Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 72, Janvier 2010 
Chasseurs d'images du monde entier, unissez-vous à nous! Version Imprimable  Version imprimable
Pourquoi et comment fournir des photos au Monde en images

Régis Fournier, photographe

Vous avez besoin de photos libres de droits pour mener une recherche, préparer vos cours, illustrer une brochure qui présente votre entreprise sans but lucratif, ou encore, pour répondre à un besoin pédagogique non commercial? Alors, savez-vous que vous pouvez puiser dans le site Le monde en images, créé et animé par le CCDMD?


La raison fondamentale de s’attacher au Monde en images

Les objectifs pédagogiques sont très clairement énoncés dans Le monde en images, ce site Web essentiel, fondamental pour l’éducation. C’est parce que « c’est un répertoire qui vise d'abord à répondre à l'immense besoin d'utiliser des médias libres de droits pour la fabrication de matériel didactique de qualité» que moi, photographe ayant plus de 45 ans de pratique, enseignant de français langue seconde au cégep Vanier durant 22 ans et chargé de projet durant plus d’une décennie au CCDMD, je me suis joint, dès le début, au Québec en images, en 2000, et récemment au Monde en images. Mon premier but, quand je dépose certaines de mes photos et parfois celles d’autres personnes – voir les photos de la flore laurentienne de Pierre-François Beaudry et les photos d’archives de Jean-Thomas Beaudry –, c’est d’aider à atteindre ces objectifs pédagogiques. Mais j’ai un autre but, très avoué : faire voir, mais faire voir avec un regard particulier.

nenuphars
Nénuphars blancs
Deux très belles fleurs de nénuphar blanc, nymphéa (Nymphaea), de la famille des Nymphéacées.
On utilise aussi le nom de «Lis d’eau». Photo de Pierre François Beaudry (1959).


perce
La plage et la flotte de pêche de Percé vues du mont Joli
La plage et la flotte de pêche de Percé vues du mont Joli dans les années 1900.
Photo de Jean Thomas Beaudry (1917).


Regards croisés

En 2004, j’ai présenté Le Québec en images à Córdoba, en Argentine, à l’occasion d’un colloque international sur le patrimoine, organisé par le Centre d’études canadiennes de cette ville. Au CCDMD, nous avions préparé sept panneaux plastifiés montrant près de 30 photos de la collection. Mon petit kiosque improvisé a été assailli par des centaines de personnes intéressées, curieuses de la culture québécoise. Il y avait, tout près, un autre kiosque tenu par des représentants d’Air Canada. Ils faisaient défiler leurs visiteurs devant les photos du Québec en images, qui devenait ainsi une vitrine touristique et culturelle de notre coin de pays.

cordoba
Le Québec en images au 2e Colloque international sur le patrimoine culturel tenu à Córdoba,
Argentine, en mai 2004.


J’ai profité de ce deuxième voyage en Argentine pour prendre des photos de là-bas, bien sûr. Mes amis argentins qui regardaient mes photos de leur pays étaient souvent étonnés de mes choix de sujets. Je vois des choses que d’autres ne voient pas, qu’ils découvrent grâce à mon travail ou jugent sans importance. Voilà un nouvel angle, un autre point de vue interculturel à explorer.

Il est certain que les quelque 23 400 photos qui constituent le fonds original du Québec en images ont intéressé et continuent à intéresser au plus haut point tant les Québécois que les étrangers qui veulent mieux connaître le Québec. Mais nous ne sommes pas vraiment conscients que l’Autre se préoccupe de notre culture, de notre regard particulier sur notre milieu propre.

En 2003, justement à ce même Centre d’études canadiennes que j’ai découvert par hasard en allant étudier l’espagnol à Córdoba, j’ai proposé à la directrice de l’époque, une Argentine d’origine israélienne, francophile et professeure de traduction à la retraite, de préparer quelque chose pour le 400e anniversaire de la fondation de Québec en 2008. Le projet, qui a duré cinq ans, a donné lieu à une exposition conjointe présentée du nord au sud en Argentine en 2008 et à Québec en 2009. Cette exposition, nous l’avons organisée et réalisée ensemble, mon collègue photographe de Córdoba, Sergio Reyna, qui est venu en 2007 pour la première fois au Québec, et moi-même. L’Argentin nous offre sa vision de la Vieille Capitale, un regard neuf mêlé au mien, qui suis familier de cette ville depuis toujours.


