Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 58, Mai 2005 
L'encyclopédie Wikipédia Version Imprimable  Version imprimable
Le potentiel de la coopération pour l'éducation

Patrice Létourneau
Professionnel de recherche
Un dossier conjoint Carrefour Éducation Vitrine APO


Les encyclopédies ont un intérêt certain comme support de l’apprentissage, à plus forte raison quand il s’agit d’éditions numériques. Celles-ci, en effet, ont l’avantage, par rapport aux éditions imprimées, d’offrir une grande richesse d’interconnexion des articles par les hyperliens, ce qui n’est pas négligeable comme facteur de découverte et de stimulation de la curiosité intellectuelle des étudiants. Malheureusement, les encyclopédies numériques de type grand public ne sont pas toujours à la hauteur de ce qu’on pourrait attendre d’elles. Qu’on se remémore, par exemple, le constat que Lorne Huston, professeur d’histoire au Collège Édouard-Montpetit, faisait au sujet de l’édition 1999 d’Encarta et de ses perles 1. Quel professeur n’a pas déjà souhaité, à un moment ou à un autre, pouvoir corriger une donnée dans un tel ouvrage ou compléter un article jugé trop peu développé? Certaines personnes ont constitué leurs propres ressources numériques, ce qui est assurément une manière ingénieuse de faire face à la situation et de s’assurer de disposer d’une ressource qui convienne à leurs besoins.

Devant l’ampleur du travail nécessaire pour bâtir une encyclopédie, cependant, on rêve parfois d’une mise en commun des efforts. Or, il faut savoir qu’une telle possibilité est offerte : il existe une encyclopédie développée en ligne, qui est à la fois gratuite et exempte de publicité, et sous une licence libre facilitant autant l’utilisation que la réutilisation de son contenu. Il s’agit de l’encyclopédie multilingue Wikipédia, dont la version française est accessible au http://fr.wikipedia.org.


Qu’est-ce que Wikipédia?

Lancée en 2001, l’encyclopédie Wikipédia est un projet développé en plusieurs langues (sept de ces versions comportent plus de 50 000 articles), qui a pour particularité de reposer sur un travail coopératif. La coopération de ce type a déjà conduit à des réalisations dans le développement des logiciels libres telles que le navigateur Firefox et la suite bureautique OpenOffice.org, qui concurrencent avec vigueur les modèles commerciaux traditionnels. Pour faciliter la mise en commun des efforts, Wikipédia a été conçue sur la base d’un Wiki, ce qui veut dire que les pages peuvent être modifiées très rapidement et très facilement, par quelques clics. Ceci signifie aussi qu’a priori, n’importe qui peut écrire un article dans Wikipédia et en modifier un autre, et ce aisément, sans avoir à s’identifier ou à s’enregistrer (l’enregistrement offre un certain nombre d’avantages).

Vous froncez les sourcils? C’est compréhensible puisque, immanquablement, on se sent méfiant face à une telle ouverture, qui peut sembler bien naïve. On connaît les problèmes de vandalisme que subissent les établissements d’enseignement, comme tant d’autres lieux publics, et l’on peut se demander pourquoi il n’en serait pas de même pour un site où chaque page est modifiable par tous visiteurs! À l’examen, les résultats sont pourtant surprenants. Il y a bel et bien des actes de vandalisme sous diverses formes, comme l’intromission de commentaires impertinents ou de bêtises, des modifications de dates ou de données, des effacements de contenus, etc. Ce n’est pas rare, c’est même fréquent. Cependant, une surveillance collective du fil des modifications récentes permet de repérer ces changements et de rétablir les versions «saines» des articles très rapidement, par de simples clics, avec une efficacité surprenante. D’ailleurs, IBM a réalisé une étude sur Wikipédia dans laquelle elle mettait justement en lumière, dans son rapport préliminaire, la rapidité de correction des actes de vandalisme.

