Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 64, Avril 2007 
Les projets portables : la question des logiciels Version Imprimable  Version imprimable


Pierre-Julien Guay, Vitrine Technologie-Éducation
avec la collaboration de Mylène Petit, Microserv
Geneviève Côté, LOGIC-6
André Cotte, Zone libre en éducation

Plusieurs établissements offrent ou prévoient offrir des programmes permettant l’achat et l’utilisation d’un ordinateur portatif à l’occasion d’un projet expérimental, d’un programme de discipline, ou encore, pour l’ensemble du personnel enseignant. Généralement, le fait de regrouper des achats permet d’obtenir un escompte intéressant pour les appareils.

Mais qu’en est-il des logiciels nécessaires au fonctionnement et à l’utilisation de ces ordinateurs?

Au Québec, la Vitrine Technologie-Éducation est chargée des programmes d’achats de logiciels pour le réseau de l’enseignement supérieur, et les ententes qu’elle a négociées comportent des dispositions permettant aux enseignants et aux étudiants de se procurer des licences à tarif préférentiel. Les conditions et les modalités d’application sont toutefois relativement complexes. Le présent texte se veut un guide pour s’y retrouver.

Pour ce dossier, nous avons cherché à dresser la liste des applications types nécessaires pour utiliser un ordinateur de type PC ou Macintosh avec des logiciels de bureautique, des outils de dessin et des modules de connexion à un réseau. Deux éventualités seront considérées. La première repose sur l’utilisation de logiciels commerciaux (les produits Microsoft, Adobe et NAI). L’offre commerciale est dans ce cas accompagnée de restrictions importantes dont, en particulier, l’interdiction d’utiliser les applications pour toutes autres fins que celles prévues dans le travail d’enseignant ou dans l’utilisation normale par les étudiants. Cela signifie notamment qu’elles ne peuvent être utilisées à des fins commerciales. Le second choix concerne l’offre disponible en logiciels libres.


Offre commerciale

Le travail de représentation effectué par la Vitrine auprès des éditeurs de logiciels repose sur certaines contraintes :

  • le volume d’achat par les établissements doit être suffisamment élevé pour que l’éditeur y voit une possibilité d’élargir le nombre d’applications vendues ou de simplifier les traitements des commandes. C’est le cas en particulier pour les applications de base, dont celles de bureautique, de dessin, de communication par Internet, et les antivirus. Cela signifie que des applications utilisées dans un secteur technique particulier ont très peu de chances d’être incluses dans des ententes d’achats regroupés;

  • lorsque des produits sont considérés de facto dans le milieu comme essentiels, il arrive que les éditeurs, dont Novel et Autodesk pour ne nommer que ceux-là, détiennent un monopole dans leur domaine et affichent une attitude indépendante.


Vous trouverez dans les tableaux suivants les prix des logiciels dont il sera question ultérieurement. Tous les montants apparaissent à titre indicatif seulement. Un entretien avec un revendeur désigné par la Vitrine Technologie-Éducation est indispensable pour établir un choix optimal, principalement en ce qui concerne les licences d’accès au réseau.


Produits Microsoft

Il existe deux types de programmes d’achats pour les produits Microsoft. Tous les établissements membres de la Vitrine sont abonnés au programme Select de la Vitrine Technologie-Éducation. En outre, une grande majorité (voir liste) est également abonnée au programme Campus, qui offre plus de souplesse.


SELECT

Le programme Select permet l’achat de licences perpétuelles1. Il comprend trois catégories de logiciels : les applications, le système d’exploitation et les modules de réseautique.

Lorsque le programme s’applique à l’achat de licences pour les étudiants ou enseignants, chaque produit nécessite deux achats : la licence elle-même et le cédérom qui contient l’application à installer. Ce cédérom est dit «à clef unique», car il ne peut servir que pour une seule installation. Les mises à jour des logiciels ne sont pas comprises.

En ce qui concerne le système d’exploitation, il faut se rappeler que la plupart des ordinateurs sont livrés avec une licence Windows OEM (Original Equipment Manufacturer), c’est-à-dire que le coût de la licence est déjà inclus dans le prix d’achat de l’ordinateur.

Pour accéder aux services disponibles sur le réseau de l’établissement, tels le courriel, l’agenda partagé et les bases de données, ce dernier doit faire l’acquisition des licences pour les modules de réseautique CAL (Client Access Licence). Il faut prévoir des licences pour les serveurs Windows, Exchange, SQL, etc. Plusieurs possibilités peuvent être envisagées, mais il est indispensable de consulter votre revendeur Microsoft désigné par la Vitrine Technologie-Éducation.


