Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 68, Octobre 2008 
Un chantier virtuel en Technologie de l'architecture Version Imprimable  Version imprimable


Christiane Côté, enseignante de Technologie de l'architecture  (Cégep de Chicoutimi)

christiane_coteicone_profweb_recit_139cTout au long de mes sept ans d’enseignement, il m’est toujours apparu important de garder un lien avec la pratique. C’est dans cet esprit que j’ai cherché à recréer un univers le plus authentique possible pour les étudiants inscrits à mon cours Surveillance de chantiers, qui avait été modifié lors de la révision du programme.

Comme vous vous en doutez sûrement, il s’agit d’une compétence majeure dans la formation des étudiants puisqu’ils doivent être en mesure de bien se représenter le projet, de préparer les outils de supervision de projets, de surveiller le processus et d’assurer le suivi des travaux, notamment en inspectant ce qui a été fait. Comme il me semblait essentiel qu'ils connaissent la réalité d’un chantier et considèrent l’importance de la résolution des problèmes relationnels et la gestion des documents relatifs à un projet, je me suis tournée vers le jeu de rôles.


Le jeu de rôles à l’aide du forum

Voici le déroulement de l’activité pédagogique. D’abord, je présente le contenu relatif à la surveillance de chantiers de manière traditionnelle, en classe, en utilisant notamment une présentation PowerPoint. Avant d’amorcer la simulation du chantier comme telle, je demande aux étudiants de répondre à différentes questions afin de les amener tranquillement dans une dimension plus virtuelle, sous prétexte de valider certaines connaissances acquises… Par la suite, je prends un peu de temps en laboratoire pour qu’ils se familiarisent avec la plateforme d’échanges utilisée au cégep. Puis, on enclenche le jeu de rôles.

Naturellement, on aura formé au préalable les équipes et distribué les rôles : entrepreneur, client, architecte, sous-traitant et fournisseur. Considérant que nous sommes moins affectés émotivement lorsque nous jouons un rôle, il m’arrive de donner certains rôles «contraires à leur personnalité» à certains étudiants. Cela facilite la résolution des conflits, mais leur permet également d’appliquer les compétences acquises dans leur cours portant sur les relations interpersonnelles. Pendant trois semaines, les étudiants expérimentent ainsi la surveillance du chantier en intervenant entre eux à l’aide du forum, en fonction de situations qui leurs sont présentées.


Les exigences pour le prof

Au départ, je mets en place les scénarios des chantiers. Selon le nombre d’étudiants inscrits, il peut y avoir quatre à six chantiers différents. J'établis la situation initiale, les problématiques en cours de chantier et la définition de chacun des rôles. Pendant l’activité, l’encadrement devient essentiel, car il importe d’appuyer les étudiants dans l’intégration de leur rôle pour, notamment, éviter que les autres membres de l’équipe soient bloqués ou que le problème ne puisse être résolu. Pour ce faire, je réponds à leurs questions, à l’image d’un consultant, en intervenant tous les jours sur le forum, qui sert également à les informer sur différents événements qui viennent influencer la vie du chantier.

Quant à l’évaluation, une partie se fait par les pairs afin que la qualité des interventions et de la participation soit l’affaire de tous. Pour ma part, considérant que la bonne gestion d’un chantier s’appuie sur l’utilisation de documents normalisés et réglementés, j’évalue individuellement les étudiants sur la base des documents de gestion qu’ils produisent tout au long du jeu de rôles.


Les avantages

J’apprécie d’enseigner l’utilisation des formulaires dans un contexte réel plutôt que de me limiter à des exercices en classe. Pour les étudiants, la situation est authentique et chacun d’entre eux est sensibilisé à l’importance des rôles de chacun lors de la surveillance de chantiers.


Quelques défis et des changements à apporter

Voici quelques éléments qui méritent d’être considérés pour une amélioration future :

  • Remédier aux quelques problèmes techniques concernant les outils électroniques
  • Alterner dans l’attribution des rôles qui ne sont pas de même importance
  • Allonger la période du chantier pour aborder d’autres contenus
  • Utiliser la visioconférence ou des vidéos pour montrer ce qui se passe sur un chantier
  • Évaluer le blogue comme outil de collaboration


Le commentaire d’un étudiant

Lors d’un atelier que je présentais dans le cadre du colloque de l’APOP 2007, voici ce qu’un étudiant mentionnait en lien avec cette démarche :

  • J’ai eu de la difficulté à comprendre l’activité au début, mais c’est en allant voir sur le forum que j’ai compris ce qu’il y avait à faire.
  • Cette approche a augmenté mon implication dans le cours.
  • Cette activité nous montre bien ce qu’est la réalité. J’ai compris que la surveillance de chantiers n’était pas pour moi (à cause de la paperasse!) et que plusieurs intervenants sont concernés même si les rôles ne sont pas de même ampleur.
  • Je n’ai pas nécessairement aimé le forum. J’apportais mon portable durant les réunions et cela aidait à résoudre les problèmes.

Note : Le document PowerPoint utilisé par Christiane peut être consulté à partir du récit dans Profweb.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015