Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 25, Octobre 1998 
Le chemin de Damas d'une incrédule (2) Version Imprimable  Version imprimable


Carole PROVENCHER, Techniques d'éducation spécialisée  (Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue)

Je tombe en amour

À la fin de ma deuxième année comme enseignante au département d'éducation spécialisée, je succombe sous le poids des arguments de mes trois collègues. Fin mai, début juin, Jocelyn consacre plusieurs heures à m'initier aux finesses de MacWrite, MacPaint et MacDraw. Je rejoint la cohorte de ceux qui fréquentent assidûment ce fameux local d'informatique, y passant de nombreuses heures pour finalement pondre mon premier plan de cours. J'ai tout à apprendre, c'est un nouveau monde avec ses règles propres, son langage particulier. J'essaie d'en comprendre le fonctionnement. Plusieurs fois, je suis sur le point de tout laisser tomber et de retourner au bon vieux stylo.

Durant ce pénible apprentissage, plusieurs bénéfices marginaux me motivent à continuer. Ainsi, au cours de ce laborieux travail, moi, maladroite apprentie, j'échange avec des professeurs provenant de divers départements et je profite de l'expérience de plusieurs d'entre eux, autant en informatique qu'en pédagogie. Assez rapidement, je réalise que je viens d'entrer dans une curieuse confrérie, au langage particulier, où chacun s'entraide et partage ses découvertes. Mon initiation à la micro-informatique par un compagnon de département a un effet secondaire imprévu : cela m'a permis de rencontrer des professeurs d'autres départements que je n'aurais pas rencontrés autrement. Qui aurait dit, qu'un jour, l'informatique contribuerait à l'intégration d'une professeure dans son cégep.

Durant cet été mémorable, après avoir mis la main sur un volume présentant les fonctionnalités de MacWrite, je continue mon auto-apprentissage. Il y a bien un ordinateur chez-moi, un compatible IBM mais les deux environnements sont incompatibles. Pour ne pas perdre mes acquis, le volume MacWrite devient mon livre de chevet : j'ai dû lire au moins deux fois chaque chapitre, un moyen comme un autre de s'approprier le vocabulaire et saisir un peu la logique de fonctionnement... il faut croire que j'étais déjà très accrochée.


La dure réalité du quotidien

Avec le début de la session automne, je rejoins le cortège des professeurs faisant la navette entre leur bureau et le local d'informatique. Puis je me surprends à travailler plus d'une heure sur la mise en page d'un document. Je vis un des effets pervers du traitement de texte, soit la hausse des critères minimum de présentation : cela donne un verni plus professionnel mais augmente la pression sur la forme.

Pendant plus de deux ans, je fais ainsi la navette entre mon bureau et le local d'informatique, devenant de plus en plus habile à utiliser les diverses fonctionnalités de mon traitement de texte et de mon logiciel de dessin. Je produis des documents dont je suis de plus en plus fière.

En contrepartie, il y a un prix à payer en temps et en effort. Je n'en finis pas d'apprendre à utiliser les dernières versions de mes logiciels préférés. Je manque de temps pour apprendre de multiples autres logiciels plus intéressant les uns que les autres, mais il n'y a que 24 heures dans une journée. Mon utilisation de l'ordinateur se limite à la production de documents pour les élèves et je n'utilise toujours pas les logiciels permettant la gestion des notes.

Pendant ce temps, il y a des changements dans mon environnement départemental : Brigitte installe son ordinateur personnel Mac dans son bureau et nous en fait partager les nombreux avantages. Claire fait de même avec son PC et Claudia, dans le même bureau, utilise l'environnement IBM. Sur les huit professeurs du département, il y a maintenant deux utilisatrices PC, quatre fidèles utilisateurs Mac et deux irréductibles non-
utilisateurs d'informatique.

Des années turbulentes s'annoncent, quel est l'avenir de l'ordinateur au département de techniques d'éducation spécialisée ? Vais-je découvrir d'autres utilisations de l'ordinateur ? 

À suivre.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015