Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 67, Avril 2008 
Écrire à toute vitesse ça vous arrive à vous aussi? Et sans faute? Version Imprimable  Version imprimable
Pensez à Petit ProLexis 3

Marcel Fortin, professeur de français

Récemment, rescapé d'un naufrage informatique et heureux d'avoir récupéré tous mes courriels, j’ai eu l’occasion de faire une découverte que j’aimerais partager avec vous. Ma mésaventure, en effet, m'a alors obligé à relire bien des messages que j’avais rédigés… et à constater que ma précipitation m’entraînait souvent à prendre des libertés avec l'orthographe! La levée du courrier suscite en moi une curiosité anxieuse, je l’avoue, et j’ai toujours le sentiment de devoir répondre illico à mes correspondants. Urgence totale… Et plus mes correspondants me sont proches, plus le besoin de répondre sur-le-champ est fort. Dans ce style de communication rapide, amicale, le niveau de langue… parlée m’attire, et pour faire vite, parfois, je tronque les mots, les expressions, comme le font les adolescents, me dit-on. C'est regrettable, je le sais bien, et je combats quotidiennement cette tendance au relâchement. Je sais que je suis responsable de la langue que je parle, que j'écris. Que la langue est le plus bel outil démocratique dont on puisse disposer, elle qui, justement, est faite de conventions, d'usages : plus je prends de libertés avec elle, plus je l'affaiblis. L'urgence ne justifie rien ici. Au contraire. Je peux tuer ma langue en créant des jargons, des sabirs. Or, je viens par hasard de découvrir une aide imprévue pour maîtriser ma langue et assagir mes précipitations d'écriture : Petit ProLexis3!

Comparant Antidote Rx et Petit ProLexis3, Éric Sebbag, de la revue Macgeneration, résume bien les ressources respectives de ces deux trousses d'assistance à l'écriture. Il s'agit là, pour lui, des logiciels les plus sagaces qui soient disponibles. Je vous laisse le soin de lire vous-même cet article fort sympathique.

La variété et la richesse des dictionnaires d'Antidote sont bien connues ici au Québec, et reconnues partout. Le deuxième Petit ProLexis n’offrait pas une telle qualité. Il avait hérité le moteur d'analyse de son grand frère ProLexis, un professionnel du monde de l'édition. Justement, ce moteur fonctionne à une vitesse foudroyante : 10 pages analysées en 1 seconde! Incroyable. Or le PPL3, malheureusement, ne profite pas pleinement de cette vitesse, car il pagine son analyse et, donc, la segmente. Mais ce qui a surtout retenu mon attention, ce sont le correcteur temps réel et la saisie rapide... qu’offre PPL3. Voyons de quoi il s'agit.

prolexis1
Palette des outils de PPL3


Le correcteur en temps réel (c.t.r.) fournit une correction au fur et à mesure de la frappe du texte. Si je tape serreinement, l’outil c.t.r. corrige aussitôt la faute et affiche une palette démontrant que la correction est «vraiment effectuée».

La saisie rapide se fait selon l'une ou l'autre des trois méthodes permettant d’écrire plus vite : 1- en complétant des débuts de mots, 2- par une saisie abrégée, 3- par la «complétion sandwich».

1- Quand je dois écrire vite – par exemple, quand je prends des notes en écoutant une conférence –, j'abrège : tjr remplace toujours, bcp remplace beaucoup, ainsi de suite. Comme ce sont mes abréviations personnelles usuelles, elles sont transparentes pour moi et je peux facilement me relire, mais pour les autres, ce n’est pas toujours évident… surtout si je les multiplie. Or, si je me sers de telles abréviations au clavier, PPL3 se charge d’écrire les mots ou expressions au complet automatiquement, au fil de la frappe. PPL3 me permet d'ajouter mes propres abréviations et d'enrichir celles qu'il possède déjà dans son dictionnaire de saisie rapide (où vous pouvez décocher les abréviations proposées si elles vous sont inutiles).

prolexis2
Dictionnaire de saisie rapide : règles de base


2- Sandwich de mots ou d'abréviations consécutives. Ici, on ne tape que deux abréviations de suite; la première correspond au début du mot que l'on veut écrire, l'autre est une des terminaisons symboliques du dictionnaire de complétion sandwich.

prolexis3

Ces deux méthodes de saisie sont propulsées à la vitesse de l'éclair : nous sommes toujours dans le monde de l'instantané… Je les trouve électrisantes.

