Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 71, Octobre 2009 
Un guide pour l'intégration des TIC dans un programme Version Imprimable  Version imprimable


Roger De Ladurantaye, conseiller pédagogique  (Cégep de Rivière-du-Loup)

icone_profweb_recit_139croger_deladurantayePourquoi intégrer les TIC à son programme ou à son cours?

Si vous regardez autour de vous, vous constaterez vite que les technologies meublent votre quotidien et celui de vos élèves. Alors, vous direz-vous, pourquoi les intégrer à mon programme ou mes cours? Pour suivre une mode ou me plier à une exigence du milieu?

Si vous y regardez de plus près, vous verrez que les technologies sont déjà bien présentes dans votre salle de classe. N’utilisez-vous pas un rétroprojecteur, de la vidéo, un tableau, du matériel imprimé? Les technologies assistent le personnel enseignant et les élèves dans les stratégies d’enseignement et d’apprentissage depuis fort longtemps. Comment donc expliquer que les nouvelles technologies, celles liées à l’accès et au traitement de l’information ainsi qu’aux communications, et associées à Internet, au Web et à certains logiciels spécialisés, semblent plus difficiles à adopter ou à intégrer à la planification pédagogique?

Le texte qui suit propose une réflexion en trois temps. D’abord, nous verrons comment, dans la mise en œuvre de l’approche par compétences, les TIC peuvent favoriser la construction des connaissances et faire en sorte que l’élève devienne un agent actif de ce processus par la mise en place d’une pédagogie active. Ensuite, vous serez invité à relire votre programme. Enfin, nous aborderons la question de la responsabilité qu’ont les collèges de former les élèves à l’utilisation des TIC à la fois au regard des exigences de l’enseignement postsecondaire et dans une perspective citoyenne.


Pour soutenir une pédagogie active

L’approche par compétences demande au personnel enseignant de modifier sa relation avec les élèves et les savoirs. Plus que jamais, l’élève doit prendre en charge le développement de sa compétence et être actif sur le plan cognitif. Pour ce faire, il importe qu’il traite l’information : il la cherche, l’analyse, fait des liens entre les concepts, l’expérimente, la gère et communique les résultats de son investigation. Il n’est plus un preneur de notes; il devient celui qui cherche et qui doit comprendre pour aller plus loin. Ce faisant, l’enseignante ou l’enseignant ne joue plus le rôle de la personne qui sait et qui transmet le savoir.

Dans ce nouveau contexte, les enseignants soutiennent et guident les élèves dans leur processus d’apprentissage. Depuis quelques années, les technologies facilitent grandement ce travail d’accompagnement. Dès lors, quand il est question de rétroaction, de suivi du cheminement, de collaboration entre pairs, de recherche et de traitement d'information, pour ne nommer que ces tâches, les TIC offrent un appui incomparable. Cependant, il se peut que des besoins de ressources en termes de logiciels, d’équipement ou de locaux apparaissent – par exemple, qu’on nécessite plus d'ordinateurs dans les classes, puisque l'approche pédagogique change et que les élèves travaillent davantage à construire leur projet ou à simuler des inventaires de manière très pratique.

À cette étape, l’intégration des technologies ne concerne plus uniquement vos collègues, les approches pédagogiques et la planification des cours, mais aussi les services informatiques; vous devrez probablement entreprendre des démarches au sein de l’organisation pour obtenir les ressources nécessaires. Elle concerne aussi vos conseillers et conseillères pédagogiques, qui ont le mandat de vous soutenir dans l’appropriation technopédagogique de ce nouvel environnement de formation. Cette aide peut alors prendre la forme de consultations, d’activités d’animation de l’équipe programme, de perfectionnements ou de projets de recherche ou de développement.


Pour respecter les devis ministériels

Depuis 1994, le réseau des collèges utilise l’approche par compétences et les programmes ont été conçus dans cette perspective. Lors du processus d’élaboration, certaines dimensions ont été considérées, dont l’intégration des technologies. Cependant, après plusieurs années de mise en œuvre, force est de constater que l’on n’a pas accordé aux TIC la place qu’elles devaient avoir. On peut expliquer cette situation par le fait que les stratégies pédagogiques qui intègrent le mieux les technologies n’ont pénétré le réseau des collèges qu’assez tardivement. Aussi, pourquoi ne pas prendre le temps de relire les «objectifs et standards» de votre programme pour y découvrir la place que les technologies peuvent y occuper et le rôle qu’elles peuvent jouer dans vos cours?

Loin d’être absentes de l’environnement de formation à l’ordre collégial, les TIC font partie des devis ministériels et peuvent même être choisies par les enseignants comme des éléments incontournables de la formation des élèves s’ils jugent qu’elles contribuent à l’atteinte des compétences.


