Retour à l'accueil
accueil renseignements diffusion
Recherche
avancée
 Numéro 59, Octobre 2005 
Pédago-Dépôt : une visite d'Eurêka Version Imprimable  Version imprimable


Pierre-Julien Guay
Vitrine APO


Rechercher du matériel pédagogique en ligne afin de compléter l'éventail des ressources offertes à ses étudiants relève à bien des égards du magasinage. Chaque enseignant a quelques sites favoris qu'il visite régulièrement, en quête de nouveautés. Pour les spécialités, il fouillera, avec plus ou moins de bonheur, dans les annuaires ou les moteurs de recherche, puis s'assurera du sérieux des sites répertoriés.

Vous êtes tenté par une importation? Pourquoi pas... À condition de savoir qu'en France, par exemple, les années du secondaire se déclinent à partir de la sixième vers la première année et que le lycée (avec la seconde et la terminale) correspond plus ou moins au cégep québécois.

Le projet Eurêka de la Vitrine APO peut vous venir en aide. Il s’agit en fait d’un catalogue de plusieurs milliers de ressources pédagogiques soigneusement sélectionnées et décrites par des partenaires TIC du réseau collégial et des organismes francophones crédibles.


Les ressources d'enseignement et d'apprentissage (REA)

Qu'est-ce au juste qu'une ressource pédagogique? La question provoque encore de nombreuses discussions parmi les experts. Le terme «objet d'apprentissage1» a cédé récemment en popularité au terme «ressource d'apprentissage2» (MLR: Metadata for Learning Resource). Le groupe québécois de travail sur les normes (GTN-Q) (http://www.normetic.org) élargit ce concept en parlant de «ressources d'enseignement et d'apprentissage», destinées aux enseignants ou aux apprenants.

En pratique, une REA est le plus souvent un fichier réutilisable pouvant être intégré dans un processus d'enseignement. Une animation en Flash du CCDMD, une présentation en PowerPoint d'un enseignant, une composition musicale en MP3, un texte en format RTF, un scénario pédagogique du Saut quantique en format PDF, une collection d'images en format JPG, une séquence vidéo en format AVI, QuickTime ou MPEG, peuvent tous être considérés comme des REA.

Tout le secret d'un bon dépôt de REA consiste en une description précise qui facilite le repérage, et les concepteurs d'Eurêka l'ont compris. Un coup d'œil à une fiche d'Eurêka fournit immédiatement toute l'information pertinente, et ce, bien au-delà du titre et de la description d'une ressource. Par exemple, des informations techniques (format, taille du fichier) ou pédagogiques (type de ressource, tranche d’âge, contexte), des renseignements sur les droits (coût, droits d’auteur), sur la contribution (auteur, établissement d’enseignement, etc.) et sur le classement de cette REA, etc.

Par exemple, dans la fiche présentée à la figure 1, une petite icône avec un étau indique que le format de la ressource est une archive ZIP. Ici, un simple clic sur l'icône permettra de lancer le téléchargement du fichier; cette même action, effectuée pour une autre ressource, pourrait mener à une page Web. Dans la partie droite de la fiche descriptive, on trouve de l'information de nature pédagogique. La section du bas indique deux chemins possibles de navigation thématique conduisant à cette ressource. En suivant ces chemins, on pourra probablement trouver d'autres ressources apparentées et tout aussi pertinentes.

Plusieurs objecteront que les grandes surfaces de type Dépôt souffrent d'un manque chronique de contacts personnalisés. Dans Eurêka, les utilisateurs peuvent consulter la carte de visite de chaque organisme ou personne ayant contribué à la création d'une ressource. Dans notre exemple, on lit que cette ressource est une contribution d'un collègue du collégial. Vous aimeriez discuter avec l'auteur? Un clic, et sa carte de visite électronique en format vCard apparaît!


Figure 1 : Exemple de fiche de ressource dans Eurêka.



Figure 2 : Exemple de carte de visite électronique permettant de connaître les coordonnées d'un auteur ou d'un éditeur de ressources.


Mais que vient faire le dans la fiche de résultats puisqu'il ne s'agit pas d'une ressource commerciale? C'est tout simplement un espace personnel dont dispose chaque visiteur inscrit à Eurêka et dans lequel il peut déposer ses trouvailles pour les retrouver facilement par la suite. À noter qu'un petit nombre de ressources ne sont pas offertes gratuitement ou ne le sont qu'aux établissements qui font partie du réseau collégial.


Êtes-vous de type Google ou Yahoo?

On distingue deux types d'utilisateurs Internet : le type Google, qui aime écrire quelques mots décrivant ce qu'il souhaite trouver avant de lancer une recherche, et le type Yahoo, qui préfère naviguer dans des catégories. Les deux modes sont disponibles dans Eurêka : la version simple ou avancée permet de spécifier des paramètres de façon à restreindre la recherche à un niveau particulier ou de la limiter à l'intérieur d'un thème précis; la navigation thématique permet de fureter en descendant ou en remontant le long d'arborescences thématiques, un peu comme lorsqu'on bouquine sur les rayons d'une bibliothèque.



Figure 3 : Le répertoire de ressources d'enseignement et d'apprentissage Eurêka, développé par la Vitrine APO, offre deux modes de navigation : la recherche en mode simple ou avancé et la navigation thématique le long d'arborescences thématiques, ici dans le domaine des mathématiques.


Les résultats d'une recherche sont classés par pertinence selon le ou les descripteurs où une correspondance a été établie et en fonction du nombre total de correspondances dans une fiche donnée. Le bouton permet d'afficher la liste des champs dans lesquels une correspondance a été obtenue et souligne les occurrences.


