Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 25, Octobre 1998 
La conception et la réalisation d'un site Web de support à l'apprentissage : l'exemple d'Encéphi Version Imprimable  Version imprimable


Robert TREMBLAY, Professeur de philosophie,  (Cégep du Vieux Montréal)


Le Web offre aux enseignants de nombreuses opportunités. Lors de la conception de sites Web, plusieurs approches sont disponibles. Certains n'y voient qu'un simple lieu pour stocker des informations qui seraient autrement disponibles sur papier. D'autres, inspirés par le modèle de la formation à distance, rêvent de remplacer la classe traditionnelle par la classe virtuelle. Pour ma part, je me rallie à ceux qui voient le Web comme un instrument de plus dans l'arsenal pédagogique lequel n'est destiné ni à reproduire, ni à remplacer les instruments traditionnels. J'aimerais m'expliquer là-dessus en prenant pour exemple Encéphi, une encyclopédie hypertexte de la philosophie, un site Web de support à l'apprentissage de la philosophie au collégial.


Le principe de complémentarité

Je ne vois pas tellement l'intérêt de transposer le matériel imprimé sur le Web, à part l'économie de papier ! L'imprimé a plusieurs avantages sur le Web, à commencer par sa portabilité. Le recueil de textes, le livre, le plan de cours sont irremplaçables et à supposer qu'on puisse les transposer sur un site, je ne vois pas bien quel gain les élèves en retirent en terme d'apprentissage. À mon sens, l'utilisation d'Internet pour des fins pédagogiques doit permettre une bonification du processus d'apprentissage, offrir des outils nouveaux et engager de nouveaux processus, non pas reproduire ou tenter de se substituer aux anciens. Dans cette optique, c'est bien la pédagogie qui doit primer sur la technologie et non l'inverse ! Bref, un site Web doit être complémentaire avec les processus pédagogiques déjà en place et non les remplacer arbitrairement.

Quand on fait le bilan de l'utilisation d'une technologie éducative, il tenir compte de tout ce que l'on gagne, des coûts de production et des énergies investies, aussi bien que tout ce que l'on perd, et mesurer ainsi l'impact global de cette innovation. Par exemple, on peut comprendre qu'en formation à distance il faille remplacer la rencontre effective de l'enseignant avec ses élèves par une rencontre virtuelle. Mais il faut aussi mesurer tout ce qui est perdu du rapport vivant entre les personnes et des problèmes de motivation qui peuvent en découler. Il y a des cas où l'avantage qu'on en retire est considérable, par exemple si les étudiants sont répartis un peu partout sur le territoire. Mais quel avantage y a-t-il à faire une formation à distance avec des élèves qui sont présents tous les jours dans les murs d'un établissement d'enseignement ? La perte de contact, les énergies requises ne supplantent-elles pas les quelques avantages horaires qu'on peut en tirer ?

C'est pourquoi, dès le départ de mon projet, j'ai établi un principe de complémentarité : l'utilisation d'Internet n'allait pas remplacer arbitrairement les pratiques pédagogiques valables et éprouvées qui guident déjà ma pratique, elle allait la compléter, lui fournir de nouveaux outils et étendre les possibilités de mon inter-vention.


La conception d'Encéphi

Armé de ce principe, j'ai cherché à savoir quelles nouvelles possibilités un site Web pouvait apporter à l'enseignement de la philosophie.

Problèmes pédagogiques Solutions apportées par Encéphi
Les élèves ignorent souvent l'oeuvre et le contexte historique et biographique des textes étudiés. En outre, les dictionnaires sont très coûteux ou incomplets. La section « philosophes » présente la biographie et l'oeuvre des principaux philosophes à l'étude.
Les élèves ne profitent que des leçons d'un seul professeur, alors que la diversité est une caractéristique de la philosophie. Les textes courts et accessibles qui expliquent des problématiques philosophiques sont difficiles à trouver et répartis dans plusieurs ouvrages. La section « articles » présente une multitude de leçons courtes, précises, écrites spécifiquement pour l'enseignement collégial par de nombreux professeurs aux compétences et aux points de vue diversifiés.
Le modèle magistral ne convient pas à tous les styles d'apprentissage. Les élèves disent souvent que les textes philosophiques manquent de vie, sont trop abstraits ou linéaires. Les sections « dialogues » et récits » présentent la matière philosophique d'un façon agréable et plus concrète dans le contexte de dialogues contemporains ou de récits accessibles.
Les professeurs citent souvent en classe de nombreux textes qui ne sont pas inclus dans le recueil ou le manuel de textes du cours. Lors de l'étude ou de la confection des travaux, les élèves n'ont pas toujours facilement accès à ces textes. En philosophie, de nombreux textes classiques célèbres et importants sont maintenant du domaine public. Pourquoi être restreint à la consultation en bibliothèque ou à l'achat ? Ces textes peuvent être rendus disponibles gratuitement. C'est la fonction de la section « les textes classiques ».
Les élèves ont de la difficulté à apprendre la rédaction philosophique à partir des textes de philosophes ou de leurs professeurs. Ils ne saisissent pas aisément ce qu'est un bon texte philosophique à leur portée. La section « vos pages » rend accessibles les meilleurs textes des élèves. Un phénomène d'émulation pousse les élèves à travailler leurs textes pour être publiés. Un phénomène de monitorat naturel amène les élèves à imiter les qualités des meilleurs textes. Ceux-ci représentent un modèle accessible de rédaction.
Les élèves ne voient pas toujours la pertinence de ce qu'ils étudient, d'autres ont de la difficulté à trouver de la documentation pertinente pour leurs recherches. La section des « liens » permet aux élèves de trouver des sites pertinents de qualité, accessibles, où les réflexions philosophiques trouvent divers types d'application. La recherche de documentation complémentaire est facilitée.