Par exemple, l’établissement peut choisir de se procurer :

  • une licence de type connecteur externe, qui permet une connexion au serveur Windows 2003 pour un nombre illimité d’étudiants (excluant les employés) en prévoyant une licence pour chaque serveur partagé, au coût unitaire de 590$;

  • des licences SQL serveurs, dont la quantité est établie en fonction du nombre total de processeurs des serveurs utilisés. Cette licence couvre à la fois tous les étudiants et les employés, au coût de 1694$ par processeur;

  • une licence de type connecteur externe, qui permet une connexion au serveur Exchange 2007 pour un nombre illimité d’étudiants (excluant tous les employés) en achetant une licence par serveur Exchange utilisé, au coût de 14 815$ par serveur.


Select pour les étudiants

L’établissement doit ajouter à son contrat Select existant une entente Select étudiant. La gestion du programme doit être assumée par l’établissement ou la coopérative étudiante locale. Les gestionnaires doivent vérifier que l’étudiant à l’enseignement régulier ou à l’éducation des adultes est dûment inscrit dans un programme de l’établissement, s’assurer de faire remplir le formulaire disponible sur le site de la Vitrine, énonçant les termes et conditions de la licence, et veiller à ce qu’une seule licence soit vendue par étudiant. Si ce dernier n’est pas majeur, l’entente doit être signée par un parent ou un tuteur. Les étudiants commandent la licence et le cédérom auprès de l’établissement ou de la coopérative.


Procédure pour l’utilisation gratuite à domicile par les enseignants

L’entente Select négociée par la Vitrine Technologie-Éducation prévoit que les établissements peuvent offrir une licence gratuite à leurs employés qui sont les utilisateurs principaux (au moins 70 p. 100 du temps) d’un ordinateur sur lequel est installée une copie de la suite Office achetée par leur établissement. Deux choix sont possibles : la licence gratuite peut être installée sur un ordinateur portatif appartenant à l’établissement ou à l’enseignant, ou sur un poste au domicile de l’enseignant.

Les établissements qui souhaitent profiter de ce droit doivent faire remplir par l’enseignant un formulaire, illustré dans cet article, énonçant les termes et conditions de la licence. L’employé doit se procurer un cédérom à clef unique auprès de son établissement ou de la coopérative afin de procéder à l’installation sur son appareil.

Licences Microsoft Select
Licences étudiants
Licences enseignants
Produits disponibles
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Office Standard 2007
68$
12$
0$
20$
Office Pro Plus 2007
80$
12$
0$
20$
Office Mac 2004 Standard
68$
12$
0$
20$
Office Mac 2004 Pro
80$
12$
0$
20$
SharePoint Designer 2007
56$
12$
-
-
One Note 2003
20$
12$
-
-
Project Standard 2007
100$
12$
-
-
Visio Standard 2007
40$
12$
-
-
Visio Pro 2007
80$
12$
-
-
Vista Business
85$
12$


Tout étudiant ou enseignant peut se procurer une version complète en boîte d'Office, pour environ 200$, auprès de la coopérative de l’établissement, d’un revendeur Microsoft ou d’une grande surface de produits informatiques, peu importe si son établissement participe ou non à un programme Select ou Campus.

Produits Microsoft Select
Version étudiants
Version enseignants
Produits disponibles
Boîte complète
Boîte complète
Microsoft Office 2007
95$
95$
Microsoft Office Pro Plus 2007
110$
110$
Microsoft Office 2004 pour Macintosh
95$
95$
Microsoft Office Professional 2004 pour Macintosh
110$
110$
Microsoft Office SharePoint Designer 2007 (FrontPage)
80$
80$
Microsoft Office OneNote 2007
35$
35$
Microsoft Office Visio Pro 2007
95$
95$
Microsoft Windows Vista Business
115$
115$


CAMPUS

Le programme Microsoft Campus permet la location de licences de logiciels pour une durée d’une année à la fois et les mises à jour sont comprises. Avant de poursuivre la lecture de cette section, consulter la liste des collèges2 qui ne font pas partie du programme Campus.

La version de base de l’entente Campus pour l’établissement et de l’entente Campus étudiant comprend le système d’exploitation Windows, Office et les modules de connectique Core CAL. Il est toutefois possible d’ajouter à une entente ou à l’autre, et ce, même en cours de contrat, d’autres applications tels Project, Encarta, Publisher, Visio, Visual Studio ou SharePoint Designer et autres. Dans ce cas, les droits d’utilisation gratuite sur un portable ou sur un ordinateur domestique s’appliquent également.