Regards multiples

Le monde en images, pour moi, c’est aussi ce regard «québécois», «nord-américain» ou «immigrant» que nous portons sur le monde. Nous vivons dans un univers multiple à maints égards. En même temps, nous sommes bombardés de toute part d’images de toute sorte. Ces deux aspects de notre réalité ne peuvent aller qu’en s’accentuant. Profitons-en et proposons nos visions, nos regards, nos particularités riches et enrichissantes pour nous et pour les autres. Déposons nos photos dans ce site de qualité qu’est Le monde en images. Que vous soyez d’ici ou d’ailleurs, joignez-vous à nous! Le Web abolit les frontières de la communication. Le monde en images, ce peut être aussi vous, de partout, qui regardez le Québec en vivant ici ou ailleurs n’importe où au monde.


Comment faire pour déposer des médias

C’est simple, rapide et sans douleur! D’abord, il faut se créer un compte.

1_monde_images Création d’un compte dans le Monde en images.


On trouve un bouton «Créer mon compte» en haut à droite de la page d’accueil. Après avoir rempli tous les champs de saisie, avoir inscrit le numéro barré, avoir accepté ou non de recevoir des courriels de la part de personnes intéressées par vos photos, vous créez votre compte. Ça y est!


Ouverture de votre compte

Une fois que vous avez votre compte, votre code utilisateur et votre mot de passe, vous pouvez vous connecter. Utilisez le bouton «Me connecter» en haut à droite de la page d’accueil.

2_monde_imagesSe connecter à son compte.


Vous inscrivez votre code utilisateur et votre mot de passe, puis vous appuyez sur le bouton «Me connecter».


Préparation des médias

Bien sûr, vos médias (photos et vidéos) doivent être prêts pour le téléversement dans Le monde en images. On demande de les préparer à bonne résolution afin qu’ils soient utilisables dans des présentations et des documents pédagogiques de nature diverse. À vous de choisir le format qui vous convient.

Personnellement, je livre mes photos en format jpg à 1800 pixels sur 1200, soit à 300 pixels par pouce, ce qui permet une impression de qualité de 4 pouces sur 6. On peut se servir de tels médias dans des présentations et des notes de cours en étant assuré d’une qualité de reproduction ou de projection acceptable. En général, le poids de mes photos varie entre 1 Mo et 2 Mo.

Je prépare mes photos – ajustement de couleurs, dimension, résolution, etc. – avec un logiciel de traitement de photos. Ce peut être le logiciel fourni avec votre appareil ou tout autre qui vous est familier. Je conserve mes numéros originaux de séquences de prises de vue afin de m’y retrouver dans ma base de données, et je fais précéder ce numéro original et unique par un numéro séquentiel à partir de 01 afin de faciliter le travail de téléchargement et de mise en ordre de mes photos dans des albums. Dans Le monde en images, je ne travaille que par séries thématiques ou géographiques, par album. Nous y reviendrons.

Vous faites le même travail avec les vidéos que vous voudriez mettre en partage.


Le travail de dépôt des médias

Vous remarquerez qu’une fois que vous êtes connecté, le haut de la page à droite change. Vous voyez apparaître votre code utilisateur précédé de «Bonjour», puis «Mon compte», un menu déroulant qui vous donne accès au bonheur :

 3_monde_images
Menu déroulant de Mon compte.


La première étape consiste à soumettre des médias avec «Mes médias à soumettre». Apparaît alors la page «Partage des médias», qui vous permet de faire un premier dépôt dans Le monde en images.

4_monde_images Fenêtre de partage de médias.


En utilisant Sélectionner le(s) fichier(s), vous trouvez dans votre environnement informatique les médias que vous voulez déposer. Vous les sélectionnez, les ouvrez; ils apparaîtront alors dans la fenêtre centrale de la page «Partage de médias».

