Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 55, Octobre 2004 
ExamStudio Version Imprimable  Version imprimable


Pierre-Julien Guay  (Vitrine APO)

L'utilisation de questionnaires d'évaluation a été l’une des premières applications pédagogiques de l'ordinateur. Au fil du temps, les rétroactions sont devenues moins mécaniques et plus didactiques, et l'arrivée du multimédia a permis d'utiliser des séquences audio et vidéo. D'abord confiné à des applications spécialisées telles que LXR test, JavaScript a permis ensuite d'exploiter des pages Web de façon interactive bien qu'artisanale.

L'arrivée de Hot Potatoes, qui combine la création de questionnaires par des applications autonomes sous Windows et Macintosh et leur utilisation en ligne, a permis à un nombre beaucoup plus large d'enseignants de développer gratuitement des questionnaires en ligne.

Au Québec, le CCDMD a réalisé Netquiz, qui reprend les fonctionnalités de Hot Potatoes en y ajoutant de nouveaux types de tests, un interface équilibré et agréable ainsi que la possibilité de récupérer les résultats de tests. Et disparaît enfin cette impression de «bricolage» rattachée à l'utilisation d'outils utilitaires…

Après toutes ces expériences, la démarche des promoteurs de la plate-forme de téléformation DECclic – reprendre à zéro le processus de création de questionnaires – pouvait sembler téméraire. Cependant, le résultat de leur analyse a donné naissance à un outil innovateur, entièrement basé sur le concept de manipulation d'objets. Le présent texte est basé sur l'analyse de la version alpha du logiciel, disponible depuis juin 2004.

ExamStudio est une application autonome fonctionnant sous Windows et permettant l'édition de questionnaires. Ceux-ci peuvent ensuite être placés sur un serveur et remplis par les étudiants à partir d'un fureteur ou de l'intérieur de la plate-forme DECclic. Les utilisateurs de Macintosh et de Linux devront cependant se contenter d'une version Web intégrée à la plate-forme de DECclic qui offrira les mêmes fonctionnalités, mais sans les avantages du cliquer-glisser et du copier-coller.

Un questionnaire conçu dans ExamStudio est composé d'une série d'objets : des zones de texte, des sections, des questions et des éléments de réponse. L'interface comporte trois zones principales. La section supérieure gauche de l'écran représente la structure des objets de façon hiérarchique et rappelle un peu le mode plan de certains éditeurs de texte. Le déplacement d'un choix de réponse, d'une question ou d'une section entière est l'affaire d'un simple «cliquer – glisser».

La zone principale offre trois modes de visionnement du questionnaire. Le mode création facilite le positionnement des objets. Le logiciel permet d'offrir tout l'éventail des options de formatage imaginables : fontes, couleurs, taille, exposant, etc. Mieux encore, il est possible de créer des styles pour presque tous les types d’objets.

Le mode prévisualisation permet de voir le questionnaire tel qu'il apparaîtra à l'étudiant tandis que le mode source révèle le code XML sous-jacent.

Libéré des aspects liés à la mise en page, le concepteur de questionnaires peut se consacrer entièrement à l'élaboration de choix de réponses et à la préparation de rétroactions. Le logiciel permet d’assembler des questions pouvant contenir plusieurs types de champs de réponse, chaque type pouvant être associé à une forme de présentation. Par exemple, pour un choix unique, on peut utiliser une liste déroulante, des boutons radio, ou encore, une liste de choix. La combinaison de champs de réponse de type énoncés et de choix uniques permet de créer avec une facilité déconcertante un test de closure.

Qu’il s’agisse d'un texte, d'une question ou d'un élément de réponse, on peut ajouter des objets multimédias. ExamStudio offre même une fenêtre permettant de consulter la banque d'images de Google, d'importer une image et de la conserver dans une bibliothèque.



L'environnement de travail d'ExamStudio comporte trois zones. Structure permet d'observer et de modifier la hiérarchie des éléments d'un questionnaire. Liste des propriétés renseigne sur les caractéristiques générales du questionnaire, les métadonnées et le barème de correction. La zone principale permet ici de prévisualiser le questionnaire tel qu'il apparaîtra à l'étudiant.



L'éditeur de métadonnées permet d'associer certains renseignements concernant l'auteur, les droits et les champs disciplinaires associés à un questionnaire. Lorsque l'auteur l'autorise, ces informations permettront à d'autres enseignants de trouver rapidement des éléments de questionnaires qu’ils pourraient réutiliser.


La troisième zone d'édition, située en bas à gauche, se rapporte aux propriétés de l'objet sélectionné ou en cours d'édition. Une de ces propriétés est bien sûr le pointage associé à un élément de réponse : il peut être nul, positif ou négatif. C'est ici qu'on pourra définir, par exemple, une liste de mots attendue dans un énoncé et le nombre de points associés à une bonne réponse.

Les rétroactions ont une importance cruciale dans l'utilisation de tests formatifs. ExamStudio permet de lier un message interactif ou une exécution de code JavaScript à un élément de questionnaire. On peut ainsi faire apparaître une fenêtre comportant des explications ou déclencher la lecture d'une section d'un document audio lorsque l'étudiant clique sur une image, fait un choix de réponse ou glisse la souris au-dessus d'une zone déterminée.

Outre les propriétés classiques d'un objet, on trouve des métadonnées associées à l'ensemble des éléments d'un questionnaire. On sait qu'un processus de normalisation des technologies de l'information pour l'enseignement est en cours, piloté par le groupe ISO/IEC JTC1 SC36. Des acteurs du collégial, soit la Vitrine APO et le cégep@distance, participent d'ailleurs à un groupe de travail québécois sur les normes, qui a donné naissance au profil d'application NORMETIC, un sous-ensemble du standard LOM (Learning Object Metadata).

Ces métadonnées s'appliquent à deux types d'objets présents dans les plates-formes de téléformation : les ressources d'enseignement et d'apprentissage (aussi appelées objets d'apprentissage) et les évaluations. Les travaux n'ont porté jusqu’ici que sur le premier type d'application et ExamStudio est la première implantation des normes sur le plan des évaluations. Les descripteurs associés aux éléments d'un questionnaire permettent, si l'enseignant qui conçoit le questionnaire le veut bien, de repérer des éléments correspondant à des critères précis – par exemple, le thème des participes passés ou de l'électromagnétisme – et de les importer dans un questionnaire en rédaction. Il est bien sûr déjà possible de transférer des éléments d'un questionnaire à un autre, mais l'utilisation des normes facilite la création d'un corpus commun de questions qui peuvent être partagées entre tous les enseignants qui utilisent la plate-forme DECclic.

En l'absence de pratiques exemplaires de normalisation des évaluations, l'application permet de définir des métadonnées pour tous les éléments d'un questionnaire, sauf les choix de réponses. Or, si une partie de ces métadonnées peut être générée automatiquement, l'enseignant qui souhaite documenter ses éléments devra s'atteler à la tâche de remplir manuellement de nombreux champs de données.

En appliquant la notion d'objets dans la création de questionnaires, ExamStudio décuple les possibilités de création d'évaluations originales et, tout particulièrement, l'échange de questions entre les enseignants. Le logiciel sera offert gratuitement en janvier 2005 à tous les collèges qui auront souscrit à l'abonnement à DECclic.

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015