Il y a une dernière méthode de saisie rapide : on tape la touche ESC après avoir tapé le début d'un mot, on choisit dans la liste proposée, et hop… le tour est joué.

Voici un tableau qui montre l'étendue possible de ce glossaire des abréviations :

prolexis4

Pour gérer efficacement l'utilisation de la saisie rapide, on dispose d’un tableau des préférences.

J'ai appris plusieurs des règles de saisie rapide en un tour de main et j'ai ajouté les miennes aussi rapidement. Depuis, je connais des moments de véritable euphorie… sur mon clavier. Mais cela ne crée pas les idées; la vitesse sert plutôt leur flux normal. Finis les autres utilitaires de frappe rapide que j'ai connus (Rapidowrite, etc.)! La saisie rapide et la correction en temps réel sont des utilitaires rendus possibles par les autres ressources de PPL3. Je pense ici à l'automate créé par Diagonal pour la correction à la volée des télétextes des émissions en direct. Cet outil offre une correction orthographique et grammaticale dynamique. Je pense aussi aux différents dictionnaires fournis par Diagonal ProLexis, les synonymes, les conjugaisons, la ponctuation. Et tout ça fonctionne en cohabitation pacifique à la vitesse frénétique de l'instantané.

Pour gérer les suggestions de PPL3, on dispose d’une fenêtre qui permet d'accepter, de refuser, de faire apprendre, d’ignorer... PPL3 ne remplace pas le scripteur, il ne décide pas à sa place, mais il le tient en alerte...

prolexis5

prolexis6

Écran type de la correction globale du texte avec consultation du dictionnaire.


Dans mon ordi cohabitent donc paisiblement Antidote RX et PPL3. En terminant, je voudrais dire un mot de ce dictionnaire de l'Assistant que me fournit PPL3. C'est un surveillant de mes habitudes de correction! Il comporte quatre onglets-dossiers : mots surveillés, mots corrigés, mots appris et mots ignorés. Tous mes actes de correction sont enregistrés pour former une sorte de dictionnaire historique de mes activités. Après coup, entre deux rédactions, j'ouvre MON dictionnaire Assistant et j'y vois, comme dans un «film», mes actions de scripteur, et aussi mes mauvaises habitudes, mes tics… Mais le plus réjouissant, c'est de constater le très petit nombre de fausses détections de fautes commises jusqu'à présent par PPL3. J'ajoute qu'une fois le premier jet écrit, j’ai hâte de lancer le grand correcteur global de PPL3, car il va encore plus vite dans ses vérifications (dispensé de s'occuper des erreurs de frappe surtout), et je peux corriger d'un seul coup toutes les occurrences d'une même faute.

prolexis7

Ce tableau réunit tous les mots appris sur demande par PPL3.


Les lecteurs et lectrices de Clic auront compris que je fais ici une recension «biaisée» des atouts de PPL3, plus à partir de mes besoins en écriture rapide qu'à partir de toutes les ressources de ce logiciel. Présenter en détail toutes les finesses et services de PPL3 déborde le cadre d'un tel bulletin. Mais retenez ceci : je ne peux pas me passer de l'immense richesse lexicale et «prismatique» d'Antidote, mais comme aide à la rédaction fluide et rapide, je n'ai pas encore trouvé mieux que PPL3.

Diagonal, son créateur, l'offre encore en version d'essai de 15 jours. C'est ainsi que je l'ai découvert, essayé et aimé. Si vous vous reconnaissez un peu dans ma conduite étourdie ou dangereuse en écriture, je suis convaincu que vous ne serez pas déçu par ce Petit, mais Grand ProLexis 3.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015