Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 54, Mai 2004 
Un serveur Linux pour la pédagogie? Version Imprimable  Version imprimable


Guillaume Beaudoin, technicien en informatique
Administrateur Internet, Cégep de Bois-de-Boulogne

Jusqu'à quel point est-il facile pour le profane de mettre en place un serveur Linux dans un contexte scolaire? Un administrateur de réseau travaillant dans un service informatique nous livre quelques conseils. 

Un nombre croissant d'enseignants souhaitent mettre à la disposition de leurs groupes d'étudiants des documents d'appoint (pages Web, fichiers Word, PDF, documents vidéo, etc.), des exercices et des références en ligne. À cette fin, la plupart des collèges leur offrent des espaces Web où ils peuvent déposer leurs documents. Au cégep de Bois-de-Boulogne, une passerelle avec le Service des ressources humaines entraîne la création automatique d'un espace réseau et d'un espace Web pour chaque nouvel enseignant.Ces sites sont rassemblés dans le Portail du collège virtuel.

Plusieurs enseignants souhaitent également intégrer des outils télématiques (clavardage, forums de discussions) dans leurs cours. L'utilisation d'une plate-forme de téléformation, telle WebCT ou DECclic, est alors parfaitement indiquée. Ces environnements de formation permettent d'assembler facilement du contenu et de le lier à des exercices et à des activités pédagogiques.

Un serveur pédagogique en propre est utile lorsque des outils particuliers, non disponibles dans une plate-forme de téléformation, doivent être utilisés. On peut penser, par exemple, à des outils de gestion de contenu de style journalistique comme SPIP, PHP-Nuke, à des forums en ligne comme phpBB, à un système de publication d’images comme phpGallery ou à de simple outils pour webmestre comme un compteur de visites ou un générateur de menus. Plus d’un millier d'outils du genre sont référencés sur les sites de Zend et Freshmeat.

Si vous souhaitez distribuer des documents dont le contenu est créé dynamiquement sur mesure et programmer vos propres scripts afin, par exemple, de présenter une série de ressources extraites d'une base de données en fonction de certains critères, un accès plus direct aux fonctions du serveur facilitera grandement le processus.

Il est préférable pour l’enseignant de publier lui-même les documents Web produits par ses élèves. En effet, la création de droits d'accès sur votre serveur représente autant de portes entrouvertes sur des problèmes de sécurité. Une personne mal intentionnée pourrait installer ses propres scripts ou applications Web et ainsi compromettre la sécurité de tout votre serveur. De plus, on oublie trop souvent la responsabilité légale de son établissement dans la diffusion de documents ne respectant pas les droits d'auteurs ou présentant un contenu offensant (sexuellement explicite, haineux, etc.). En se réservant l'accès pour effectuer la diffusion de ces documents, l'enseignant a la possibilité d'exercer un droit de regard.


Votre service informatique, un allié indispensable

Si le serveur est installé à l'extérieur du service informatique, vous devrez vous assurer de la collaboration du service tout au long du processus. Il vous faudra connecter votre serveur au réseau, obtenir une adresse IP fixe et un nom d’hôte (par exemple, « departement.college.qc.ca ») pour donner une identité à votre serveur.

Certains services informatiques de collèges ont mis en place des environnements spéciaux pour des serveurs d’enseignement, d’autres voudront s’assurer de votre compétence à mettre un serveur en ligne, d’autres encore voudront simplement être au courant de votre initiative. N'oubliez pas que le service informatique doit être en mesure de réagir à toutes sortes de situations problématiques et de contrôler ce qui circule dans le réseau local. En effet, tout serveur est potentiellement une cible pour des pirates mal intentionnés. Vous croyez que personne de l'extérieur ne sera intéressé par les serveurs de votre établissement? Sachez qu’au cégep de Bois-de-Boulogne (un collège de 250 enseignants), on compte 500 000 tentatives de connexions suspectes par jour!


Matériel

Idéalement, vous devez dédier un ordinateur pour soutenir votre serveur pédagogique.Une machine récente de classe Pentium III ou plus peut très bien faire l’affaire. Mais il est préférable d'utiliser une machine spécialement conçue pour fonctionner comme serveur. Elle sera en mesure de fonctionner de façon plus intense, plus longtemps et en mode continu. De plus, elle est habituellement accompagnée d'une garantie plus complète.

Naturellement, vous ne pourrez reproduire tout l'équipement habituel d'une salle informatique : climatisation, génératrice, contrôle d'accès, système d'alimentation sans coupure, plancher flottant pour abriter les fils, protection contre les incendies, systèmes de sauvegarde et de relève, etc. Vous devrez accepter un certain risque quant à la sécurité de vos documents.


Ressources humaines

Vous avez déjà dans vos rangs un habitué du système GNU/Linux ou êtes vous-même en mesure de procéder à l’installation du système d’exploitation et des logiciels serveurs pour le Web? Dans tous les cas, il faut avoir déjà installé GNU/Linux et être familier avec cet environnement.

Évitez de confier cette responsabilité à une personne à statut précaire, car vous risquez de voir un jour toute l'expertise disparaître d'un coup… et de ne plus être en mesure d'assurer le maintien du serveur. Vous devriez avoir plusieurs experts, car il faudra consacrer un bon nombre d'heures à la configuration et à l'entretien, probablement beaucoup plus que vous ne le pensiez.


