Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 30, Septembre 1999 
Planification stratégique au CCFD et NTIC : Version Imprimable  Version imprimable
Prévisions pour l'an 2000

Martine Mottet, CCFD
Sylvie Malaison

Planifier, c’est organiser, régler les choses selon un plan de développement. Le faire de façon stratégique, c’est le faire en coordonnant les actions des personnes impliquées, en manœuvrant habilement pour atteindre un but. C’est du moins ce que nous apprennent les définitions officielles du dictionnaire et que le Centre collégial de formation à distance fait siennes puisqu’elles impliquent une vision ordonnée et dynamique de l’avenir.

C’est ainsi que, le CCFD a voulu marquer le coup de son huitième anniversaire en se donnant une planification stratégique qui va baliser ses orientations pour les prochaines années en mettant l’accent sur la qualité des services de formation qu’il offre à toute la population du Québec, à tous ses étudiants et étudiantes.

Pour rédiger ce plan de développement, le Centre s’est appuyé sur le bilan de son expérience, sur la participation de son personnel et l’apport de consultations menées auprès de différentes instances du réseau collégial.

Actuellement, le CCFD met à la disposition des personnes qui souhaitent s’inscrire en formation à distance au collégial près de 175 cours répartis en formation préuniversitaire et en formation technique. Au sein du Centre, plus de quarante employés et employées, 125 tuteurs et tutrices et plusieurs dizaines de pigistes forment une équipe dynamique au service de la communauté étudiante.

C’est cette équipe qui, au cours des prochaines années, va s’employer à renforcer le positionnement du Centre au regard de son mandat de concepteur et de diffuseur de la formation à distance. Ce sont eux et elles qui verront à consolider et à développer de nouveaux cours, à trouver des moyens pour renforcer l’encadrement et les services offerts à la clientèle et qui vont chercher à rejoindre des clientèles nouvelles.

C’est donc dans un contexte de renouveau que le personnel du Centre collégial de formation à distance sera aussi appelé à préciser l’utilisation qu’il souhaite faire des technologies de l’information et des communications pour mettre les nouvelles productions qui en seront issues à la portée des étudiantes et étudiants, jeunes ou adultes.

Pour ce faire, nous reverrons notre plan de développement des technologies de l’information et des communications pour l’actualiser et l’ancrer solidement dans la réalité du vécu de notre clientèle actuelle au Québec et dans celle qui pourrait le devenir au Canada ou à l’étranger.

La formation à distance rend service à des milliers de Québécoises et Québécois. En effet, les études à distance contribuent à résoudre des problèmes d’organisation du temps ou de gestion des obligations pour tous ceux et celles qui doivent concilier études-travail-famille ou tout simplement études-travail. Les activités du Centre complètent également l’action des cégeps auprès d’élèves qui peuvent difficilement être servis autrement à certains moments dans le temps. Nous souhaitons donc que la formation à distance soit mieux comprise, plus appréciée et plus utilisée. Des efforts seront ainsi consentis pour accroître la notoriété et les avantages de la formation à distance auprès du grand public et dans le réseau collégial.

Ces défis, nous comptons les relever avec les enseignantes et enseignants du réseau collégial, qui sont nos collaborateurs de première ligne, avec tous les cégeps qui souhaitent partager avec nous leur vision de l’avenir, avec nos partenaires de l’industrie des télécommunications, du multimédia, des affaires et avec les établissements des différents réseaux de formation à distance tant au Canada qu’à l’étranger. La recherche, le développement et le partenariat seront également encouragés pour stimuler l’innovation.

Mais tout exercice de planification stratégique serait vain et futile s’il n’était pas inscrit dans la détermination de rendre les meilleurs services possible aux personnes qui s’inscrivent chez nous pour amorcer, poursuivre ou terminer des études collégiales à distance.

À vous qui êtes nombreux et nombreuses à nous fréquenter, nous demandons, au cours de l’année qui vient, de ne pas rater une occasion de nous transmettre des commentaires, des suggestions et des idées de projets susceptibles d’améliorer notre performance au chapitre des services à la clientèle et de devenir des partenaires actifs de notre planification stratégique

!

Dans les paragraphes précédents, nous avons évoqué les avantages génériques de la formation à distance individualisée et autorythmée. Mais on oublie souvent des avantages plus pointus de la formation à distance reliés aux habiletés transférables dans l’univers du travail. En terminant, nous souhaitons partager avec vous quelques réflexions sur ce thème.


Des cours dans Internet pour mieux vous positionner sur le marché du travail
Vous suivez des cours à distance au Centre collégial de formation à distance, à la Télé-université ou à la Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec, vous en avez déjà suivi ou vous comptez le faire ?
Bravo ! Vous avez donc probablement déjà des habiletés prisées par les employeurs, ou encore, en étudiant à distance, vous vous êtes donné les moyens – consciemment ou non – de développer ces habiletés. Lesquelles, demandez-vous ? Avant d’en énumérer quelques-unes, nous avons bien envie de vous demander en retour : lesquelles vous viennent à l’esprit ? Prenez quelques secondes pour y réfléchir ; nous vous attendrons avant de continuer…

Vous en avez trouvé ? Voici les habiletés auxquelles nous avons pensé, de notre côté : autonomie, capacité à gérer votre temps, sens des responsabilités. Aviez-vous déjà réfléchi au fait qu’étudier à distance pouvait ainsi vous donner une longueur d’avance sur les autres personnes qui postulent le même emploi que vous ?