Vous vous assurez d’abord qu’il s’agit bien des médias que vous voulez téléverser. Le cas échéant, vous sélectionnez dans cette fenêtre les fichiers que vous voulez effacer en utilisant le bouton «Supprimer». Vous pouvez en ajouter en faisant de nouveau Sélectionner le(s) fichier(s) .

Il est possible de téléverser jusqu'à 30 médias de moins de 750 Mo chacun ou un total de 800 Mo à la fois.

Lorsque vous êtes prêt, utilisez le bouton «Téléverser le(s) fichier(s)». Une fois le transfert terminé, on vous invite à «compléter les informations relatives à vos médias».

Cette invitation à remplir les fiches de vos médias se trouve sous la portion de la fenêtre où vous avez déposé plus tôt vos photos et vous mène à une nouvelle page «Mes médias à soumettre», où s’affichent vos photos dont vous remplirez les fiches.

5_monde_images Page de médias à soumettre.


Quand vous cliquez sur chacune des photos à soumettre, on vous offre de la décrire et de la géolocaliser.

6_monde_images Description, géolocalisation et informations techniques sur les médias à soumettre.


C'est ici que vous donnez un titre à votre média et que, dans un menu déroulant, vous repérez le nom du pays où la photo a été prise et dans quelle catégorie d'images elle sera classée. Vous ferez aussi une brève description du média. Vous y inscrirez les mots-clés qui faciliteront la recherche. Enfin, vous pourrez aussi géolocaliser votre média soit en inscrivant une adresse précise, soit en utilisant l'onglet «géolocalisation» de cette page qui vous ouvre une carte interactive où vous pourrez pointer un lieu précis. La géolocalisation permet au visiteur de voir où la photo a été prise, de retourner sur les lieux du «crime», de retracer votre parcours.

Pour ma part, j’essaie d’être le plus précis possible et de montrer d’où j’ai pris mes photos. Dans le cas du glacier Upsala en Argentine, par exemple, on voit la position du bateau sur lequel j’étais.

7_monde_images Sur chaque fiche, à droite de la photo, on indique la localisation et l’on offre de voir la carte.

8_monde_imagesTous les champs de saisie complétés.


Une fois vos fiches remplies, n’oubliez pas d’enregistrer et de soumettre vos photos à l’aide des boutons correspondants au bas de la page. Dans les heures qui suivront, vous recevrez par courriel un avis d’acceptation de vos photos soumises.


Les modes de recherche dans Le monde en images

Un moteur de recherche classique – champ de saisie en haut à droite de toutes les pages – permet de trouver les photos de quelqu’un en inscrivant son nom, de trouver toutes les photos de nénuphars que contient la banque, etc.

Vous pouvez aussi aller plus loin grâce à la Recherche avancée.

9_monde_images En utlisant «Recherche avancée» sous le champ de saisie de recherche, on vous offre toutes ces options de recherche.


Vous pouvez même chercher toutes les images prises à un endroit en utilisant «Géolocalisation» sous le champ de saisie de recherche.

En inscrivant «Lago Argentino» dans le champ de saisie «Lieu», puis en faisant «Chercher», vous verrez apparaître les miniatures de mes photos pointées sur la carte. Vous pouvez les agrandir et les consulter. Quelle puissance de recherche!

10_monde_images Recherche : inscription d’un lieu et résultat de la recherche.


La mise en albums

Une des grandes nouveautés dans Le monde en images est la possibilité de créer des albums, de regrouper des photos, de bâtir ainsi des collections.


Des diaporamas permanents

Cette façon de faire est très pratique et intéressante sur le plan pédagogique, puisque vous pouvez y déposer vos propres images, ou celles d’autres participants, qui se trouvent dans le site du Monde en images. Voilà une méthode facile et idéale pour préparer des diaporamas pour vos cours : ils sont toujours disponibles dans vos albums personnels du Monde en images.

Vous voyez apparaître les 89 albums «partagés» en appuyant sur «Albums» en haut à gauche, sous le nom du site.