Au lieu d’installer un ordinateur serveur, vous pouvez vous servir d'un poste de travail utilisant déjà GNU/Linux et installer les logiciels de serveur Web de façon temporaire pour tâter le terrain avant de faire le saut. Cette méthode peut être aussi utile pour vérifier si un outil particulier est digne d’intérêt avant de demander au service informatique d’en faire l’installation sur son serveur. Montrez-lui que vous avez essayé le logiciel, que vous êtes sérieux dans votre démarche et que ce n’est pas une demande « juste pour essayer ». Il sera alors plus réceptif à votre demande.



Pas d'expert GNU/Linux? Internet Information Serveur (IIS), qui est fourni avec Microsoft Windows Server 2003 standard (126 $ dans les programmes d'achats regroupés de la Vitrine APO), offre des outils comparables à Apache. On a beaucoup critiqué les produits Microsoft concernant la sécurité. Jusqu'à récemment, en effet, la plupart des options de sécurité n'étaient pas activées automatiquement au moment de l'installation. Aujourd'hui, en utilisant les versions les plus récentes et en appliquant les mises à jour de Windows, les produits Microsoft offrent une sécurité améliorée.



Logiciels

La majorité des distributions GNU/Linux offertes actuellement peuvent facilement être utilisées pour la création de votre serveur Web pédagogique. De préférence, utilisez les versions des logiciels propres à cette distribution et évitez de compiler vous-même des logiciels. En utilisant la version fournie par les auteurs de votre distribution GNU/Linux, vous obtiendrez une version qui s’intégrera mieux avec votre système (emplacement des fichiers, séquence de démarrage, rotation des fichiers journaux). S'il existe plusieurs logiciels de serveur Web, le plus connu et le plus reconnu est Apache (plus de 65 p. 100 des serveurs Web dans Internet). En option, vous pourrez ajouter un système de programmation serveur pour le Web; le plus populaire est PHP. Optionnellement, vous pouvez installer un système de base de données tels MySQL ou PostgreSQL.


Une autre possibilité est d’installer les versions des logiciels serveurs sur des plateformes étrangères. Ainsi, il existe une version d'Apache et de PHP pour Windows 2000 et Mac OS X. Attention, ce n’est pas parce qu’il existe une version pour votre système d’exploitation que les logiciels y sont parfaitement intégrés ou qu’ils possèdent des interfaces de configuration graphique! Lorsque deux mondes se mélangent ainsi, il faut repérer tous les problèmes de sécurité se rapportant aussi bien à votre plate-forme qu'aux logiciels.



Des services complémentaires vous seront utiles :

  • un serveur FTP (File Transfert Protocol) pour le transfert de vos documents de votre station de travail à votre serveur;

  • un serveur SSH (Secure Shell) pour vous connecter à distance à votre serveur;

  • un logiciel ou une méthode de sauvegarde pour conserver une copie de sécurité des fichiers.


Sécurité

Il est essentiel de s’abonner au bulletin d’avis de sécurité publié par les auteurs de votre distribution GNU/Linux. Consultez le site Web de votre distribution pour localiser ce bulletin. Si elle n’offre pas ce genre d’avis, il est préférable de ne pas la retenir pour votre serveur pédagogique.

Il faut s’assurer de prévoir des règles précises pour la publication de documents; voici quelques conseils :

  • ne permettez pas aux visiteurs de voir la liste des fichiers d’un répertoire; assurez-vous d’avoir désactivé la génération d’index automatique;

  • si vous déposez des documents confidentiels sur le serveur, protégez-les avec des mots de passe; placer des documents sur le serveur sans y faire référence dans vos pages publiques n’est pas sécuritaire.Ces documents sont facilement repérés par les logiciels d'indexation de Google ou d’AltaVista et sont publiquement exposés lors de recherches;

  • Apache possède une fonctionnalité de serveur mandataire (proxy). Si elle est activée (je ne vous le recommande pas), il faut s'assurer qu’elle ne soit pas disponible pour tous les utilisateurs d’Internet, car un pirate pourrait lancer des attaques informatiques en utilisant votre serveur comme relais de transmission.


Vous devez également prévoir des scripts et la programmation PHP. Ces fonctions permettent l'exécution de programmes par votre serveur à l’intention des visiteurs de vos sites. Attention, des utilisateurs malicieux peuvent profiter de failles dans la programmation de ces logiciels et utiliser leurs droits d’exécution sur le serveur pour le contrôler selon leur bon vouloir s’ils réussissent à faire passer leurs propres programmes à travers votre site Web!


Pour conclure

En plus de la documentation accompagnant les logiciels, on trouvera aussi en ligne des articles, guides et tutoriels. Si vous n'avez toujours pas de réponses à vos questions, tournez-vous vers les groupes de discussion. En envoyant un message à un groupe13, n'oubliez pas de respecter les règles de nétiquette en cherchant auparavant une réponse à votre question dans les archives du groupe. Évitez aussi d'envoyer votre message à plusieurs groupes à la fois et n'oubliez pas que la majorité des participants sont bénévoles. L'exploitation d'un serveur pédagogique, quelle que soit la plate-forme utilisée, est une tâche qui requiert beaucoup de planification. Il faut donc s'assurer que les bénéfices en valent bien la peine avant de se lancer dans l'aventure.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015