Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 21, Février 1998 
Investir dans la recherche Version Imprimable  Version imprimable


Pierre-Julien GUAY  (Vitrine APO)

On compare souvent l'Internet à une encyclopédie universelle, constamment mise à jour. Le hic, c'est qu'il n'y a pas de tables des matières et que les index utilisés par les outils de recherche ne sont pas limités à des thèmes précis mais contiennent jusqu'aux simples et insignifiants articles définis.

Qui n'a pas perdu de nombreuses heures à fouiller dans un ramassis de 3 000 documents et plus obtenus à la suite d'une requête ? Pourtant, il aurait été probablement plus sage d'investir quelques heures pour acquérir la maîtrise de fonctions avancées de recherche. Avec un peu de stratégie, il est possible, en une quinzaine de minutes, d'obtenir un nombre acceptable de références pertinentes, à supposer qu'elles existent.

Commençons par un postulat qui pourrait paraître audacieux : n'ont de valeur que les documents soigneusement mis en forme avec un titre descriptif (celui qui apparaît dans le titre de la fenêtre du fureteur), des sous-titres bien choisis, des liens indiqués de façon descriptive (par exemple, cartes géographiques des provinces) et dont les images sont nommées de façon descriptive. Après tout, peut-on tirer quelque chose d'un document sans queue ni tête ?

Les stratégies et exemples utilisés ici s'appliquent à l'interface de recherche avancée d'AltaVista mais peuvent être appliqués avec d'autres outils, mutatis mutandis. L'utilisation d'ISEF, l'index des sites éducatifs de la francophonie (isef.ntic.org) pour identifier des ressources éducatives en français permettra de meilleures performances puisque le bruit associé à d'autres types de ressources est complètement éliminé.


Orthographe

Il est toujours préférable d'écrire les termes de recherche en minuscules et sans accents. La requête education permet de trouver éducation, Education et EDUCATION. Lorsqu'une majuscule ou un accent sont présents, il devra absolument y avoir une correspondance exacte pour que le document apparaisse.

Il est souvent souhaitable de ne pas écrire un mot au long mais d'utiliser l'astérisque. Par exemple, antiqu permettra de trouver les occurrences d'antique, antiques, antiquité et antiquités. Règle générale, l'utilisation judicieuse de l'astérisque permet d'englober le genre et le nombre des termes.

Si, à ce stade, vous obtenez trop peu de résultats, on suggère d'utiliser des synonymes. Par exemple : rome and (antiqu or ancien or imperial ).


Le truc de
la tornade inversée

Cette technique consiste à effectuer une série de recherches donnant un nombre de plus en plus faible de résultats. Elle permet de s'assurer dans un premier temps de la présence de documents sur le thème recherché et de valider chaque utilisation de termes ou expressions restrictives. Cela permet de passer de quelques milliers de références à quelques dizaines, les plus pertinentes.

Pour se faire une idée du nombre d'occurrences d'un terme, on commencera par une recherche partout dans le document (titre, corps, noms de liens et titres d'images). Exemple : géograph .

On essayera ensuite de limiter la recherche aux titres de documents. Exemple : title : geograph . Il y a fort à parier en effet que si le terme géographie (s) ou géographique(s) apparaît dans un titre, le contenu du document sera pertinent.

Si le nombre de documents est toujours trop élevé, on pourra utiliser des termes additionnels. La première stratégie consiste à utiliser l'opérateur near. L'expression langue near seconde permettra de sélectionner les documents où les deux mots apparaissent à pas plus de 10 mots l'un de l'autre.

Dans le cas où on a encore un nombre de résultats trop élevé, on peut restreindre la recherche à un ordre précis en utilisant les guillemets. Exemple : « langue seconde ».

Encore trop de documents ? Vous pouvez restreindre la recherche à l'information ayant paru au cours d'une période déterminée en utilisant les espaces prévus à ce effet.

Pour les experts :

     

  • On peut chercher des images en incluant le suffixe .gif ou .jpg dans la requête. Exemple image :fleur near lys ;
  • Vous soupçonnez un travail d'étudiant de provenir directement de l'Internet ? Choisissez une phrase type et faites une requête avec les guillemets. De quel site est tirée l'expression « gestion des ressources humaines et d'allocation des ressources budgétaires » (n'oubliez pas d'inclure les guillemets pour que l'ordre exact des mots soit respecté).
  • Pour trouver ce que le ministère de l'Éducation du Québec a à dire sur l'école maternelle, vous pouvez limiter la recherche à un seul site en incluant son adresse URL 1 dans la requête. Exemple : host :http://www.meq.gouv.qc.ca/ and maternelle .

 


Note

     

  1. De l'anglais Universal Resource Locator. Retour

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015