On objectera peut-être qu’il demeure néanmoins légitime de s’interroger sur la validité des contenus qu’offre un tel modèle. Après tout, au cours de notre vie, nous avons tous déjà fait face à une personne qui voulait nous imposer son point de vue. De plus, on sait que certains militants et activistes tirent profit des moyens de communication mis à leur disposition. Étant donné l’ouverture qu’offre un Wiki, on peut se demander si les articles ne risquent pas d’être inévitablement tendancieux. Wikipédia, qui se présente comme un projet encyclopédique, n’a pas pour vocation de devenir une collection d’essais ou de thèses. Aussi, une des règles fondamentales sur laquelle repose le projet est le respect d’un horizon de neutralité du point de vue vers lequel les articles doivent tendre. Cet impératif est considéré comme non négociable, c’est une règle qui prime sur toute autre considération. La mise en ligne instantanée de contenu implique que des relectures soient faites en permanence. La régulation est ainsi effectuée de manière collective, tant grâce aux relectures des contributeurs «réguliers» que par celles de tous les lecteurs de l’encyclopédie, qui peuvent modifier aisément une page pour apporter une correction ou laisser un commentaire dans la page de discussion de l’article. Les ajouts biaisés sont possibles, oui, mais il faut reconnaître qu’en revanche, ce modèle accroît les possibilités d’intervention en provenance d’une variété d’horizons professionnels, culturels et géographiques, permettant tout autant de corriger que d’enrichir les contenus. Par ailleurs, on devinera que les articles propices à la polémique sont quant à eux placés sous une surveillance accrue. De même, dans certains cas, il peut y avoir un «conflit» sur l’édition d’un article, ce qui donne lieu à une délibération, et celle-ci se doit de prendre appui sur la rationalité des arguments et la capacité à fournir des références. En bout de ligne, lorsqu’on observe les résultats de cette approche, il faut reconnaître que si l’exercice d’un esprit critique est toujours de mise, les articles sont généralement d’une qualité acceptable, la principale limite n’étant pas tant l’approche que la relative jeunesse du projet – plusieurs articles ne sont pour le moment qu’à l’état d’ébauche et certains sujets sont en attente d’auteurs. Notons ici qu’un coup d’œil sur la version anglaise de Wikipédia (laquelle a, en termes de développement, à peu près deux ans d’avance) donne un aperçu de la rapidité avec laquelle pourrait croître le projet en français.


Devenir collaborateur à Wikipédia

Si vous envisagez de collaborer à Wikipédia, vous devez savoir que le contenu est diffusé sous licence de documentation libre GNU. Cette licence a pour objet «de rendre tout manuel, livre ou autre document écrit “libre” au sens de la liberté d'utilisation, à savoir : assurer à chacun la liberté effective de le copier ou de le redistribuer, avec ou sans modifications, commercialement ou non». Ceci signifie notamment que votre prose peut être modifiée sur Wikipédia, mais aussi que des personnes sans lien avec le projet sont libres de reprendre – et de modifier – tout ou partie des contenus de l’encyclopédie. En contrepartie, les termes de cette licence impliquent que les réutilisations doivent comporter la mention de la source et demeurer elles aussi sous licence de documentation libre GNU. Il est donc conseillé, avant de participer à Wikipédia, de vous assurer que les termes de cette licence vous conviennent (voir l’adresse Internet suivante : http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html).

Pour apporter une contribution à l’encyclopédie, vous n’avez pas besoin de vous enregistrer. Cependant, il est vivement conseillé de vous créer un compte utilisateur (l’icône pour créer un compte, ou se connecter une fois le compte créé, est situé dans le coin supérieur droit des pages de Wikipédia). Vous être libre de prendre un surnom ou votre véritable nom. Ce sera ce nom qui sera enregistré et archivé, plutôt que votre adresse IP, lorsque vous ferez des modifications de page. En outre, le fait d’agir sous un nom d’utilisateur plutôt que sous une adresse IP facilite la communication entre les collaborateurs et vous permettra, éventuellement, de prendre part à des prises de décisions.