Pour former les élèves à une plus grande maîtrise des TIC

Où en sont nos élèves dans leur maîtrise des TIC? Pour en apprendre davantage, attardons-nous d’abord à l’enquête NetAdos 20041, qui révèle que :

  • 90% des 16-17 ans et plus utilisent Internet sur une base régulière;
  • 92% de ces utilisateurs se servent plus d'Internet comme outil de recherche que des livres ou des revues;
  • 90% des utilisateurs d’Internet à des fins de recherche scolaire déclarent que cet outil facilite «beaucoup» ou «assez» la réalisation de leurs travaux;
  • 97% des adolescents sont à l’aise pour faire leur recherche avec un moteur de recherche;
  • 92% se sentent très à l’aise pour produire des travaux avec un logiciel de traitement de texte;
  • 79% communiquent par courrier électronique;
  • 72% discutent en direct (clavardage – sur MSN, par exemple);
  • 65% se disent en mesure d’apprendre le fonctionnement d’un nouveau logiciel par eux-mêmes.


La majorité des adolescents, garçons ou filles, qui passent du secondaire au collégial ont recours à Internet pour leur recherche, communiquent par courriel, utilisent le clavardage et naviguent facilement dans un environnement virtuel. Les TIC s’intègrent désormais à l’univers des élèves que nous accueillons dans les collèges. Cependant, l’étude à laquelle nous référons ne permet pas de cibler précisément les niveaux d’utilisation et d’aisance des usagers de ces technologies à l’égard des fonctions plus avancées et moins usuelles.

Nous côtoyons quotidiennement les élèves du collégial et nous pouvons valider les données statistiques de cette étude. De plus, selon notre expérience, nous pouvons affirmer que les adolescents se servent des TIC couramment, pour des fins essentiellement personnelles.Cependant, il est essentiel que les élèves effectuent avec les TIC des recherches précises, respectent les droits d’auteur et s’interrogent sur la validité de leurs sources d’information. L’utilisation d’un logiciel de traitement de texte non seulement pour saisir du texte, mais aussi pour se conformer à des règles de présentation et de mise en page, de même que la transmission des informations en ayant recours à des supports modernes de communication deviennent des incontournables. Pour répondre aux besoins de recherche, de traitement et de communication de l'information dans le réseau collégial, le profil TIC et informationnel des élèves est mis à votre disposition.

profil_ticCe profil s’est développé quand on a constaté la nécessité de former les élèves du collégial à un usage plus avancé des technologies. C’est après avoir analysé plusieurs programmes collégiaux et recensé les exigences touchant la formation aux technologies dans plusieurs systèmes d’éducation tant anglophones que francophones, qu’une équipe de répondantes et de répondants TIC du réseau des collèges a produit le Profil.

À l’instar des profils de sortie des programmes, celui-ci se donne pour cible de former les élèves à une maîtrise des technologies qui répondent aux standards d’usage du collégial. Il propose d’exploiter les TIC pour apprendre. Cette démarche permet d’initier l’élève à la recherche documentaire selon des méthodes éprouvées et l’incite à traiter l’information, ce qui l’écarte du «copier/coller» qui conduit très souvent au plagiat. Ensuite, il a à présenter le fruit de sa recherche en se servant des outils modernes de communication. Finalement, ce projet l’invite à communiquer et à collaborer à distance afin de bénéficier de l’aide de ses pairs. Ce sont là les principales étapes du processus.

N’ayez crainte, il ne s’agit pas d’ajouter de nouvelles compétences, mais plutôt de préciser des tâches déjà demandées aux élèves. En fait, l’idée est de tabler sur les compétences déjà acquises par les élèves pour atteindre des standards plus élevés quant à la maîtrise des outils électroniques de traitement d’information et de communication.


Comment s’y prendre pour que cette intégration se fasse de la manière la plus harmonieuse et efficace possible?

Vous êtes convaincu que les technologies ont leur place dans un programme d’études et dans le profil de formation de l’élève, mais vous ne savez pas par où commencer? Une contribution de la délégation collégiale PERFORMA a permis à une équipe de travail, constituée de Claude Bilodeau, Claude Martel et moi-même, de produire un modèle de plan d'intégration des TIC pour le réseau collégial. Ce modèle, illustré à la page 27, interpelle toutes les personnes concernées par l’intégration des TIC dans un collège.

plan_integration


Bien qu’elle soit statique, cette illustration donne une bonne vue d’ensemble des éléments à considérer lorsqu’il est question d’intégration des TIC. Libre à vous de la parcourir dans la version Web, par le chemin qui vous conviendra. Toutefois, pour faciliter votre compréhension, nous attirons votre attention sur certains éléments qui devraient vous éclairer si vous décidez d’entreprendre une réflexion entourant l’intégration des TIC dans votre programme :

  1. Nul ne pourra le contester, il est plus qu’appréciable qu’un collège se donne des orientations claires en matière d’intégration des TIC. Les équipes peuvent alors déterminer plus facilement les «couleurs TIC» de leur programme respectif. Sous l’onglet Guide opérationnel, vous trouverez un processus d’élaboration d’un plan institutionnel qui a été conçu à cet effet. La démarche et les principales étapes du modèle sont présentées dans le modèle de plan d'intégration des TIC pour le réseau collégial.