Procédure pour l’achat de licences Campus pour les étudiants

L’établissement doit avoir signé une entente Campus ainsi qu’une entente Campus étudiants dans laquelle sont énumérés les systèmes et applications couverts. Comme il s’agit d’une location, l’entente doit être renouvelée chaque année et l’établissement doit s’assurer que les étudiants qui ont quitté l’établissement dans l’intervalle ont retiré les produits de leur ordinateur.

L’ensemble du coût du Campus étudiant, comprenant le système d’exploitation, les applications, les cédéroms et les modules d’accès au réseau, doit être défrayé par l’établissement, qui peut ensuite facturer les étudiants. Le coût est établi en faisant la somme du nombre d’étudiants à temps plein plus le tiers du nombre d’étudiants à temps partiel.

Tout comme indiqué dans le programme Select, la plupart des ordinateurs sont livrés avec une licence Windows OEM (Original Equipment Manufacturer), le coût de la licence étant inclus dans le prix d’achat de l’ordinateur. Il vaut donc mieux se procurer Office plutôt que Desktop Office.

Dans le programme Campus, il existe deux options pour l’acquisition des licences de type CAL (Client Access Licence) :

  • un achat en bloc de la licence Desktop Campus, au coût de 27$ par étudiant, comprend Office 2007, Windows Vista et Windows CAL, Exchange CAL, SQL CAL ainsi que SharePoint CAL;

  • l’achat de licences CAL séparément.


L’établissement doit s’assurer que chaque étudiant signe le formulaire qu’on trouve sur le site de la Vitrine, énonçant les termes et conditions de la licence, et qu’il conserve tous ces documents. Si l’étudiant n’est pas majeur, l’entente doit être signée par un parent ou un tuteur.

Microsoft Campus
Licences étudiants
Licences enseignants
Produits disponibles
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Desktop Campus (Office Pro plus 2007, Windows Vista et Core CAL)
27,37$ / an
24,00$
Gratuit si l’établissement est inscrit au programme Campus
20$
Office Enterprise
23,04$ / an
12,00$
Class server
0,58$ / an
12,00$
Core CAL (SQL Cal, Win Cal, Exchange Cal et Sharepoint Cal)
2,61$ / an
pas nécessaire
Exchange Std CAL
0,95$ / an
pas nécessaire
Office Sharepoint CAL
0,89$ / an
pas nécessaire
Office Sharepoint Designer
4,23$ / an
12,00$
One Note
6,52$ / an
12,00$
SharePoint Enterprise CAL
6,26$ / an
pas nécessaire
SQL server CAL
7,18$ / an
pas nécessaire
Visio Professionnel
4,66$ / an
12,00$
Visual Studio Pro
2,61$ / an
12,00$
VisualStudio Tools for Office
2,61$ / an
12,00$
Windows Svr CAL
0,39$ / an
pas nécessaire
Windows Trmn Svr CAL
4,23$ / an
pas nécessaire


Procédure pour l’achat de licences Campus pour les enseignants

Les enseignants des établissements ayant un contrat Campus négocié par la Vitrine Technologie-Éducation ont automatiquement le droit d’installer gratuitement une autre copie sur un ordinateur portatif appartenant à l’établissement ou à eux-mêmes, ou sur leur poste à domicile. Ils peuvent choisir la version la plus récente (ou une version antérieure) de Windows et d’Office. Au préalable, ils doivent remplir un formulaire, illustré dans cet article, énonçant les termes et conditions de la licence. L’enseignant peut se procurer les cédéroms à clef unique, au coût approximatif de 20$ l’unité, auprès de son établissement afin de faire l’installation sur son appareil. Les modules de connectique CAL sont déjà inclus dans l’entente Campus de l’établissement.


Adobe

Procédure pour l’achat de licences Adobe pour les étudiants

Lorsque l’établissement adhère à un programme Adobe CLP (Contractual License Program), il peut également signer une entente CLP avec l’option étudiants. Tous les coûts d’acquisition des licences et des cédéroms doivent être défrayés par l’établissement, qui peut ensuite exiger le paiement de ces coûts auprès des étudiants. L’établissement doit assumer la gestion du programme, notamment s’assurer que l’étudiant est dûment inscrit et qu’il ne peut se procurer qu’un seul exemplaire de la licence.