Vous voulez contribuer dans un domaine précis? La première chose à faire est de vérifier s’il existe ou non un article sur le sujet. Mais attention : comme le moteur de recherche de Wikipédia est sensible aux différences de casse et d’accent, il est important de respecter scrupuleusement ces deux éléments – en l’absence de résultat, une recherche approfondie avec un outil tel Google est conseillée. Par exemple, supposons que vous souhaitiez rédiger un article encyclopédique sur «Dany Laferrière» et que vous constatiez qu’il existe une ébauche de texte sur le sujet. Cela n’impliquerait aucunement que vous ne pourriez collaborer à cet article : au contraire, vous êtes encouragé à apporter toute contribution que vous jugez pertinente à tout article qui vous intéresse. Dans cet exemple, vous pourriez constater que l’ébauche n’effleure que la partie biographique de l’auteur; vous pourriez alors cliquer sur l’onglet Modifier afin d’accéder à la page «d’édition» (de création/modification) de l’article et ajouter une section sur l’analyse de son œuvre (laquelle pourrait se subdiviser en autant de sous-sections que vous le jugeriez nécessaire). Si des données de l’ébauche ne vous semblaient pas de type encyclopédiques, vous pourriez les modifier. Dans l’éventualité où l’article n’existerait pas, le plus simple serait de d’abord créer un hyperlien vers cet article (inexistant) à partir d’une page afférente. Par exemple, vous pourriez cliquer sur l’onglet Modifier de la page Écrivains de langue française, par ordre alphabétique L, et ajouter le nom de l’auteur entre crochets, comme ceci : Dany Laferrière . Un hyperlien rouge serait alors créé vers l’article inexistant (note : un hyperlien bleu pointe vers un article existant, alors qu’un hyperlien rouge pointe vers un article inexistant). Par la suite, il vous suffirait de cliquer sur le lien rouge ainsi créé pour accéder directement à la page d’édition de l’article. Il est conseillé de rédiger votre texte dans un traitement de texte ou un bloc-notes et de le copier-coller ensuite dans la fenêtre d’édition de Wikipédia (en n’oubliant pas d’utiliser la syntaxe propre à cette fenêtre d’édition), et ce, pour éviter de perdre votre contribution si une surcharge de serveur se produisait au moment de la sauvegarder.


Pour créer ou modifier une page de Wikipédia, il n’est pas nécessaire de connaître le langage HTML. Tout se fait grâce à la syntaxe Wiki, qui est fort simple à apprendre. Par ailleurs, une barre d’outils (analogue à ce que l’on trouve dans un traitement de texte) dans la page de modification donne accès aux principales syntaxes Wiki, l’ensemble de celles-ci étant indiquées à l’URL suivant : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aide:Syntaxe_wikip%C3%A9dia

Une fenêtre Résumé vous permet d’indiquer la teneur de votre modification. C’est le contenu de cette fenêtre qui apparaîtra dans l’historique de l’article (sous l’onglet Historique ) ainsi que dans le fil des modifications récentes. Si votre contribution modifie l’article de manière importante, vous pouvez indiquer dans cette fenêtre que vous fournissez les explications dans la page de discussion. D’ailleurs, il est bon de consulter la page de discussion d’un article avant de le modifier, puisqu’on y trouve parfois la justification de choix rédactionnel. C’est aussi sur cette page que devront être apportées les justifications en cas de désaccord sur le contenu d’un article.

Notons que trois autres fonctions seront particulièrement utiles. D’abord, l’onglet Historique, qui contient la totalité des versions d’un article; il permet de voir l’évolution de l’article, d’examiner la teneur de chacune des contributions ou de communiquer avec un collaborateur. Ensuite, la fonction Suivi d’un article, que l’on peut activer soit en cliquant sur l’onglet afférent, soit en cochant la case au moment d’une modification. Ceci vous permettra de savoir aisément si des modifications subséquentes sont apportées à l’article ou à sa page de discussion. Enfin, dans la Boîte à outils, dans la marge gauche, on a accès à une page spéciale répertoriant toutes les pages qui contiennent un hyperlien vers celles-ci.

