Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 69, Janvier 2009 
ECO un logiciel qui fait du bruit Version Imprimable  Version imprimable


Véronica Gill  (CCDMD)

Les outils pour la pratique des différentes habiletés langagières regorgent dans Internet. Mais combien offrent la possibilité de créer facilement, et ce gratuitement, des exercices d’apprentissage par l’entraînement à l’écoute et à la prononciation de sons ou de courtes phrases? Un seul à notre connaissance. Il s’appelle ECO.

eco_1


Écouter, enregistrer, comparer

Nos collaborateurs du Learning Centre du collège Vanier nous ont soumis, en janvier 2006, un projet de développement d’outil multimédia qui intégrait les quatre habiletés requises pour l’apprentissage et la maîtrise d’une langue, soit lire, écrire, écouter et parler. Ce projet visait à améliorer les compétences en anglais des utilisateurs par la présentation et la pratique d’exercices en lien avec la littérature. Nous avions une bonne idée de la manière de réaliser des exercices interactifs en lien avec les trois premières habiletés (lire, écrire et écouter), mais avions émis un certain doute pour la quatrième, soit parler.

Si plusieurs outils sont offerts dans Internet pour la pratique et l’apprentissage d’une langue par la lecture, l’écoute et l’écriture – certains permettent même d’écouter et de répéter des sons ou des mots –, ceux qui donnent la possibilité d’enregistrer sa propre voix et de la réécouter immédiatement après se font plutôt rares, à moins de payer (cher) un abonnement à un cours de langues professionnel. C’est pour cette raison que nous avons choisi de développer un logiciel simple, facile d’utilisation et disponible gratuitement sur le Web, destiné à la communauté collégiale, tant anglophone que francophone.


Choix technologiques

Pour le développement du logiciel, nous avons travaillé en collaboration avec Xaracom, une firme spécialisée dans le développement de multimédias d’apprentissage. La première étape fut de commander une analyse préliminaire afin d’orienter les choix technologiques.

Notre liste de spécifications recherchées pour le logiciel était plutôt longue :

  • Diffusion en ligne et accès par une adresse «http://»
  • Lecture de piste audionumérique en format mp3
  • Création d’une visualisation graphique d’un fichier audio externe
  • Enregistrement par l’entrée audio d’un poste utilisateur
  • Création d’une visualisation graphique d’un enregistrement audio
  • Extraction des données physiques des sons (fréquence, tonalité)
  • Analyse mathématique statistique et comparaison des données physiques
  • Création d’un système d’évaluation sommaire des données
  • Réutilisation et adaptabilité de la composante à de nouvelles banques de sons

Plusieurs solutions ont été explorées avant de retenir l’utilisation du plugiciel Shockwave, bien qu’il ne soit installé que sur environ 52% des postes, contrairement à 98% dans le cas de Flash. L’utilisation de Flash posait de nombreux casse-tête tant sur le plan de l’enregistrement des sons d’un point de vue légal que du coût des licences d’utilisation qu’il aurait fallu obtenir.

Shockwave a donc été retenu pour la première version du logiciel, car il permet, contrairement à Flash, d’enregistrer les pistes audio sur le poste de l’utilisateur. Cette solution ne nécessitait donc aucune contrepartie côté serveur. Elle augmente aussi de beaucoup la réactivité de l’application, puisque l’ensemble des procédures s’effectuent au poste de l’utilisateur. Elle évite aussi l’échange constant entre le serveur et le client et diminue donc fortement l’utilisation de la bande passante.


Comment ça marche?

Le logiciel Eco permet de générer un site Web dans lequel l’utilisateur (l’élève) écoute d’abord un son, un mot ou même une courte phrase, puis s’enregistre lui-même en train de prononcer ce même son, ce mot ou cette courte phrase, et finalement, écoute et compare le résultat de son enregistrement avec le son original.

Le logiciel auteur permet à l’enseignante ou l’enseignant, même non expérimenté, de créer et de gérer de façon très conviviale des bibliothèques contenant des listes de sons ou de courtes phrases ainsi que des projets d’exercices de prononciation qui peuvent être publiés dans Internet.

L'utilisateur importe d’abord des fichiers sonores dans une bibliothèque, les regroupe en listes et prépare un ou plusieurs projets d'exercices de prononciation (image 1). Il produit ensuite une version Internet (sites) de ses projets d'exercices, chacun ayant sa page d’accueil personnalisée et son habillage propre (image 2). Enfin, il met en ligne ces versions Internet, auxquelles les élèves peuvent accéder en inscrivant l'adresse URL appropriée.

eco_2
Image 1

eco_3
Image 2


Le site d’exercices de prononciation permet à l’élève d’accéder par Internet aux exercices mis en ligne par l’enseignante ou l’enseignant. L’élève peut écouter autant de fois qu’il le souhaite les sons témoins préenregistrés et organisés en listes, enregistrer avec sa propre voix les sons proposés dans la liste, et enfin, évaluer sa prononciation en comparant le graphique de son enregistrement à celui du son témoin.

Pour télécharger le logiciel, créer vos propres banques de sons et générer vos sites Internet personnalisés de prononciation, rendez-vous à : http://www.ccdmd.qc.ca/ri/eco/.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015