Procédure pour l’achat de licences Adobe pour les enseignants

L’entente CLP négociée par la Vitrine Technologie-Éducation prévoit que les établissements peuvent offrir aux enseignants une licence gratuite des produits pourvu qu’ils soient les utilisateurs principaux d’un ordinateur sur lequel est installée une copie de la suite logicielle achetée par leur établissement. Cette licence gratuite peut être installée au choix sur un ordinateur portatif appartenant à l'établissement ou à l’enseignant, ou sur un ordinateur domestique. Les licences installées sur les postes dans les laboratoires étudiants ne comptent pas. L’établissement demande à l’enseignant de remplir un formulaire énonçant les termes et conditions de la licence. Les formulaires sont disponibles, en quatre langues dont le français, sur le site d’Adobe. L’employé peut se procurer un cédérom à clef unique auprès de son établissement afin de faire l’installation sur son appareil.

Adobe CLP
Licences étudiants
Licences enseignants
Produits disponibles
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Acrobat Pro 8 Windows ou Mac (minimum de 25 licences par commande)
65,27$
10,00$
gratuit
20$
Creative Suite Prem 2,3 Win ou Mac (minimum de 25 licences par commande)
213,60$
10,00$

20$
After Effects 7 Pro Win ou Mac (minimum de 10 licences par commande) 146,85$
10,00$

20$
Studio 8 Win ou Mac (minimum de 25 licences par commande) 178,00$
10,00$

20$
Production Studio PRM 1 Windows (minimum de 10 licences par commande)
356,00$
10,00$  
20$


Antivirus McAfee

Les établissements qui ont un accord d’achats regroupés avec la Vitrine Technologie-Éducation pour les produits de McAfee ou de Sophos et qui ont souscrit à une protection globale pour leur établissement avec l’un de ces produits peuvent choisir de rendre des licences gratuitement disponibles à leurs étudiants et enseignants. Vous devez vérifier auprès de votre service informatique, si c’est le cas.


Procédure pour l’installation gratuite d’antivirus

L’établissement qui le souhaite met à la disposition des étudiants et des enseignants un serveur sécurisé à partir duquel ils peuvent télécharger et installer une copie d’un antivirus. Les mises à jour se font à partir du site du manufacturier. L’établissement est responsable de la gestion du programme. Cela comprend le fait de s’assurer que les personnes qui accèdent à ce serveur sont des étudiants ou des enseignants de l’établissement.

McAfee
Licences étudiants
Licences enseignants
Produits disponibles
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Coût de la
licence
Coût du
cédérom
Virus Scan : antivirus pour les postes de travail compatibles avec WIN 95/98, WIN-NT, Windows 2000 et Windows XP
65,27$
10,00$
gratuit
20$


Envie d’être libre?

La gestion de la distribution de logiciels commerciaux est une source importante de contraintes pour les responsables des établissements. Si votre établissement préfère ne pas étendre ses privilèges à la communauté des enseignants et des étudiants, ou si vous estimez que la gestion des licences exige des efforts trop importants, pourquoi ne pas considérer l’offre du logiciel libre?

Les raisons de le faire peuvent être nombreuses : on peut souhaiter régulariser sa situation par rapport au respect des droits d’auteur, combattre les monopoles ou tout simplement économiser. Cependant, il s’agit souvent d’une option méconnue.

Plusieurs confondent encore le logiciel libre avec Linux, un système d’exploitation fort complet, mais réputé difficile pour les novices. Or, il existe de nombreuses applications libres qui fonctionnent sous Windows ou Macintosh. C’est une bonne chose puisqu’il est ainsi possible de faire coexister dans un même ordinateur des logiciels libres et des produits commerciaux.

Un autre mythe veut que l’utilisation du logiciel libre n’entraîne aucuns frais. Si l’on n’a pas à payer les licences, il faut tout de même prévoir le support des utilisateurs et la résolution des problèmes liés au changement des applications logicielles. Surtout au moment de l’implantation, on devrait prévoir consacrer jusqu’à la moitié des économies réalisées au moment de l’acquisition des licences dans la planification et le support aux utilisateurs.

Selon André Cotte, animateur de Zone libre en éducation, le passage au logiciel libre doit être planifié comme tout projet d’implantation de solution informatique et doit s’appuyer sur l’adhésion des acteurs du projet, administrateurs, service informatique et utilisateurs. Cette mobilisation doit être fondée sur la vision d’une solution à un problème commun, en particulier la réduction des coûts liés aux logiciels et l’absence de piratage dans un établissement voué à l’enseignement public.