Toute rédaction d’un article s’accompagne d’une «wikification». Cette expression signifie que le texte ne doit pas demeurer à l’état brut, mais inclure de nombreux hyperliens, créés simplement en mettant un mot entre doubles crochets. À titre d’illustration, dans l’exemple mentionné précédemment, on inscrirait entre doubles crochets la date et l’année de naissance de l’auteur. Par la suite, on pourrait cliquer sur l’année de naissance et vérifier dans la page répertoriant les événements de l’année en cause si le nom de l’auteur figure à la section Naissances. S’il n’y est pas indiqué, on l’ajouterait.


Les «zones» de Wikipédia

Il existe deux principales zones de Wikipédia : la zone encyclopédique et la zone «méta». La première se distingue par un fond de page blanc. La zone méta, quant à elle, est précédée de «Wikipédia:» avant le nom de la page et a un fond de couleur variable. La zone encyclopédique doit évidemment être orientée vers une neutralité de point de vue, alors que la zone méta a pour but de communiquer, de coordonner, en plus d’effectuer la gestion de métadonnées concernant Wikipédia. Par exemple, c’est en zone méta que l’on trouve une page de gestion des articles soupçonnés d’enfreindre un droit d’auteur, ou des pages de prises de décisions (par exemple, sur des conventions typographiques, sur la manière de nommer les titres d’articles, etc.).


Les «statuts» de Wikipédia

Les principaux statuts de Wikipédia sont :

  • Contributeur (ou collaborateur) : c’est le statut de base, mais aussi un statut permettant de participer pleinement à Wikipédia. Seuls un nombre minimal de contributions ainsi qu’une période d’activité minimale seront exigés pour participer à certains votes, bien que toutes les formulations d’avis soient considérées.
  • Administrateur (ou system operator ou sysop) : ce statut ne donne aucune autorité particulière; il s’agit d’un contributeur ayant accès à certaines fonctionnalités de maintenance supplémentaires, dont la possibilité de bloquer un contributeur ou une IP faisant du vandalisme.
  • Bureaucrate : ce statut est similaire à celui d’administrateur, mais il inclut la possibilité technique d’octroyer à un collaborateur les outils de sysop une fois qu’il a été collectivement nommé à ce titre.
  • Développeur : ce collaborateur a accès à la base de données de Wikipédia.
  • Pour plus d’information, voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/
    Wikip%C3%A9dia:Statuts_des_utilisateurs


La réactivité et l’actualisation de Wikipédia

Les tentatives pour intégrer des éléments d’actualité dans les cours se heurtent souvent à l’absence de ressources documentaires qui permettraient aux étudiants d’analyser un sujet plus en profondeur. Par exemple, pensons au tsunami du 26 décembre 2004 : quelles ressources étaient alors accessibles aux étudiants? Il y avait bien les quotidiens et les sites Internet, mais les étudiants ayant consulté une encyclopédie traditionnelle pour en savoir plus ont eu droit à des références à des événements datant d’une cinquantaine d’années! Par contraste, l’article Tsunami dans Wikipédia s’est considérablement actualisé à cette occasion. Il a d’ailleurs été cité en référence par des journalistes, y compris sur des questions de terminologie par Paul Roux, chroniqueur à La Presse et auteur du Lexique des difficultés du français dans les médias, qui l’a cité à deux reprises, le 11 janvier 2005, dans une chronique intitulée «Tsunami ou tsunamis?». En outre, l’article de Wikipédia inclut des images actualisées, de nombreux graphiques et schémas explicatifs, et qui plus est, un lien vers un autre article de Wikipédia qui, lui, est spécifiquement consacré au «Tremblement de terre du 26 décembre 2004». Il vaut la peine de prendre le temps d’examiner ces articles pour constater la réactivité et le potentiel d’actualisation de Wikipédia.


