tout ce que l’on attend d’un blogue. Celles et ceux qui l’utilisent le maîtrisent rapidement, ce qui leur permet de de se consacrer immédiatement aux activités pédagogiques. Les étudiantes et étudiants qui participent à l’activité d’intégration sont inscrits individuellement dans le blogue et regroupés par équipe de travail.

Afin de s’assurer que les objectifs de l’activité sont cohérents avec ceux du cours, les étudiantes et étudiants répondent à des questions soumises par Nadine et Jérémie. On soutient ainsi l’apprentissage collaboratif tout en maintenant le cap sur les finalités du projet. Assez vite, l’habitude de publier un billet sur le blogue se développe et l’apprentissage de l’outil technologique n’a jamais été un frein à son utilisation. Nadine et Jérémie mentionnent même que les élèves s’approprient assez rapidement le blogue comme un outil pour communiquer entre eux. Non seulement ils répondent aux questions hebdomadaires, mais certains ouvrent des sections du blogue pour se poser des questions entre eux ou pour se communiquer des informations sur leur projet.Au terme de la session, Nadine et Jérémie ont colligé suffisamment de preuves qui témoignent de l’investissement de chaque étudiante ou étudiant même si la démarche expérimentale est le résultat d’un travail d’équipe. Toutes ces informations permettent de porter un jugement individuel plutôt que de donner une note d’équipe.

Cette expérience du blogue initie aussi ces futurs scientifiques à la blogosphère des sciences. Le journalisme scientifique se pratiquant de plus en plus sur les blogues, ce premier contact avec cet outil technologique ne peut qu’éveiller leur intérêt pour ce mode de communication.

On utilise ainsi le blogue depuis deux ans. L’expérience est heureuse autant pour le personnel enseignant que pour les étudiantes et étudiants. L’objectif d’évaluer chaque membre d’une équipe lors de la réalisation d’une expérience de nature scientifique est non seulement atteint, mais il est dépassé. L’outil a permis la collaboration tout en contribuant à maintenir la motivation. 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015