Naturellement, certains utilisateurs, particulièrement les enseignants de mathématiques et de sciences, étant donné la nature des fichiers déjà réalisés et réutilisés, peuvent faire face à des périphériques ou des formats de fichiers qui ne seront peut-être plus supportés. Il est important de les soutenir dans leur adaptation.

La réussite d’un projet basé sur le logiciel libre dépend du soin apporté à assembler un produit complet qui ne laisse pas place à l’improvisation. Ainsi :

  • on présentera une solution complète telle «Bureau Libre Free-EOS», distribuée à plus de 1 000 000 d’exemplaires à des étudiants des universités et des lycées (cégeps) en Bretagne, et comprenant, pour l’environnement Windows, des outils de bureautique, des programmes utilitaires (retouche photo, téléphonie Internet, édition de sites Web) et quelques logiciels éducatifs. On peut également consulter le site mis en place par Pierre Cohen-Bacrie, au collège Montmorency;

  • on commencera par proposer des logiciels qui apportent des avantages par rapport aux produits commerciaux déjà utilisés;

  • l’ensemble des acteurs privilégiera des formats de fichiers compatibles, en évitant à tout prix de fournir des documents en formats propriétaires aux utilisateurs du libre et en leur demandant de retourner leurs travaux dans ces mêmes formats;

  • un service de support, par l’établissement ou par les pairs, est essentiel pour répondre rapidement aux demandes et accélérer l’adaptation.


Du côté des applications logicielles, plusieurs des sites y faisant référence sont en anglais bien qu’il soit très souvent possible de télécharger des versions en plusieurs langues. Pour une information de qualité en français, l’incontournable site de Framasoft contient des fiches sur la plupart des applications mentionnées dans cet article.

Logiciel libre
Bureautique
Graphisme
Son et vidéo
Internet
Antivirus
OpenOffice.org (Win-Mac)
The Gimp
(Win-Mac)
VideoLan Client (VLC)
(Win-Mac)
Firefox
(Win-Mac)
Clamav
(Win-Mac)
DMath
(Win-Mac)
Inkscape
(Win-Mac)
Audacity
(Win
seulement)
FileZilla
(Win
seulement)
Winpooch
(Win
seulement)
PDFCreator
(Win, déjà
dans Mac)
Blender
(Win-Mac)

NVU
(Win-Mac)

FreeMind
(Win-Mac)
Paint.net
(Win
seulement)

7Zip
(Win
seulement)

Scribus
(Win-Mac)


Thunderbird
(Win-Mac)


Google omniprésent

Google offre gratuitement une suite bureautique. Un outil de présentation doit s’ajouter à l’édition de texte et de chiffriers. En obtenant gratuitement un compte Google, l’utilisateur peut :

  • utiliser un éditeur en ligne pour formater des documents, vérifier l'orthographe, etc.
  • importer des documents Word, OpenOffice, RTF, HTML ou au format texte
  • télécharger des documents au format Word, PDF, etc., sur son ordinateur
  • voir l'historique des révisions de ses documents et revenir à l'une de ces versions

Une solution à considérer!


Pour la réseautique, plusieurs établissements préfèrent utiliser des portails. De nombreuses commissions scolaires du Québec utilisent celui qui a été développé dans le projet Mille, lui-même basé sur une plateforme Uportal, largement utilisée dans l’enseignement supérieur. Par ailleurs, plusieurs autres solutions à la pièce sont offertes (voir ci-dessous).

Logiciels libres pour la réseautique
Open-Xchange http://www.framasoft.net/article3307.html http://www.open-xchange.com/EN/developer/
eGroupWare http://www.framasoft.net/article2527.html http://www.egroupware.org/
OpenGroupware http://www.framasoft.net/article3308.html http://www.opengroupware.org/en/index.html
PHProjekt http://www.framasoft.net/article2382.html http://www.phprojekt.com/




Formulaire d’entente
– personnel enseignant et administratif – relatif à l’obtention du droit d’utilisation à domicile pour certains produits logiciels Microsoft


1 Une licence perpétuelle permet à un client d'utiliser le produit désiré pour une période illimitée; par contre, elle ne comprend pas de mise à jour.

2 Ces établissements n'ont pas de licence Campus : Cégep Beauce-Appalaches, Cégep de Baie-Comeau, Cégep de la Gaspésie et des Îles, Cégep de Lévis-Lauzon, Cégep de Rimouski, Cégep de Sainte-Foy, Cégep de Sept-Îles, Cégep de Trois-Rivières, Cégep Limoilou, Cégep Marie-Victorin, Collège d'Alma, Collège Montmorency, John Abbott College, Vanier College.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015