La constellation des projets Wikimedia

Wikipédia est le projet phare de la Fondation Wikimedia, mais celle-ci gère aussi les infrastructures d’une série d’autres projets qui sont eux aussi gratuits, multilingues, développés en format Wiki et sous licence de documentation libre GNU. En voici un aperçu :

  • Wiktionnaire : un projet de dictionnaire multilingue et thésaurus ayant débuté le 22 mars 2004.
  • Wikiquote : un projet de recueil de citations ayant débuté le 17 juillet 2004.
  • Wikilivres : un projet de rédaction d’ouvrages pédagogiques.
  • Wikisource : un projet destiné à accueillir des documents libres de droit. On peut, par exemple, y trouver des mémoires et thèses, les Fables de La Fontaine, L'homme qui plantait des arbres de Jean Giono, Le Cid de Corneille... Les ouvrages en français sont pour le moment en nombre restreint, mais ce projet semble très prometteur. Notons par ailleurs que des projets de collaborations et d’échanges avec d’autres sites ayant pour but la diffusion de documents dans le domaine public peuvent être instaurés.
  • Wikicommons : une banque de données multimédia commune à l’ensemble des projets, pour le moment principalement constituée de fichiers iconographiques, mais aussi de fichiers audio.
  • Wikispecies : un projet récent, visant à créer un répertoire du vivant, quel qu’en soit l’espèce ou la forme.
  • Wikijunior : il s’agit d’une section de Wikilivres où est développé un projet de livres pour enfants, ceux-ci étant en cours d’écriture grâce au support de la Beck Foundation. À terme, ces livres seront publiés à la fois dans une version en ligne (en lecture seule) et sous forme de livrets en papier couleurs glacé, format lettre, d’une cinquantaine de pages. D’abord rédigés en anglais sur le Wiki, ils seront traduits en une multitude de langues, après avoir été préalablement révisés par un éducateur professionnel. Les trois premiers livres en cours de rédaction ont pour sujet les grands félins, l’Amérique du Sud et le système solaire.
  • Wikikids : à l’étude pour le moment, il s’agit d’une proposition d’un projet d’encyclopédie inspirée de Wikipédia, mais spécifiquement conçue pour les jeunes de 8 à 16 ans.
  • Wikinews : il s’agit de projets en version bêta, sur l’actualité.
  • Et d’autres projets en cours…

Pour l’instant, la majeure partie des contenus de ces projets, encore très jeunes, sont en anglais. Ils présentent des perspectives d’avenir très intéressantes. Actuellement, dans Wikipédia, les liens interlangues dans la marge gauche d’un article permettent d’accéder directement à leurs homologues dans une autre langue. Ce même principe d’interconnexion est applicable entre les différents projets de la constellation Wikimedia. L’ajout à un article de Wikipédia d’un «modèle» à la syntaxe très simple permet de créer instantanément un encart liant l’article à une entrée lui correspondant sur Wikisource ou Wikilivres, par exemple. Ceci signifie qu’on peut très bien imaginer trouver de plus en plus dans Wikipédia un article d’encyclopédie sur un auteur incluant un lien vers ses œuvres sur Wikisource, assorti de commentaires et analyses sur Wikilivres, le tout dans diverses langues, et accessibles par de simples clics. Par exemple, l’article de Wikipédia sur William Shakespeare contient un encart vers une entrée qui lui est dédiée sur Wikisource, où l’on trouve plusieurs de ses œuvres en langue originale, auxquelles sont jointes des traductions en français (pour l’instant, seules les pièces Hamlet et Otello sont traduites). Ce même article comprend aussi un encart vers une entrée de Wikiquote, où l’on trouve de ses citations, et un lien vers une entrée de Wikibooks, où pourront être mises en ligne des études de ses œuvres. Une telle flexibilité constitue une raison de plus de se familiariser dès maintenant avec Wikipédia.

Note : d’autres données sur Wikipédia sont disponibles sur le carnet Web de l’auteur.


Crédits pour les logos :

• Logo de Wikipédia, par David Friedland (aka Nohat)
• Logo de Wikimedia, par Neolux


1 Voir Lorne Huston, L’Encyclopédie Encarta ou le savoir de l’économie du savoir

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 02/05/2014