Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 50, Mai 2003 
Une image à tous les mille mots ou Le Québec en images comme support à l'édition Version Imprimable  Version imprimable


Denis Chabot, Chargé de projet  (CCDMD)

Le Québec en images est une banque de photographies numériques développée par le Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD). Nous avons déjà décrit le projet et son contenu dans deux articles précédents (Clic, numéros 42 et 46). Cette fois, nous vous présentons un exemple d’application pour démontrer son potentiel comme outil de soutien à l’édition.

L’automne dernier, j’ai été appelé à réaliser un travail d’édition pour le compte de mon association professionnelle. Ce numéro spécial de Géographes, la revue de l’Association professionnelle des géographes du Québec (APGQ), comportait un dossier sur « La coha-bitation des usages dans la forêt québécoise ». Nous avons alors choisi de rehausser le contenu des 80 pages de cette publication imprimée à l’aide des seules images de la banque du CCDMD. Par analogie, nous pouvons facilement imaginer un enseignant du réseau collégial en train de préparer un recueil de textes ou un étudiant qui doit documenter un thème particulier. Voyons de plus près les étapes de ce travail et le potentiel pédagogique qui en ressort.

Une fois en possession de la douzaine d’articles et après les avoir relus plusieurs fois, j’entrepris la recherche iconographique avec une idée assez précise des thèmes à illustrer. Il ne me fallut que trois visites sur le site pour trouver et télédécharger plus d’une cinquantaine de photographies pertinentes à haute résolution (300 ppp). La publication finale compte une trentaine d’images; certaines ont été retravaillées, notamment sur le plan du cadrage, la haute résolution permettant d’isoler un détail et de créer une nouvelle composition.




© Le Québec en images / Photo de Régis Fournier


Le travail de repérage se fait très rapidement. À l’aide de l’outil « Recherche avancée », il a été facile de retrouver, parmi les 18 650 photographies que contenait alors la banque, les images pertinentes pour la dizaine de thèmes particuliers que j’avais choisi d’illustrer. Que ce soit sous les mots-clés forêt, faune, villégiature ou Mauricie, l’exploration des centaines de photographies se fit rapidement grâce à l’affichage par tranche de 15 images format timbre-poste. L’opération a été réalisée à l’aide d’une liaison Internet à haute vitesse. Dans ce cas précis, le temps imparti à la recherche et à la récupération des images ne représenta pas plus que 2 p. 100 de l’ensemble du travail d’édition réalisé. S’il s’agit d’un texte que l’on rédige de bout en bout, ce ratio ne peut que diminuer. L’amélioration de la qualité générale d’une publication rehaussée d’images d’intérêt constitue un excellent retour sur cet « investissement » documentaire.




© Le Québec en images / Photo de François Ruph


Il m’apparaît important de souligner que le travail d’édition impose d’abord une vigilance et un effort d’organisation quant aux contenus textuels. Par contre, le recours à une iconographie pertinente et diversifiée ajoute beaucoup de relief aux textes. Combinées à une mise en pages dynamique, les photographies viennent soutenir et compléter le propos. Inutile de dire que les images jouent un rôle de plus en plus grand dans le secteur de l’édition. Comme le texte, l’image a un contenu documentaire et son auteur utilise différents procédés techniques et stylistiques afin de transmettre un message en lien avec cette information. Ne disons-nous pas parfois qu’il y a des mots-clés et des idées-forces dans un texte? Alors, des images-clés ou des images-forces peuvent sûrement soutenir un propos. L’image est un moyen de communication puissant et nous pouvons désormais l’intégrer facilement dans la production de matériel didactique de qualité.




© Le Québec en images / Photographe inconnu


En terminant, je citerai un petit exemple singulier qui témoigne d’une utilisation assez universelle du projet et surtout qui démontre l’important besoin d’images libres de droit pour le monde de l’éducation. La revue Québec science (Castonguay, février 2003) y a puisé la photographie d’un cours de mécanique en 1948 afin d’illustrer un article qui traite de l’évolution de l’automobile depuis un siècle.




© Le Québec en images / Photographe inconnu

Alors qu’il reste encore quelques milliers d’images à mettre en ligne et plusieurs collections à dénicher pour Le Québec en images, ces exemples attestent de la viabilité de ce grand chantier collectif que constitue une banque d’images libres de droit. Il nous reste à espérer que les gens continueront de l’utiliser avec autant d’ardeur et surtout, qu’ils accepteront de contribuer à son développement en mettant à la disposition de la communauté d’autres précieuses collections. Il y a un bel avenir pour ce genre de produit, à la fois simple, offert en ligne et ouvert. Il mise sur l’imagination et la créativité de ses utilisateurs. La tradition d’autonomie des enseignants dans la fabrica-tion de leurs contenus trouve une source documentaire bien adaptée à cette pratique. C’est aussi une excellente façon de résister à toutes les convergences qui numérisent le bien commun avant de le mettre en marché. Ne devrions-nous pas bientôt nous donner les moyens de refaire le monde… en images?

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015