Les employeurs préfèrent engager du personnel qui, en faisant preuve de telles qualités, saura participer à la construction d’une « entreprise
intelligente ». Qu’est-ce qu’une entreprise intelligente ? C’est une organisation qui mise sur le savoir de son personnel et qui sait s’adapter rapidement au changement. Nous vivons dans une société où l’information est devenue la matière première. Ainsi, depuis dix ans, plus de 75 % des emplois sont créés au Canada dans des domaines où le savoir occupe une place centrale. Par ailleurs, la quantité de connaissances à maîtriser dans ces emplois s’accroît rapidement de même que la fréquence avec laquelle il faut actualiser, mettre à jour son savoir.

Pour toutes ces raisons, les employeurs souhaitent recruter des candidats et des candidates qui sont autonomes, capables de gérer eux-mêmes leur temps et leurs apprentissages, et qui ont le sens des responsabilités. Ces mots vous rappellent-ils quelque chose ? Ce sont exactement ceux que nous avons utilisés, plus haut, pour décrire les habiletés qu’on apprend à développer quand on étudie à distance, comme vous. Toutefois, est-ce suffisant ?


Une solide culture informatique
Le candidat idéal possède d’autres qualités essentielles qui découlent des exigences de l’ère de l’information. Aimeriez-vous que nous vous donnions des exemples ? Une de ces habiletés est incontournable : savoir se servir d’un ordinateur. D’ailleurs, vous y avez probablement pensé vous-même. Examinons cela en détail.

Bien sûr, il est important d’être capable d’utiliser un ordinateur : c’est un outil de travail courant dans tous les domaines, que vous travailliez dans un collège, dans un établissement financier, une entreprise pharmaceutique ou un magasin de vente au détail, que vous soyez enseignant, commis de bureau, gestionnaire ou avocat. Il y a plus, cependant. Travailler dans un emploi où l’information est la matière première exige d’être capable de manipuler des abstractions (par exemple, Internet n’est pas un univers concret qu’on peut voir ou toucher mais abstrait, qu’on doit recréer dans son esprit), de traiter l’information, c’est-à-dire de trouver rapidement l’information pertinente, d’interpréter des données complexes, d’en faire une analyse critique et d’en bâtir une synthèse claire, ainsi que de communiquer ces résultats au moyen d’outils technologiques (comme un diaporama électronique ou une page Web). Par ailleurs, il faut aussi avoir la capacité de travailler en équipe pour accomplir tout cela, chacun apportant son expertise dans des groupes multidisciplinaires.

L’important, c’est de développer progressivement une solide culture informatique et des habiletés qui vous vaudront l’attention de votre employeur actuel ou éventuel.


Pour vous appuyer dans votre démarche
Au CCFD, et plus particulièrement au service de la recherche et du développement, nous nous sommes demandé comment vous aider dans cette démarche. C’est pourquoi, depuis quelques années, nous avons produit plus d’une dizaine de cours sur cédérom et dans Internet qui favorisent l’acquisition des habiletés dont nous avons parlé plus haut. Nous avons aussi créé une plate-forme de diffusion des cours dans Internet, qui offre notamment des forums électroniques, une messagerie interne et des fonctionnalités pour le travail d’équipe. Et nous avons encore plusieurs projets sur notre planche à dessin : de nouveaux cours, bien sûr, (une AEC complète en Techniques administratives, entre autres) ainsi que des capacités supplémentaires pour notre plate-forme de diffusion, une trousse de recherche d’information efficace dans Internet, etc.

Des équipes multidisciplinaires, formées de professeurs, technologues de l’éducation, informaticiens, programmeurs, infographistes et spécialistes de la langue, s’ingénient à vous offrir des produits qui tirent le meilleur parti des possibilités technologiques et pédagogiques du multimédia et d’Internet.

Dans les mois à venir, les développements seront nombreux au Centre collégial de formation à distance au chapitre des TIC. Nous vous invitons donc à regarder régulièrement notre site pour y découvrir les nouveautés, ou qui sait, peut-être…des offres pour venir vous joindre à notre équipe !

L’an 2000 verra également la tenue du congrès de l’Association canadienne d’éducation à distance dont l’Université Laval sera l’hôte en mai prochain. Ce grand rassemblement international mettra l’accent sur une problématique que vous connaissez bien : « L’apprenant au cœur des TIC, est-ce possible ? »

Quelle image nous faisons-nous des apprenants ou des apprenantes qui utilisent les TIC ? Nous mettons-nous vraiment à leur place ou interprétons-nous ce qu’ils souhaitent à la lumière de nos propres conceptions ou de nos dadas de l’heure ?

Que se passe-t-il en formation à distance au Québec, au Canada et ailleurs dans le monde pour que la préoccupation des TIC soit et reste centrée sur les personnes qui apprennent maintenant tout au long de leur vie ? Qu’est-ce que l’internationalisation de l’éducation change dans la vie des organisations de formation à distance ?

Quels modèles adopterons-nous pour rythmer notre évolution au gré des changements rapides tout en continuant à répondre aux besoins de nos clients ou de nos partenaires qui vivent parfois des réalités différentes et tout en restant rentables ?

Est-il vrai que la formation à distance unimodale telle que nous la connaissons disparaîtra au profit de la vague technologique qui submerge tous les établissements d’enseignement ?

Une foule de praticiens et de praticiennes de la formation à distance et leurs invités en discuteront. Nous espérons que vous vous joindrez aux débats !

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015