Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 48, Février 2003 
Éducation à la citoyenneté planétaire Version Imprimable  Version imprimable


Jacqueline Ascah  (Macumba International)

Enfants soldats, travail des enfants, prostitution juvénile, eau prise en otage ou polluée, enlèvements politiques, disparitions de jeunes… Le site expose ces formes de barbarie qui persistent et informe sur l’humanité qui résiste.

Conçu dans la perspective d’une éducation à la citoyenneté planétaire, le site fournit un accès gratuit à des scénarios pédagogiques qui s’alignent avec plusieurs éléments du cursus collégial, particulièrement en sciences humaines.

Ces scénarios, développés par des pédagogues chevronnés de la Vitrine APO, font usage d’extraits de reportage où la parole est donnée aux gens qui vivent ces situations (que ce soit un enfant soldat au Sierra Leone ou un Uruguayen victime d’un enlèvement politique). Ces extraits s’accompagnent de textes de fond rédigés par le journaliste Jean-Pierre Cloutier, le « gourou » québécois d’Internet (bien connu pour ses Chroniques de Cybérie). M. Cloutier publie aussi un bulletin de nouvelles hebdomadaire alimenté par des sources d’information de partout sur la planète. Les scénarios font même usage d’un service de forum réservé pour tout enseignant qui en fait la demande. Enfin, on y mentionne des hyperliens, judicieusement choisis, vers des organismes qui tentent d’améliorer le sort de l’humanité et on suggère des avenues pour les internautes désireux de prendre une part active dans ces démarches.

Le site prend sa source dans la vaste expérience de trois journalistes-réalisateurs (les piliers de l’émission Nord-Sud à Télé-Québec, aujourd’hui à la tête de leur maison de productions Macumba International) qui, depuis plus de 20 ans, parcourent le monde pour réaliser des documentaires.

Le site fut construit à partir de recherches solides, de contacts internationaux soutenus, d’une banque de reportages et de photos de qualité. La richesse et la diversité des contenus en font un lieu privilégié pour apprendre, enseigner, se sentir partie prenante et agir face à des situations extrêmes que l’on souhaiterait inexistantes.


Les scénarios pédagogiques

Le site fournit un scénario pédagogique en sciences humaines (et parfois aussi en sciences pures) pour chacun des thèmes développés. Les scénarios proposent des moyens concrets de profiter de la richesse des contenus du site dans une démarche éducative qui correspond à des éléments du cursus collégial.

Les scénarios, tous téléchargeables en format PDF, précisent les objectifs visés, les besoins éducatifs et les éléments du cursus collégial auxquels ils se rapportent. D’entrée de jeu, les étudiants visionnent un extrait de reportage qui leur fait connaître une personne aux prises avec le sujet à l’étude. Après une première discussion en classe sur le thème abordé, les élèves s’informent davantage sur le sujet et réfléchissent sur des pistes de solution – grâce aux dossiers de fond fournis sur le site et à la visite des sites qui y sont recensés. Il est aussi possible de proposer des recherches sur un aspect ou un autre de la question. Un retour sur l’ensemble peut se faire en classe ou par un forum de discussion réservé à la classe. Il est aussi envisageable de poursuivre l’échange en invitant des gens d’autres écoles à collaborer au moyen de Registre Classe@Classe ou du Net des Cartables. Enfin, l’enseignant ou l’enseignante présente en classe (ou par le forum) des notions théoriques en lien avec le thème.


Les thèmes des scénarios


L’ENFANCE ASSASSINÉE

Les enfants soldats

L’activité permet d’entendre les témoignages d’enfants soldats au Sierra Leone, de prendre conscience du contexte politique de ce pays, de se familiariser avec l’ampleur du phénomène des enfants soldats dans le monde ainsi que des actions menées pour l’amenuiser. Le sujet est propice pour discuter de notions théoriques tels les comportements en situation de crise, les effets d’entraînement sur les jeunes, la violence et la peur, le pouvoir.


Le travail des enfants

L’activité nous fait d’abord connaître une jeune Philippine qui travaille dans des conditions dangereuses. On ouvre ensuite sur les raisons qui sous-tendent le travail des enfants, les contextes dans lesquels il est acceptable ou non, l’ampleur du phénomène et ce qui est fait pour le contrer. Le sujet permet de poser des jalons quant aux notions historiques de classes sociales, à la consommation et au seuil de pauvreté, ainsi qu’à la mondialisation et au commerce international.