    Toutefois, même s’il n’y a pas de planification institutionnelle concernant les technologies, le personnel enseignant d’un programme aura avantage à se donner un plan d’action en matière d’intégration des TIC. Voici une courte description des étapes à réaliser, mais également des documents du schéma qui apparaissent les plus pertinents :


  2. Rappelez-vous que vous êtes la personne la mieux placée pour faire progresser vos élèves vers l’atteinte des compétences d’un programme. D'une certaine façon, vous cheminez dans un programme et d'autres collègues collaborent avec vous pour former des filles et des gars qui deviendront des techniciennes, des techniciens ou des universitaires. Les «objectifs et standards (O/S)», les plans-cadres, le profil du diplômé, les plans de cours sont autant d'outils qui vous guident pour faire de votre programme une structure de formation cohérente et pertinente. Le projet d'intégrer les TIC à l'enseignement et à l'apprentissage passe par une révision de ces outils.

    Il est également important, lorsqu’il est question d’intégrer les technologies, de se rapprocher d’une pédagogie qui laisse plus d’espace à l’élève et qui donne à l’enseignante et à l’enseignant le rôle d’accompagnateur et de guide professionnel. Une fois ce changement opéré, le design pédagogique des cours et le regard porté sur les O/S se modifient. Le travail de relecture des devis ministériels permet de définir dans quelles situations pédagogiques on doit placer l’élève pour qu’il acquière ces compétences. Ce faisant, les technologies deviennent des outils qui peuvent permettre un apprentissage plus en profondeur.

    En faisant le tour de votre programme, vous verrez vite la place que peuvent occuper les technologies, qu’elles soient ou non explicitement indiquées dans les O/S. Il suffira ensuite de modifier les planscadres en conséquence et d’inscrire cet usage des technologies dans le profil du diplômé. Vous trouverez, dans la cinquième carte associée à l’étoile 2, une illustration des activités d'apprentissage intégrant les habiletés TIC à développer chez les étudiants.


  3. Sous le concept de «Mise à niveau des compétences TIC des enseignants» se trouvent trois documents, dont un court texte qui s'intitule L’enseignant comme facteur déterminant d’une intégration réussie des TIC. Ce plaidoyer pour l'intégration des technologies ne peut vous laisser indifférent. Comme autre document, vous pourrez consulter un tableau qui présente les éléments que devraient maîtriser les enseignantes et les enseignants du réseau collégial.


  4. Design pédagogique et planification vont de pair. Planifier un cours intégrant les TIC, c’est avant tout prêter une attention particulière au choix des moyens pour gérer l’information, mettre en interaction les élèves, rendre disponibles les documents du cours pour consultation ou pour fournir des exercices de nature formative. Afin de réfléchir avec méthode à la planification d’un cours qui intègre les technologies, des étapes vous sont proposées sous le concept «Un design pédagogique qui intègre les TIC dans le processus d’enseignement et d’apprentissage». Nous vous suggérons plus particulièrement de lire le document qui se trouve à l’étape 4 et qui propose une réflexion sur le type de connaissances que vous utiliserez et les moyens technologiques qui pourraient bonifier la relation des élèves avec ces connaissances.


Ici s’achève notre visite guidée. Nous osons espérer que ces outils pourront vous aider à mieux intégrer les TIC dans votre programme et dans vos stratégies d’enseignement et d’apprentissage. N’hésitez pas à demander à votre conseillère ou conseiller pédagogique de vous accompagner dans votre appropriation du modèle afin de déterminer la démarche la plus appropriée à votre contexte.


Si vous désirez voir des exemples et aller un peu plus loin dans votre réflexion, le texte intégral de ce dossier est disponible dans Profweb. N’hésitez pas à le consulter et à adresser vos questions ou remarques à l’auteur dans la zone des commentaires.


1 Les résultats d’une enquête plus récente du CEFRIO seront dévoilés au mois d’octobre 2009 lors d’un colloque organisé par le CEFRIO http://generationc.cefrio.qc.ca/colloque/projet/description.html. L’équipe de Profweb sera à l’affût pour mettre à jour ces statistiques dans le dossier en ligne.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015