Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 68, Octobre 2008 
Les bibliothèques virtuelles, une tournée Version Imprimable  Version imprimable


 (Vitrine Technologie-Éducation)

leche_vitrine_2


L'histoire veut que le feu qui détruisit la bibliothèque d’Alexandrie ait fait disparaître un large pan des connaissances du monde de l’Antiquité. Au Moyen-Âge, seuls les lettrés, les nobles et les moines avaient accès aux documents copiés à la main. Avec Gutenberg et l’imprimerie, la lecture devint accessible à tous, ou presque. L’arrivée d’Internet permit une plus grande diffusion encore, ce qui rendit possible la mise en place des bibliothèques virtuelles. La présente chronique décrit quelques-unes de ces bibliothèques virtuelles, dont le nombre et la richesse augmentent de jour en jour.

La collection numérique de la Bibliothèque nationale de France (BnF) est disponible sur le site Gallica. Cette bibliothèque patrimoniale et encyclopédique privilégie la culture francophone, mais offre aussi nombre de classiques étrangers en version originale ou en traduction. Il faut cependant constater l’absence d’une navigation par catégories, qui permettrait d’en découvrir le contenu. C’est surtout en consultant divers dossiers disponibles qu’on peut vraiment prendre conscience de la richesse de cette collection.

Dans la collection thématique de la BnF, on trouve la rubrique Voyages en France, qui permet de suivre les écrivains français et étrangers dans leur découverte de la France, du Moyen-Âge au début du 20e siècle; elle comprend une collection de 3000 imprimés, de 6000 images (estampes, cartes, photographies) et de 130 documents sonores. Un autre dossier propose Voyages en Afrique, où l’on peut découvrir l’Afrique à travers les récits des voyageurs : 900 volumes de texte, 30 titres de revues, 80 cartes, 20 heures d’enregistrements sonores et 6500 photographies. Le dossier sur la France en Amérique contient plus de 700 documents. Gallica Proust est construit autour du manuscrit du Temps retrouvé et Gallica Utopie offre autour un ensemble de textes sur ce thème.

Gallica Classique offre, de Villon à Zola, une sélection de plus d'un millier de classiques de la littérature. Ce site thématique plaira aux étudiants, aux professeurs et aux chercheurs, car avec plus de 2000 documents, il permet un accès direct aux textes fondateurs de la littérature française. Le site consacré aux Sociétés savantes contient plus d’un demi-million de pages issues des fascicules de 36 revues publiées de 1750 à 1914, en Aquitaine et en Lorraine.

Il faut visiter le Projet Gutenberg, qui constitue la première et la plus vaste collection de livres électroniques au monde. Le site propose plus de 50 ouvrages pour chacune des langues suivantes : chinois, hollandais, anglais, finlandais, allemand, italien, latin, portugais, espagnol et tagalog (Philippines) À elle seule, la section francophone renferme plus de 1200 documents. Le site contient aussi des collections de moins de 50 volumes chacun, écrits dans plus de 40 langues différentes, allant de l’iroquoien au sanskrit. Voilà une ressource fort utile dans le domaine de l’apprentissage des langues secondes.

Le site Classiques des sciences sociales a été développé avec le soutien de l’Université du Québec à Chicoutimi. Il renferme plus de 3000 œuvres originales contenues dans les rubriques suivantes : Les auteurs classiques, Les sciences sociales contemporaines, Méthodologie en sciences sociales, La désintégration des régions du Québec, Sciences et développement, Histoire du Saguenay – Lac-Saint-Jean et une dernière rubrique en évolution, Documents, regroupant certains textes politiques et littéraires.

Il ne faut pas passer sous silence de très petites collections, très spécialisées, par exemple la Bibliothèque virtuelle du Patrimoine documentaire communautaire canadien francophone, qui propose des centaines de documents et images numérisés et une dizaine d’heures d’enregistrements vidéo et sonores. La rubrique EducAction contient des mémoires, des avis, des rapports de recherche, des revues, des textes de colloques produits depuis les années 1960 par des organismes communautaires canadiens francophones axés sur le développement et la transformation sociale. Dans la Collection F, on trouve des documents produits par des groupes de femmes et au Rayon Alpha, des produits du milieu de l’alphabétisation.

Le Projet de la Faculté Saint-Jean de l’Université d’Alberta, appelé La Bibliothèque virtuelle, a pour objectif de rendre disponibles les classiques de la littérature canadienne-française appartenant au domaine public. On peut y lire, sous forme électronique, 30 textes classiques de Philippe Aubert de Gaspé, père et fils, Honoré Beaugrand, Laure Conan, Louis Fréchette, Saints-Denys Garneau, Louis Hémon, Émile Nelligan et Jules-Paul Tardivel, qui peuvent être imprimés en format PDF.

Finalement, la Bibliothèque virtuelle des périodiques est un projet franco-québécois développé conjointement par la Vitrine Technologie-Éducation et l’Académie de Strasbourg. Cette collection renferme 650 titres de périodiques organisés selon la classification Dewey.

À cause des droits d’auteurs, peu d’œuvres récentes sont colligées dans les bibliothèques virtuelles, et les applications pédagogiques potentielles sont surtout limitées au domaine de la littérature classique et de l’histoire.

Cette chronique a été diffusée dans l'épisode 5 de Réseau TIC, une série de baladodiffusions produites par la Vitrine Technologie-Éducation. La liste des épisodes y est disponible ainsi qu’un fichier en format PDF reprenant les hyperliens des sites mentionnés dans chaque épisode.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015