Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 72, Janvier 2010 
Joggeurs et globetrotteurs à vos GPS et à vos Facebook! Version Imprimable  Version imprimable


Régis Fournier, coordonnateur du bulletin Clic

Ce n’est pas sérieux, pensez-vous! Un cours d’éducation physique à distance, sans professeur-entraîneur, sans appareils, sans coups de sifflet! Comment pourra-t-on encadrer les élèves et valider la pratique de leurs activités physiques? Le Cégep@distance relève le défi en proposant deux cours où tout a rapport «avec l’analyse de la pratique de l’activité physique au regard des habitudes de vie favorisant la santé, d’une part, et, d’autre part, avec la démonstration de la capacité à prendre en charge la pratique de l’activité physique dans une perspective de santé». Le CCDMD n’est pas en reste avec son site Aérobix, conçu pour l’apprentissage des principaux mouvements utilisés dans les cours de groupe de disciplines telles que l’aérobie, le step et l’aéroboxe.

La forme avant tout, oui. Mais le fond? L’essence de la question, la fondamentale, est-ce que ce n’est pas «Qui suis-je? D’où viens-je? Où vais-je?» Afin de nous aider à nous (y) retrouver, la Vitrine Technologie-Éducation nous présente un dossier fouillé sur la géolocalisation. GPS, Google Earth, SIG, etc., tout y passe. Comment tirer profit de ces technologies de localisation pour notre enseignement? L’auteur nous met sur la piste de quelques projets déjà réalisés et ouvre la voie vers des exploitations pédagogiques possibles – entre autres, toutes les activités autour des «géocaches». Même les gauchers contrariés et mal latéralisés pourront s’y retrouver.

Tout en se géolocalisant, en se promenant partout en sachant où l’on est, on peut non seulement élargir ses horizons géographiques, mais aussi abolir ses frontières sociales. Profweb, dans son dossier sur les réseaux sociaux et l’apprentissage, nous invite à explorer divers aspects de ces outils si populaires chez nos élèves. Pourquoi ne pas les détourner à des fins pédagogiques? On nous présente d’abord un projet d’apprentissage collaboratif et de persévérance dans l’apprentissage à distance; puis, une rencontre intercollégiale entre les cégeps de Sept-Îles et Vanier; ensuite, un suivi de stages interprovinciaux et internationaux dans le domaine de l’hôtellerie; enfin, une évaluation de programmes au cégep de Saint-Laurent. Ce sont là des expériences menées grâce à l’utilisation de logiciels de réseautage social. On nous présente même des réactions bien senties à ce propos et on nous convie à poursuivre la discussion en faisant connaître nos idées. Réseautons!

La géolocalisation, c’est aussi l’affaire du Monde en images, que le photographe en moi vous fait explorer sous un angle bien personnel.

Tous ces déplacements géographiques internationaux, interculturels, interpersonnels seront d’autant plus faciles que l’on comprendra la langue de l’autre. Justement, le CCDMD nous propose une mise à jour de son site trilingue 1000 images sur le bout de la langue.

Toujours du côté des mises à jour, Profweb nous annonce deux dossiers renouvelés et le CCDMD deux versions «extrêmes» de Netquiz.

Margot Phaneuf, du Centre de ressources en soins infirmiers, Infiressources, nous brosse un tableau des TIC dans cette formation en grande mutation sur le plan technologique.

Notre jongleur avec les mots, le regretté Sol, disait si bien dans son célèbre sketch des Œufs limpides, il y a de cela énormément longtemps, «Même dans le sauna, incorpore les anneaux». En le paraphrasant un peu ou en retournant chez les anciens Grecs et Romains d’autrefois, nous pouvons toujours clamer : «Mens sana in corpore sano», «Même dans l’agora, incorpore les réseaux!» 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015