Ainsi, les principales sections d'Encéphi sont conçues de manière à compléter l'information diffusée lors des classes théoriques ou dans les documents imprimés. La consultation du site apporte un supplément d'information, dans un format facile à consulter.

De façon générale, un site Web doit répondre à des besoins pédagogiques précis. C'est uniquement dans la mesure où il relève ce défi que l'investissement requis pour son développement et son entretien est justifié.


La réalisation et l'entretien d'un site Web
de support à l'apprentissage

Mon collègue Michel Robert et moi-même nous sommes vite aperçus que la réalisation et l'entretien d'un site Web comme Encéphi demandent beaucoup d'énergie et la collaboration de nombreuses personnes. Notre approche encyclopédique est loin de faciliter les choses. Comment une ou deux personnes pourraient-elles rédiger tout ce matériel ? C'est alors que nous avons fait appel à nos collègues et plusieurs ont soumis des textes qui cadraient avec notre approche didactique. Ainsi les élèves ont-ils eu droit à une véritable variété d'approches et de sujets dans l'apprentissage de la philosophie. Fréquemment, ils citent les textes d'autres professeurs, des textes didactiques de qualité qui souvent dormaient dans les tiroirs de leurs auteurs. Ainsi la réalisation d'Encéphi favorise-t-elle aussi la collaboration entre collègues de plusieurs établissements.

Mais nous imaginions mal au début le travail éditorial que cela nécessite, sans parler du travail requis par le graphisme et l'ergonomie du site. Il importe en effet d'assurer une certaine cohérence : que les textes soient accessibles et véritablement utiles aux élèves, ceux qui sont en difficulté autant que ceux qui sont plus avancés. Afin de clarifier nos objectifs, nous avons élaboré une mission où sont énoncées les valeurs qui guident notre travail.


La mission d'Encéphi

Voici comment nous avons défini notre mission :

Encéphi est une encyclopédie hypertexte consacrée à la philosophie. Elle est destinée à supporter l'enseignement de la philosophie au collégial. Elle repose sur un certain nombre de valeurs découlant de cet objectif :

1- La qualité

Les textes publiés doivent obéir à certaines normes de publications.

2- L'accessibilité

Les textes doivent être écrits en fonction des élèves du collégial.

3- La gratuité

Les textes peuvent être reproduits gratuitement en autant qu'on mentionne l'auteur et la source (...).

4- La collaboration

Encéphi est le fruit de la collaboration de plusieurs professeurs de philosophie. Encéphi ne vise pas à se substituer au matériel pédagogique déjà disponible, mais à le compléter.

5- L'aide à l'apprentissage

Dans Encéphi, toutes les entrées sont conçues dans la perspective d'aider l'élève à atteindre les objectifs des cours de philosophie du collégial.

6- L'interactivité

Encéphi est un projet visant à favoriser les interactions entre les élèves et entre les élèves et les professeurs, sous la forme de discussions publiques épistolaires.

Dans un article à venir, nous reviendrons plus en détail sur le dernier objectif.


Un travail de moine

Grâce au support du collège et à des centaines d'heures de travail plus ou moins bénévoles, Encéphi a pu naître et se développer. Il sert maintenant de référence à plusieurs professeurs. Mais c'est un travail inachevé et très imparfait qui demandera constamment de nouveaux investissements. L'ampleur de la tâche et les ressources disponibles pour le développement sont malheureusement disproportionnés. Malgré tout, l'utilisation du Web en classe de philosophie nous a réservé de belles surprises.

Parmi celles-ci, il faut mentionner le sérieux avec lequel les élèves de nos groupes ont appris à se lire entre eux. Ils cherchent dans les textes publiés les failles et les points d'intérêt. Ils comparent divers textes sur un même sujet. Ils évaluent leurs propres productions en rapport avec les meilleurs textes du passé. Ils s'ambitionnent à vouloir être publiés à nouveau ou se réjouissent de l'être une première fois, incitant avec fierté leurs collègues d'étude à lire leurs écrits. Certains élèves réfractaires aux démarches traditionnelles ont enfin saisi le sens de la réflexion philosophique au détour d'un récit ou d'un dialogue. D'autres ont fait des liens nouveaux et inédits avec leurs champs d'étude (l'art ou la science par exemple). Certains se sont mis aux lectures facultatives, dans l'espoir de découvrir quelque perle de réflexion.

Bref, le développement d'un site Web complémentaire à nos pratiques pédagogiques traditionnelles a permis de développer l'activité d'apprentissage des élèves dans des directions nouvelles et inédites. Après un an d'existence, notre site Web a trouvé sa place dans l'arsenal de nos moyens pour susciter l'intérêt envers notre matière et stimuler les démarches d'apprentissage de nos élèves. 

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015