Figure 4 : Le détail des résultats de la recherche des mots résolution et équation est affiché afin d'évaluer la pertinence d'une ressource avant de consulter la fiche complète.


Qui contribue à Eurêka?

Les ressources déposées dans Eurêka sont décrites et sanctionnées par plusieurs partenaires TIC de l'ordre d'enseignement collégial. On y trouve les logiciels du CCDMD, les cours du Cégep@distance, des ressources offertes dans la plateforme de formation en ligne DECclic, des sites Internet recensés par le collectif Infiressources, les rapports de recherche PAREA du Centre de documentation collégial, et naturellement, les répertoires de la Vitrine APO (Bibliothèque virtuelle des périodiques, Laboratoire virtuel, Index de sites francophones éducatifs et guide Internet et éducation.

Parce qu'elles sont décrites dans un format normalisé, d'autres ressources sont également accessibles grâce à Eurêka. C'est ainsi qu'on y trouve la collection RESPEL, le répertoire de ressources pédagogiques en ligne de la communauté wallonne de Belgique, partenaire du projet. Au cours de l'automne devraient s'y ajouter les collections de vidéos de Télé-Québec, de l'AQUOPS et de VidéoST@R.

Les enseignants sont également invités à enrichir le dépôt en remplissant un formulaire de suggestions qui sera traité par un des responsables de l'édition de ressources. Il n'est même pas nécessaire que la ressource suggérée soit déjà hébergée sur un serveur Web; elle peut être directement déposée dans Eurêka.


Des descriptions précises

À prime abord, on se réjouira de pouvoir puiser dans le patrimoine éducatif d'une variété de pays francophones. Cet exercice n'est toutefois pas sans embûches : comment distinguer le DEC ou l'AEC du Québec du bac français et du DAES wallon? Il faut savoir également que le cours secondaire est dispensé au collège et au lycée en France, à l'athénée en Belgique et au gymnase en Suisse...

Seule l'utilisation d'une description normalisée permet d'éviter ces écueils. Ainsi, en spécifiant l'âge des apprenants à qui s'adresse la ressource, on évite les difficultés liées à l'utilisation de nomenclature locale. La norme utilisée dans Eurêka est IEEE LOM (Learning Object Metadata), qui contient plus de 58 descripteurs regroupés en différentes catégories (titre, description, format, cycle de vie, etc.). Plus précisément, au Québec, on utilise le profil Normetic, qui exige l'utilisation de 21 des descripteurs LOM.

Pour faciliter l'interprétation des descripteurs normalisés, Eurêka comporte un système d'aide discret, mais efficace. Lorsque le pointeur de la souris passe sur le nom d'un descripteur dans une fiche de résultat, il se transforme en point d'interrogation et une petite fenêtre flottante décrit l'utilisation de ce descripteur. À la figure 1, on peut ainsi voir l'explication de la catégorie Classification.


Accéder à Eurêka

Le site Eurêka (http://eureka.ntic.org) est bien sûr la meilleure façon d'exploiter tous les outils favorisant le repérage de ressources d'enseignement et d'apprentissage et surtout, d'accéder aux milliers de ressources recensées. Les utilisateurs de DECclic 2 (http://decclic.qc.ca/) pourront également consulter directement Eurêka à partir de cette plateforme de formation en ligne. Ils pourront télécharger directement dans leur espace de travail les ressources souhaitées de manière à les assembler dans une séquence pédagogique.

Déjà, la version électronique du guide Internet et éducation de la Vitrine APO et tous les documents de la section Infiressources peuvent être consultés à partir de la section Ressources du site Profweb (http://site.profweb.qc.ca/). Et puisque les projets Eurêka et RESPEL sont issus de la coopération Québec – Wallonie – Bruxelles, (http://www.enseignement.be/respel/), les utilisateurs belges ont également accès aux ressources décrites dans Eurêka.

Les enseignants qui souhaitent être tenus au courant des ajouts dans Eurêka peuvent s'abonner au fil RSS correspondant à une catégorie donnée de la navigation thématique. Il suffit de naviguer au niveau désiré et de copier l'adresse signalée par le bouton. Il existe de nombreuses applications permettant de lire les fils RSS, dont les navigateurs Firefox et Safari. Ces utilisateurs verront le titre des nouvelles ressources, leur description et disposeront d'un lien direct vers les fiches. Les enseignants qui utilisent des blogues peuvent également incorporer ces informations à leur site pédagogique.


Ajouter Eurêka à vos signets

Les fonctions uniques d'édition de fiches offertes aux organismes collégiaux recensant des ressources d'enseignement et d'apprentissage de même que la capacité du système de consulter automatiquement d'autres banques compatibles à la norme LOM, d'importer et de mettre à jour de nouvelles ressources font en sorte que le dépôt Eurêka de la Vitrine APO, qui contient déjà près de 5000 ressources, s'enrichira continuellement.

Mentionnons à ce chapitre que des expériences de transfert de contenu sont déjà amorcées avec Télé-Québec, les Archives nationales du Québec et la Société des musées du Québec. Enfin, un corpus anglophone sera offert en janvier 2006.



1 IEEE - LOM: Learning Object Metadata http://ieeeltsc.org/wg12LOM/

2 JTC1 ISO/IEC SC36 http://mdlet.jtc1sc36.org/doc/SC36_WG4_N0103.pdf

Creative Commons License Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Dernières mises à jour : 10/04/2015