La prostitution juvénile

Les propos de Lexus, une jeune prostituée de Vancouver qui a vécu dans de nombreuses familles d’accueil, et les efforts d’un policier de la ville pour la sortir de la rue constituent l’entrée de jeu pour aborder les modes d’inter-vention auprès des jeunes. Un tour d’horizon de l’exploitation sexuelle des enfants dans le monde et des causes qui la sous-tendent se termine par une analyse des efforts déployés pour leur venir en aide.


LA PLANÈTE RAVAGÉE

La pollution de l’eau : Des minières canadiennes polluent l’eau des Philippines

Des pêcheurs philippins sont malades en raison de l’exploitation d’une mine par une compagnie canadienne. Leur cause est devenue célèbre dans les annales de poursuites pour cause de pollution de l’eau par des déversements miniers. C’est là un sujet propice pour l’étude de l’éthique industrielle et des lois sur la protection de l’environnement. Et que dire de l’impact des pays du Nord sur ceux du Sud…


Une forêt rasée : Peuple autochtone aux abois

Le scénario s’ouvre sur des Mapuches, population autochtone du Chili, qui revendiquent leurs droits sur des terres ancestrales exploitées par des compagnies forestières. On apprend à connaître l’histoire de ce peuple, ainsi que les questions politiques, économiques et environnementales sous-jacentes à leurs luttes. On traite ensuite de la question des droits ancestraux, qui est au cœur des revendications de nombreux peuples dans le monde.


La guerre de l’eau : L’eau en Palestine prise en otage par des Israéliens

Avec la caméra braquée sur la population de Beit Furiq en Cisjordanie, qui n’a pas accès à l’eau potable qui circule dans les tuyaux sous les rues de la ville, on examine le problème de l’eau en Palestine prise en otage par les Israéliens afin d’alimenter leurs colonies. On précise quelles sont les sources d’eau potable en Palestine et comment leur surexploitation hypothèque l’avenir. On dresse un portrait historique des éléments du contexte Israël/Palestine, dont la naissance du sionisme et du nationalisme arabe, l’arrivée des Britanniques et l’appropriation des terres par les colonies juives. On passe ensuite au plan de partage proposé en 1937 et au début de la spirale de violence qui nous mène à la situation actuelle. En cours de route, on aborde le problème des réfugiés, la guerre des Six Jours, l’Intifada, les accords d’Oslo, la deuxième Intifada et l’Opération Rempart du printemps 2002.

Après ce tour d’horizon historique, on explique comment l’eau constitue un enjeu dans de nombreux conflits dans le monde et pourquoi bien d’autres conflits sont prévisibles en aval. On explore ensuite des propositions émises par des organismes internationaux pour favoriser un accès équitable et un approvisionnement adéquat à ce qu’il est convenu d’appeler « l’or bleu » du 21e siècle, et on explique comment tout cela passe par des mécanismes de coopération, de gestion locale et d’utilisation raisonnée.


DISPARAÎTRE

Disparitions politiques : Enfant uruguayen porté disparu pendant 11 ans

Par ses propos émouvants, Amaral Garcia, un Uruguayen porté disparu pendant 11 ans, nous transporte dans le monde des enlèvements politiques, leurs causes et leurs conséquences, dont celle du Groupe des grands-mères de mai, en Argentine qui, sans relâche, tente de retrouver des êtres chers. Le fait d’apprendre que les parents d’Amaral furent assassinés à cause de leur militantisme ouvre grande la question de la résistance politique et des droits à la libre expression.


Personnes disparues : Une adolescente québécoise manque à l’appel

Le tourment d’une famille québécoise sans nouvelles de son adolescente depuis plus d’un an nous fait comprendre l’impact des fugues et des disparitions. On se questionne aussi sur les raisons de l’acte de la disparition, porte ouverte sur certains comportements d’adolescents, mais aussi sur les processus d’enquête. Le fait d’apprendre que l’adolescente avait cyberbavardé conduit à se demander si les jeunes connaissent suffisamment les dangers de cette activité très à la mode. Enfin, que disent les statistiques et les organismes du milieu sur les disparitions, leurs causes et leurs résolutions?

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015