11_monde_images Utiliser le bouton « Albums »


Sur les 12 premiers albums, vous en trouvez six des miens dont le titre commence par «A», pour l’Argentine bien sûr. Le tout premier album «1 Nouveautés» présente les acquisitions récentes.

En cliquant sur l’image-couverture de chaque album, vous déployez son contenu. Pour passer à un autre album, cliquez sur «Albums partagés» à droite de l’image «albums» en vert. C’est le chemin à emprunter. Cette façon de procéder est un peu particulière, mais lorsqu’on la maîtrise, elle se révèle fort efficace. Vous passez d’un groupe d’albums à d’autres groupes en faisant dérouler les pages d’albums, à droite.


Créer un album

Dans «Mon compte», vous trouvez «Mes albums». À tout moment, vous pouvez créer des albums et y ajouter des images qui ont été acceptées, même celles d’autres photographes.

12_monde_images «Mon compte», «Mes albums».


En attendant de recevoir l’approbation des dernières images soumises, préparons l’album qui les contiendra. À droite, sous le nombre de pages d’albums, vous voyez «Créer un album».

13_monde_images Page de visualisation des albums du photographe.


Vous inscrivez le titre de l’album que vous décrivez – 400 caractères seulement – , les mots-clés. Une fois que l’ensemble est à votre satisfaction, vous enregistrez; tout est modifiable à volonté, en tout temps.

14_monde_images Page des saisie des détails d’un album : titre, description de mots-clés.


Ajouter des photos à un album

Vous pouvez ajouter les photos que vous voulez à vos albums personnels. Vous choisissez les photos dans la banque en faisant une recherche sur «nénuphar», par exemple. Sous chacune des photos du résultat, vous voyez un + qui vous permet d’ajouter cette photo à un de vos albums personnels. La même possibilité s’offre à vous quand vous ouvrez la fiche du média. L’ordre d’apparition des photos de l’album est chronologique – c’est la raison pour laquelle je donne un numéro de séquence à mes photos avant de les soumettre pour approbation. Cet ordre est immuable à moins d’effacer les photos et de les déposer dans l’album dans un autre ordre.

Vos albums personnels ne sont accessibles qu’à vous et à vous seul grâce à vos identifiants. Vous demeurez maître de leur contenu. Si vous partagez des albums avec l’ensemble des visiteurs du site, vous pouvez les modifier, mais vous devrez soumettre à nouveau vos modifications pour approbation.

Vous recevez par courriel un avis d’approbation pour chaque média qui, dans le site, se retrouve à la fin de tous vous médias déjà approuvés – accessible par «Mes médias partagés» sous «Mon compte».

En utilisant le + sous chacune des photos requises et en choisissant l’album désiré, vous constituez vos albums en confirmant chacun de vos choix.

15_monde_images Choix de l’album où déposer des photos.


Vos photos sont maintenant dans l’album de votre choix. Le titre, la description et les mots-clés sont déjà établis. Il reste deux courtes étapes : le choix de l’image de la page-titre de votre album et la demande d’approbation de rendre publique cet album si c’est ce que vous souhaitez faire.

Par «Mes albums», vous trouvez l’album sans page-couverture, que vous ouvrez.

À droite de la page, vous trouvez le bouton «Éditer cet album», qui vous donne accès tant au titre qu’à la description et aux mots-clés. Mais aussi, sous chaque photo, il y a une icône de plus, à gauche : un astérisque rappelant celui que l’on trouve sur la couverture toujours vide. À vous de choisir la photo qui représente davantage le contenu de l’album.

Dernière étape. Si vous voulez partager votre album, vous devez le soumettre à l’approbation de l’équipe du Monde en images en utilisant «Soumettre cet album». Il sera approuvé dans les jours suivants. Vous recevrez une confirmation par courriel.

Si vous ne souhaitez pas partager vos albums, ils demeureront «personnels», privés. Accessibles à vous seul. Dans ce cas, il n’y a aucune approbation requise.

Mille regards valent mieux qu’un! 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015